LIENS UTILES
Nouveau?
Code de vie
Contexte
FAQfadet
Groupes
Sanctuaires
Artéfacts
Bestiaire
Fonctions
États magiques
Défis mensuels
Textos
Missions
RP vedettes
Absences
Partenariat
PRÉDÉFINIS




Fight Like A Girl Empty
Fight Like A Girl Empty
Fight Like A Girl Empty
Fight Like A Girl Empty
Fight Like A Girl Empty
Fight Like A Girl Empty
Fight Like A Girl Empty
Fight Like A Girl Empty
Fight Like A Girl Empty

Fight Like A Girl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message Fight Like A Girl Empty
Mar 17 Mar - 2:12

Toujours savoir tirer mérite des actes auxquels la nécessité nous contraint
Points : 7284
Messages : 1048
Age : 30
Habitation permanente : À Old Fyre, dans l’appartement qu’elle partage avec Tullio et Elana Cavaleri. Elle a aussi un appartement en Italie, bien qu’elle n’y soit pas très souvent ces temps-ci.
Occupation : Anciennement détective, maintenant chevalière à temps plein.
Victoria Machiavel

Victoria Machiavel
La sueur lui coulait dans le dos comme la vigueur dans le sang.  

Victoria s’était levée tôt pour aller courir. Dehors, il faisait encore chaud, quelque 18 degrés malgré l’automne austral qui pointait timidement le bout de son nez. Elle en profitait, savourant les chauds rayons du soleil même à travers les gifles parfois violentes du vent, cherchant alors son souffle dans la marée impérieuse qui la fouettait au visage. C’était un niveau de difficulté qui lui convenait très bien : elle devait affronter l’intempérie avec juste assez de résilience pour canaliser son énergie de puissante guerrière, tout en restant raisonnablement confortable.

Au dojo, elle se roule dans l’herbe humide et elle reprend son souffle. L’adrénaline lui injecte de l’euphorie dans les veines et, si elle se laissait aller, ce serait bientôt l’endorphine qui prendrait le dessus et qui engourdirait tous ses sens.

Ce serait agréable, mais ce serait surtout dommage, car il lui restait beaucoup à faire aujourd’hui.  

Rapidement, elle se remet sur ses pieds et file vers l’un des espaces intérieurs. Ses pieds maintenant dénudés glissent sur les tatamis gris ; elle accroche le sac de boxe sur la sangle au plafond ; elle allume la musique. Le rythme trépigne, le chanteur hurle et Victoria frappe ; elle avait encore quelques minutes pour donner son maximum, pour se défouler autant que se mettre dans le bon esprit avant que son élève ne vienne la rejoindre.

Cheryl était une jeune femme adorable. Elle avait rejoint les entrainements de Tullio et d’Elana depuis quelque temps et elle avait une motivation qui outrepassait largement le premier, ainsi qu’une maturité que la seconde n’aurait pas avant au moins quelques années encore. Malgré ce beau potentiel, c’était aussi elle qui était le plus souvent négligée pendant leurs séances, car elle était autonome là où Tullio avait besoin d’encadrement, discrète là où Elana demandait de la valorisation. Par ailleurs, contrairement aux deux Cavaleri qui vivaient sous le même toit que Victoria, Cheryl ne bénéficie pas des heures additionnelles passées avec son entraineuse.  

C’est pour pallier ce désavantage que Victoria lui avait donné rendez-vous, juste à elle, pour une session privée.

Bientôt, l'autre femme passerait la porte.

La black métal familier jouait fort, alors Victoria baisse le son quand elle entend la porte du fond s’ouvrir.

- Tu es en retard !

Lance-t-elle en se retournant, les bras croisés avec un air mécontent, le menton relevé pour le regard de haut, son expression autoritaire trahie seulement la courbe riante de ses yeux dorés.


Avatar fait à partir d'une œuvre de Pheberoni.
Revenir en haut Aller en bas
Message Fight Like A Girl Empty
Mar 17 Mar - 16:31

Recrue
Points : 2596
Messages : 46
Habitation permanente : En coloc avec Danaé ♥
Cheryl Coffey

Cheryl Coffey
Cheryl était prête. En tenue, no make-up, elle avait relevé ses cheveux dans une queue de cheval assez haute et serrée. Elle était prête, mais elle était en retard. Elle savait que cela allait lui attirer des ennuis. Comment avait-elle fait pour être en retard ? Elle s’était encore laissée absorber par un livre… Depuis que Tullio lui avait montré la bibliothèque, c’était sa principale occupation en dehors des entraînements. Elle prenait des notes, elle avait l’impression d’être de retour à la fac. Mais cela lui avait valu d’être maintenant en train de courir, une tartine à moitié avalée en bouche, en tenue de sport avec un sac vaguement affalé sur son épaule, à essayer de ne pas se perdre histoire de ne pas aggraver son cas.

Comment allait être Victoria en entraînement individuel ? Est-ce-que ça serait comme ses entraînements avec Tullio et Elana ? Elle s’attendait déjà à devoir redoubler d’efforts par rapport à une séance classique. Après tout, là, il n’y avait qu’une élève à surveiller…

L’entraînement n’avait pas encore commencé que la brune était déjà en nage. A-t-on idée d’arriver à un cours en ayant transpiré ? Elle espérait que sa coach serait un peu clémente… Elle finit par avaler sa tartine en hâte, risquant de s’étouffer au passage. Toute penaude, une fois arrivée devant la porte, elle ne sut plus quoi faire. Elle s’essuya la bouche n’importe comment avec son bras, resserra encore sa coiffure, vérifia d’un coup d’œil ses lacets et prit une inspiration. Elle devait sans doute ne ressembler à rien présentement. Que faire ? Toquer ? Entrer ? Hum… Elle choisit de faire les choses à l’instinct : toquer puis entrer à la suite.

“- Tu es en retard !” entendit-elle tout de suite. Cheryl ne put s’empêcher d’afficher une mine désolée et gênée.

*Eh bien… Entrée inaperçue ratée dans tous les cas.*

Elle réfléchissait à éventuellement annoncer une excuse quelconque mais elle savait que ce serait sûrement encore plus mal venu.

“- Euuuh…”, lâcha-t-elle avant de bredouiller : “Désolée… Je n’ai pas vu l’heure passer…”

Elle était vraiment intimidée. Elle déglutit en songeant à tous les scénarios qui pouvaient l’attendre à présent : se faire renvoyer ? Se faire insulter ? Se faire exclure… ? Devoir payer chaque minute de retard par un exercice trois fois plus compliqué et douloureux ? …

“- J’étais à la bibliothèque et je me suis laissée absorber par un livre sur les k…”, commença-t-elle à justifier en se pinçant les mains. Puis elle se ravisa et entra pour de bon.

*On s’en fiche de ton excuse ! Montre au moins que tu es prête à bosser, glandue* pensa-t-elle pour elle-même.

Elle lâcha son sac dans un recoin de la salle et s’avança. S’il fallait qu’elle se prenne une gifle, autant en finir rapidement et passer à la suite. Elle se sentait comme une petite fille à l’école que l’on attrape à copier sur son voisin. Ses joues étaient rouges, ses gestes tremblaient, sa voix était chevrotante.

“- Vr… Vraiment désolée.” conclut-elle. Elle ne put s’empêcher, comme souvent, une petite inclinaison en présentant ces maigres excuses, comme elle avait prit la manie de le faire depuis son séjour au Japon. Puis elle se redressa, prête à encaisser le verdict.

*Alors… A quelle sauce je vais être mangée maintenant…?*
Revenir en haut Aller en bas
Message Fight Like A Girl Empty
Mar 31 Mar - 4:54

Toujours savoir tirer mérite des actes auxquels la nécessité nous contraint
Points : 7284
Messages : 1048
Age : 30
Habitation permanente : À Old Fyre, dans l’appartement qu’elle partage avec Tullio et Elana Cavaleri. Elle a aussi un appartement en Italie, bien qu’elle n’y soit pas très souvent ces temps-ci.
Occupation : Anciennement détective, maintenant chevalière à temps plein.
Victoria Machiavel

Victoria Machiavel
Les poings de Victoria se posent sur ses hanches, encadrant ses abdominaux ruisselants sous le haut noir, coupé court, où se dessinait la gueule dorée d’un loup aux babines retroussées. En parallèle, des hautparleurs tournés au minimum rugit encore l’orage murmuré du death metal, comme un grognement menaçant.

La pauvre apprentie n’en mène pas large, se confondant en explications et en excuses étouffées sous l’œil aiguisé d’une Victoria hilare qui la laisse nager plus longtemps que nécessaire dans sa tourmente. Ensuite, comme le logo sur son gilet, ses dents se dévoilent, mais sous la courbe adoucie d’un sourire moqueur. Elle se tourne finalement, balayant les excuses de la jeune fille d’un revers de main désinvolte alors qu’elle se penche pour remonter le volume de la musique, juste à temps pour un solo de guitare endiablé.

Revenant près du sac de boxe, elle invite ensuite Cherry à approche avec un mouvement de tête.

- Lève les poings, ordonne-t-elle, sans douceur, contrairement à la pression minimale qu’elle appuie ensuite sur ses jointures avec ses paumes ; il ne lui en faut vraiment pas beaucoup pour que l’angle de son poignet se courbe vers l’intérieur et que sa posture offensive se brise.

- Si tu frappes comme ça, tu vas te briser les poignets, souligne-t-elle, faisant peu de cas de son espace personnel alors qu’elle empoigne ses avant-bras pour les placer dans un angle optimal, avant de faire la même chose avec ses poignets. Cette fois, quand elle presse sa paume sur le plat de ses jointures, l’articulation de Cheryl reste solidement verrouillée.

D’une poigne ferme, elle attrape et maintien maintenant le sac de frappe.

- Donne tout ce que tu as, demande-t-elle, avant d’ajouter, sournoisement, en refléchissante à ce qui se passerait avec un adversaire qui ne te laisserait pas le luxe d'arriver en retard ou de bien placer tes poignets.


Avatar fait à partir d'une œuvre de Pheberoni.
Revenir en haut Aller en bas
Message Fight Like A Girl Empty
Mer 8 Avr - 19:07

Recrue
Points : 2596
Messages : 46
Habitation permanente : En coloc avec Danaé ♥
Cheryl Coffey

Cheryl Coffey
Cheryl est là, les bras ballants, alors que Victoria semble maîtriser la moindre seconde du temps qui s’écoule. Elle a beau être plus petite, elle est beaucoup plus athlétique. Et là, présentement, elle en impose sacrément. Cheryl ne savait pas trop dire d’où ça venait. Du fait que sa coach semblait déjà avoir sué sang et eau alors que son élève était en retard ? Du fait de ce T-shirt avec ce logo si singulier ? Du fait d’avoir mit du deathmetal en fond sonore, annonçant la couleur ? Ou tout simplement du fait qu’elle l’écoute brièvement bredouiller ses ridicules excuses, alors que tout dans sa posture et dans ses gestes montre rapidement à la fragile bleue que non seulement ça ne l’intéresse pas, mais qu’elles ont déjà perdu assez de temps comme ça. Au lieu de la gronder, la voici qui rehausse le volume et le son étonnamment intimidant d’un morceau qui vient renforcer l’inconfort de C.C..

Sa coach lui demande aussitôt de lever ses poings et démonte tout aussi rapidement la “défense” proposée avant même qu’elle ait eut le temps d’assimiler son propre mouvement. “Si tu frappes comme ça tu vas te briser les poignets”.

*Ah… Hum… Il faudrait éviter…* se dit-elle secrètement, sentant d’un coup l’ampleur de sa faiblesse. Toujours interloquée, Cheryl sent alors les mains chaudes de Victoria re-positionner ses bras, surement dans une posture plus recommandable. Elle essaie alors de bien tout retenir, de comparer cette nouvelle position à celle qu’elle proposait quelques secondes plus tôt. *Là, C.C., va pas falloir que tu oublies quoi que ce soit…*

L’ancienne vétérinaire ne s’était que rarement sentie aussi vulnérable. *Ça ne fait que commencer…*, pensa-t-elle, ce qui n’allait pas pour la rassurer.

Mais alors qu’elle pensait que Victoria allait à nouveau démonter sa posture, elle se retrouve nez à nez à devoir “donner tout ce qu’elle a” sur un sac de frappe. Elle n’a jamais fait ça de sa vie. La seconde partie de la consigne ne fait qu’augmenter son appréhension d’un cran supplémentaire quand elle saisit la raillerie.

*Ah... *

Eh bien maintenant elle avait la certitude absolue que Victoria n’était pas là pour plaisanter, si jamais ça avait été une seule seconde possible d’en douter… Cheryl inspire profondément pour essayer de se mettre en condition. Elle commence à frapper. Elle ne sait pas ce qu’elle fait, si c’est bien ou pas… Elle essaie de suivre son infaillible intuition, mais cette fois, tout ce que ça lui renvoie, c’est des doutes. Elle se sent écrasée par elle-même. Étrangement, ce qui lui traverse alors l’esprit, c’est l’image du kitsune. Pourquoi lui ? C’est une créature, pas un humain, mais elle sait maintenant combien une créature comme lui peut-être puissante. Alors, cela lui met un bon coup de fouet. Si elle avait une seconde de retard face à quelqu’un comme ça…

Elle boxa le sac de frappe de plus en plus fort, de plus en plus vite, essayant de s’abandonner à ne plus réfléchir. A juste être, et être ce qu’elle pouvait faire de mieux. Pleine de bonne volonté, elle a l’impression pendant quelques secondes d’arriver à quelque chose mais… Finalement après seulement quelques secondes, elle est déjà épuisée.

Elle regarde le sac, revenant à elle-même. Elle s’arrête toute seule, affichant une mine incertaine envers sa coach. Était-ce ce qui était attendu d’elle ? Ou… Fallait-il faire mieux ? Ou autrement ? Ne sachant pas trop à quoi s’attendre, elle s’essuie la lèvre supérieure sur laquelle perlait déjà une sueur salée d’effort. Comment un simple objet pouvait-il être si lourd… ? Ses bras tremblaient presque à force d’impacts. Non. Ce n’était plus le moment de s’écouter…

“- Comment faut-il… “, souffle-t-elle avant de s’apercevoir qu’elle commence déjà à avoir du mal à parler. Elle ne termine donc même pas sa phrase, espérant que la maîtresse de cette session allait comprendre par elle-même le sens de la question. Elle ne souhaitait juste pas s’enfoncer davantage, malgré l’impression persistante que c’était de pire en pire.

*Eh bien… Impressionnante performance, C.C. …*se moque-t-elle d’elle-même.
Revenir en haut Aller en bas
Message Fight Like A Girl Empty
Jeu 23 Avr - 9:31

Toujours savoir tirer mérite des actes auxquels la nécessité nous contraint
Points : 7284
Messages : 1048
Age : 30
Habitation permanente : À Old Fyre, dans l’appartement qu’elle partage avec Tullio et Elana Cavaleri. Elle a aussi un appartement en Italie, bien qu’elle n’y soit pas très souvent ces temps-ci.
Occupation : Anciennement détective, maintenant chevalière à temps plein.
Victoria Machiavel

Victoria Machiavel
Peu importe ce que puisse en penser sa pupille, Victoria existe pour plaisanter.  

Elle s’amusait facilement, de tout et de rien, en passant par l’humour de bon cœur à la moquerie cinglante. C’est qu’elle aime provoquer, quoique généralement sans méchanceté – sans vouloir faire exploser – et elle trouve que l’humour est souvent la meilleure manière de faire simultanément réagir une personne tout en désamorçant une situation tendue. Par ailleurs, rien ne lui plait autant, chez quelqu’un, qu’une bonne répartie… Ou au moins une bonne résilience face à ses piques. Malheureusement, réalise-t-elle avec un léger malaise, Cheryl n’a manifestement ni l’un ni l’autre de ces traits, ce qui est un peu embêtant pour elle. Soyons clair, Victoria est capable d’être méchante, d’insulter et de blesser quelqu’un quand la situation le lui demande, toutefois, elle n’a aucunement l’intention de faire cela avec son élève… Or, avoir le sentiment de marcher sur des œufs lui déplairait profondément, et, même avec une bonne volonté, mettre court à toutes ses railleries ne lui tentait pas non plus. Ce serait un plan pour s’emmerder, et Victoria n’est pas femme à faire quelque chose qui l’ennuie. Même avec une bonne intention, ce serait un plan pour que Cheryl ait besoin de trouver un nouvel entraîneur.

- Comment faut-il…Parler ? S’amuse-t-elle gentiment, avant de répondre, lentement, essaye un mot à la fois, à travers un éclat de bon cœur.

Victoria ferait un effort pour modérer son ton, pour sourire un peu plus, jusqu’à ce que la jeune fille s’endurcisse, un peu comme un entrainement additionnel, mais pour son petit cœur plutôt que pour son corps.

Tout comme elle, en arrière-plan, la musique s’adoucit un peu, pour un court instant au moins, pendant que le chanteur murmure ; c’est la première fois depuis le début de l’album que la voix naturelle de Cy émerge et Victoria est envahie par un vague sentiment de solitude – de manque – qui la déstabiliserait presque. Évidemment, la voix redevient vite un profond grondement alors que la musique reprend en force.    

- C’était un bon exercice de cardio, adresse-t-elle en même temps, mais dans un combat, tu te serais épuisée beaucoup trop vite. Ton endurance cardiovasculaire va augmenter avec le temps, en faisant ça, cela dit, alors ce n’est pas perdu ! C’est un bon échauffement.

Un positif, un constructif, puis un dernier positif ; son année passée à jouer à l’enseignante dans l’école hantée lui aura au moins inculqué un peu de pédagogie.  

- Le plus gros problème, à mon sens, reprend-elle sur un ton didactique, c’est que tu ne regardais pas du tout ce que tu faisais... Ça passe sur une cible parfaitement immobile, mais tu ne trouveras jamais une telle chose en dehors de la salle d’entrainement.    

Abandonnant le sac de boxe, Victoria part fouiller dans le bac de fournitures le plus proche.

- On va essayer autre chose... Lance-t-elle, encore en train de fouiller, avant de pousser un gloussement triomphant quand elle extirpe les pattes d’ours qu’elle enfile aussitôt.

Les gants, plutôt que d’être courbés comme des poings, étaient plats pour recevoir les coups de son élève. Ainsi, Victoria garde les bras levés, l’encourageant d’un geste ouvert à frapper ses mains recouvertes, en ayant l’intention de changer sa position à chaque nouveau coup porté.


Avatar fait à partir d'une œuvre de Pheberoni.
Revenir en haut Aller en bas
Message Fight Like A Girl Empty
Lun 15 Juin - 14:38

Recrue
Points : 2596
Messages : 46
Habitation permanente : En coloc avec Danaé ♥
Cheryl Coffey

Cheryl Coffey
Cette odeur de gomme de gymnase venait se répandre dans toute la salle alors que Cheryl bredouillait encore. Elle sentait la sueur perler au dessus de ses lèvres et s'inquiétait faussement de son apparence. Faussement oui car son cerveau avait cette incroyable capacité à se concentrer sur des détails lorsqu'elle était nerveuse. Des détails tels que la peau dorée de Victoria, son sourire malin et pourtant complice lorsqu'elle termine la phrase par une vanne. Tandis qu’elle-même est en train de… Ne rien comprendre à sa vie.
Un couple de joues roses vient se parer du regard incrédule de quelqu'un qui ne sait pas trop s'il faut rire ou pleurer. Sa mâchoire se décoince toute de même légèrement : c’est vrai que son début de phrase, lancé comme ça à la volée a l’air bien ridicule maintenant.
Pourtant elle ne prononce rien, attendant de voir ce que sa coach lui réserve après cette petite pique. Le petit ricanement qu’elle a laissé échappé était bref, mais expressif. Quoiqu’il exprimait plutôt la gêne qu’une franche rigolade tout de même. Vraiment, la jeune femme avait un peu honte d’elle-même. Mais bon, elle n’allait pas se laisser abattre pour autant !

C'est ensuite avec une certaine dose de patience que la mentor lui explique de manière pédagogique ce qui allait et n’allait pas. La jeune femme écoute, tente d’assimiler toutes les informations. C’était aussi le moment d’apprendre à gérer ses erreurs avec philosophie. Du moins c’est ce que la brunette essaie de se dire pour se convaincre de continuer. Alors, dans un vrai combat, elle serait sûrement morte d’épuisement…. Hmmm. Oui. Clairement. Elle déchante tout de même un peu lorsqu’elle entend le mot “échauffement”.

* Ah donc… Ça, c’était un “échauffement”…*
Quelque part, elle le savait mais c’était la juste confirmation de la situation. Et effectivement, elle sentait qu’elle s’était déjà beaucoup trop dépensé pour un simple échauffement… Une brève vision imaginaire de son état en fin de séance lui traversa l’esprit, mais elle se hâta de la chasser, pour ne pas se démoraliser pour de bon.

*Bon, note pour moi même… REGARDER ce que je fais… Hum… *
C’était si basique qu’elle se sentait on-ne-peut-plus ridicule. Tandis qu’elle essaie de ne pas se filer des baffes à elle-même, elle voit Victoria enfiler des gants de boxe. Ou... Du moins, quelque chose qui a l'air de ressembler à des gants de boxe. Ils sont plats. Cheryl a l'impression d'avoir déjà vu ce genre de choses à la télé. Elle n'y connait vraiment rien.

“- Euuuh... “ , ne peut-elle s'empêcher de lancer.

Décidément sa bouche ne voulait pas formuler de phrases aujourd'hui.

Affichant une mine nerveuse, elle observe la gestuelle de Victoria à la recherche d’indices. Sa coach l’encourage à frapper. C.C. le sent mal… Mais ce n’est pas comme si Victoria avait l’air partie pour expliquer le principe de ces gants. Alors…

“- Bon… Très bien.”, dit-elle simplement, d’un air presque trop déterminé.

Sa voix avait peut-être légèrement tremblé, mais elle était effectivement prête. Du moins non, elle n’était pas prête, mais c’était le moment où sa tête avait décidé de ne plus réfléchir et d’agir. En réalité, sa mentalité paraît plus prête que son corps qui n’a pas l’air de bien vouloir suivre encore. Elle met quelques secondes… Alors Cheryl commence son assaut. Mais Victoria change de position à chaque frappe.

*Ah oui… !*

Soudain, C.C. commence à comprendre un peu mieux ce que Victoria voulait dire quelques minutes plus tôt. Une cible mouvante… Ce n’est pas du tout pareil. Mais cette mise en situation paie, la jeune femme cerne tout de suite ses erreurs, même si pour le moment elle n’a pas encore bien la maîtrise de comment les éviter. Elle donne tout ce qu’elle peut… Continuant de s'interroger sur ses propres limites et ses propres capacités...
Revenir en haut Aller en bas
Message Fight Like A Girl Empty
Ven 3 Juil - 3:29

Toujours savoir tirer mérite des actes auxquels la nécessité nous contraint
Points : 7284
Messages : 1048
Age : 30
Habitation permanente : À Old Fyre, dans l’appartement qu’elle partage avec Tullio et Elana Cavaleri. Elle a aussi un appartement en Italie, bien qu’elle n’y soit pas très souvent ces temps-ci.
Occupation : Anciennement détective, maintenant chevalière à temps plein.
Victoria Machiavel

Victoria Machiavel
Portant bien son prénom, son élève rougit comme une cerise, mais au moins, cette fois, elle garde la tête haute… Ou à peu près haute.
Baby steps.

Cherry demeure hésitante et elle a peut-être l’air un peu découragée aussi, mais Victoria éloigne toute appréhension d’un roulement d’yeux et en lui affichant un sourire aveugle. Dents découvertes entre ses lèvres étirées, elle bat des paupières pour éloigner les signaux d’inconforts et elle glousse pour couvrir les gémissements plaintifs. Il y a quelque chose de froid dans cette indifférence, mais qui se réchauffe et s’adoucit alors que Cherry comprend ce qu’elle a à faire et s’y donne avec une énergie croissante.

En fond musical, la voix de Cy s’éteint en laissant place à un solo de guitare endiablé. Victoria l’imagine peut-être, mais il lui semble reconnaître le pétillement joueur d’Emanuel à travers les notes. Elle peut facilement visualiser, dans tous les cas, l’image mentale de son amant qui se déchaîne sur son instrument avec cette intensité qu’il démontrait seulement pour jouer de la musique… et pour faire l’amour. Cheryl rougirait jusqu’à s’évanouir – Victoria en est certaine – si elle apprenait que son enseignante avait couché avec le musicien ici-même, par terre sur les tatamis qu’elle foulait de ses pieds nus. Ils avaient fait ça quelques jours auparavant seulement et, si ça se trouve, les planchers n’avaient pas encore été nettoyés depuis. Juste à y penser, son expression s’engoguenardise et elle mord ses lèvres pour tenter de maîtriser son sourire, alors même que ses yeux se courbent d’un amusement éhonté qu’elle ne pourrait pas, de toute façon, cacher même en essayant vraiment.

Elle a déjà envie de le revoir.
… Elle a envie de voir Cy, aussi.

C’est quand leur album se termine, en plongeant les deux jeunes femmes dans un silence relatif, que Victoria jette les gants au sol pour marquer la fin de cet entrainement.

- Ta concentration s’améliore ; ça va être bon pour aujourd’hui… Tu peux t’entrainer avec une autre recrue, comme ça, dans les prochaines semaines : vous pourrez échanger les rôles et ajouter des parades et des coups à éviter, aussi.

Normalement, elle l’aurait envoyé courir pour finir la séance, sauf qu’elle avait clairement déjà fait son cardio pour aujourd’hui.

- Va te rafraîchir un peu, on va essayer autre chose.

Propose-t-elle en allant rager les gants et en tirant, au passage, deux tapis de yoga qu’elle étend au sol.

-On va essayer travailler ton équilibre, ta concentration et ton anxiété, lance-t-elle avec un clin d’œil.


Avatar fait à partir d'une œuvre de Pheberoni.
Revenir en haut Aller en bas
Message Fight Like A Girl Empty
Jeu 6 Aoû - 7:47

Recrue
Points : 2596
Messages : 46
Habitation permanente : En coloc avec Danaé ♥
Cheryl Coffey

Cheryl Coffey
Alors que leurs échanges se poursuivent, Cheryl essaie de faire face. Mais à vrai dire, elle a presque l’impression de faire face à une source inépuisable d’énergie pure. Victoria enchaîne, la retranche dans ses difficultés. C.C. se retrouve à faire des manœuvres dont elle ne s’imaginait pas capable. Elle sent que ce n’est pas assez, bien sûr. Pourtant, sa coach affiche un sourire. Un sourire qui tire vers une étrange figure de satisfaction intense. On dirait que cela va au rythme de la musique, endiablée, qui continue de les accompagner. Est-ce son seul goût pour les entraînements sportifs ou.. ? La bleue se sent presque nue sous ce regard d’acier. Ce qui n’arrange pas sa confiance. Ses tentatives pour garder la face sont presque veines, elle le sait. Néanmoins pour l’instant, elle se laisse emporter par l’adrénaline. Elle essaie d’arrêter de réfléchir, pour une fois. Elle décide de s’en remettre à son instinct, même s’il n’est pas encore assez aiguisé.

*Au moins, Victoria a l’air de prendre son pied*



Au bord des nausées, la brunette se déchaîne sans pour autant parvenir un niveau qui semble satisfaisant. Mais lorsque le morceau s’arrête, il lui semble que cela faisait une éternité qu’elles se battaient. Toute sa musculature lui hurle un gros « pourquoi ? ». Mais bon, à part leurs souffles respectifs, le silence commence à s’installer. Cette fois, sa prof ne se moque pas d’elle. Elle la complimente même, en constatant une amélioration.

Étonnée, mais aussi satisfaite de ce retour plutôt positif, la nouvelle recrue est ragaillardie. 1000 questions commencent à se bousculer dans sa tête à présent qu’elle récupère petit à petit ses capacités de réflexions, mais elle décide encore une fois de les taire un peu, et de se laisser porter par sa mentore. Au moins elle, elle semble savoir quoi faire. Bon.

Victoria lui conseille de s’entraîner avec une autre recrue. Instinctivement, Cheryl pense à Tullio. C’est de lui qu’elle est le plus proche, après tout. Mais bon… Était-elle prête à essayer une séance contre lui et ses.. Presque deux têtes de plus qu’elle ? Puis la cheffe de cette séance lui dit d’aller se rafraichir et qu’elles vont travailler sur son équilibre et sa concentration… Et son angoisse.

« — OK… C’est vrai que j’aurais bien besoin d’un peu d’aide par rapport à tout ça », dit-elle en premier lieu. C’était… Un bon point que Victoria ait pu déceler ça. Cheryl commençait à avoir pleinement confiance en elle ; elle n’avait jamais eu de prof aussi efficace jusqu’à présent, niveau sport.

« — Hmmm… », reprend-elle entre deux bouffées d’air volées, « - tu penses que je peux demander à Tullio, pour m’exercer… ? »

Elle s’essuie le contour des lèvres, et glisse un regard incertain vers Victoria. Si elle avait pu être encore plus rouge, peut-être que la jeune femme aurait découvert que cette simple idée intimidait un peu Cheryl. Mais ça ne servait à rien de garder ses doutes pour elle. Autant lui en faire part. Puis en attendant sa réponse, C.C. va boire un petit coup. L’eau lui semble être d’un nouveau réconfort presque inouï. Elle ne s’était pas aperçue qu’elle avait soif à ce point.

« — Ah ! », s’exclame-t-elle en reposant la bouteille. Elle prend le temps de défaire et refaire sa queue de cheval. Pas le bon élastique… À noter pour la prochaine fois.


Elle ne sait pas si elle a atteint une nouvelle source d’énergie qu’elle ne connaissait pas, mais malgré toutes les douleurs, elle se sent plutôt bien et d’attaque.

« — Euh… Je ne pensais pas dire ça, mais… Je suis prête pour la suite, je crois. », déclare-t-elle avec un peu d’appréhension tout de même.
Revenir en haut Aller en bas
Message Fight Like A Girl Empty
Ven 25 Sep - 18:15

Toujours savoir tirer mérite des actes auxquels la nécessité nous contraint
Points : 7284
Messages : 1048
Age : 30
Habitation permanente : À Old Fyre, dans l’appartement qu’elle partage avec Tullio et Elana Cavaleri. Elle a aussi un appartement en Italie, bien qu’elle n’y soit pas très souvent ces temps-ci.
Occupation : Anciennement détective, maintenant chevalière à temps plein.
Victoria Machiavel

Victoria Machiavel
Ça lui sied bien, un peu de confiance. Un petit compliment de rien du tout et déjà Cherry a un peu plus d’assurance, quoiqu’encore fragile, ce que Victoria trouve rafraîchissant et qu’elle n’a pas envie de détruire avec l’un de ses commentaires faciles qui lui viendrait pourtant si facilement chatouiller sa langue. Un sourire sournois s’immisce néanmoins sur ses lèvres, lentement, sans qu’elle puisse le réprimer tandis que la jeune fille dévoile ses timides couleurs à la mention de Tullio. Ses sourcils amusés se haussent, immanquablement, avec cette curiosité intéressée qui pétille aussi dans ses prunelles dorées.

- Tullio, hein? répète-t-elle en feignant d’y réfléchir, avec ce sourire entendu qui ne cherche aucunement à ménager son indiscrétion.

- Oui, Tullio ferait un très bon partenaire… D’entrainement, pose Victoria avec la vibration lointaine d’un rire intérieur. Elle reprend ensuite, avec un peu plus de sérieux : Je lui ai déjà enseigné plusieurs prises plus avancées qu’il pourrait sans doute t’enseigner également, puis revient à la charge avec ce sourire un peu attendri et un peu moqueur qui courbe le coin de ses yeux, tu pourras lui demander des rendez-vous.

Les tapis adhèrent à leurs pieds nus tandis que les deux femmes se retrouvent face à face, droites, dans la position de la montagne.

- On va commencer avec la respiration, murmure-t-elle de cette voix douce qui n’était propice qu’à la méditation et aux mots d’amour.

Le yoga est cet art de faire respirer l’esprit, tente-t-elle de lui convier, de prendre soin de soi dans un moment qui n’appartient à personne d’autre. Ainsi, elles commencent en douceur, pour se faire du bien, avant de passer à des positions d’équilibre un peu plus exigeantes qui insufflent dans les muscles cette brûlure qui vaut n’importe quel entrainement de musculation. Victoria ne dit rien si Cherry perd l’équilibre, mis à part de se replacer quand elle se sentirait prête, parce qu’il s’agissait aussi d’un exercice de persévérance autant que d’endurance.

À la fin de la séance, le shavasana final les laisse engourdies, dissipées dans l’antithèse étirée entre l’épuisement et le repos.


Avatar fait à partir d'une œuvre de Pheberoni.
Revenir en haut Aller en bas

Fight Like A Girl

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Old Fyre :: Le monde :: Old Fyre :: La ville :: Le dojo-