LIENS UTILES
Code de vie
Contexte
Annexes
FAQfadet
Actualités
Habiletés
Défis
Défis mensuels
Missions
RP vedettes
Absences
Partenariat
RUMEURS
La société de l’étoile du soir aurait tenté de recruter un chevalier. Soyez sur vos gardes.
Le QG est étrangement vide depuis le début de la mission d'infiltration au Canada.
Attention aux pluks : ils sont en plein rut et suspicieusement affecteux. Eurk.
SCÉNARIOS

















[RP Flash back – 2008][PV Ayla] L'ami des bêtes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
Message
Lun 22 Oct - 8:02

Recrue
Points : 133
Messages : 21
Habitation permanente : Chez papa maman
Occupation : Consultant / aide veterinaire / prof de dessin d'anatomie
avatar

Ayumu ne s'attendait pas à ce que la situation tourne ainsi. La jeune fille semblait soudainement survoltée, barbouillant les moustaches du kitsune de sauce en poussant sa boîte à bento vide vers lui, tout en glapissant au sujet de son onguent, comme s'il eût s'agit d'un composant vital qu'elle était prête a sacrifier de bon cœur. Cela dit, même si ce n'était pas le cas et que l'onguent était un peu bonus certes appréciable mais non indispensable, Ayumu eut un petit sourire amusé face à son attitude.

Maintenant la jeune créature de sa main blessée, il utilisa sa main propre pour prélever un peu d'onguent et en appliquer une fine couche sur la plaie, avant de le relâcher. Le kitsune se précipita vers les buissons les plus proches, l'air outré, et dit une courte pause pour s'ébrouer et se passer la patte sur le museau avant de disparaître d'un bon, ne laissant rien d'autre derrière lui qu'une boîte à bento vide sur le sol et un petit bout de verre sombre.

“Bon… et bien voilà”

Ayumu avait bien conscience que la conclusion de l'aventure devait être plutôt frustrante pour la jeune fille. Plus jeune, il avait appris à ses dépends que tous les sauvetages ne se concluent pas par un nouvel ami à poils ou à plumes, mais bien plus souvent à une fuite sans retour.

Maintenant qu'il n'avait plus l'esprit occupé par le kitsune, la douleur de la morsure - qui avait rouvert une plaie due à la griffure d'une salamandre vieille d'une semaine, dommage elle était en bonne voie de guérison - se rappela à lui. Ayumu pressa sa main blessée dans sa main gauche, sur laquelle subsistait encore un peu d'onguent et quelques poils roux de kitsune qui auraient pu prétendre à être ses cheveux.

La cloche de prière du sanctuaire fut activée par un fidèle, lui faisant tourner la tête dans sa direction. Misère, le visiteur… il lui fallait rentrer, re-emballer sa main le plus vite possible, et prétexter avoir été dans les environs durant tout ce temps. Ok, ça allait être compliqué. Il ne put retenir un soupir ennuyé.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Lun 22 Oct - 12:49

Recrue
Points : 516
Messages : 31
Habitation permanente : Un appartement à Ankara en Turquie / Les auberges de jeunesses un peu partout dans le monde.
Occupation : Consultante
avatar

La mission est un vrai succès !
À peine soigné que le jeune homme relâche le Kitsune, ce dernier se précipite sans attendre sur le premier buisson à disposition pour disparaître de notre champ de vision. Au moins sa patte semble moins lui faire mal, signe que la mixture est efficace ! Ou c'est simplement le fait de ne pas avoir de morceau de verre coincé. En tout cas, il a détalé tellement vite que j'ai même pas eu le temps de le prendre en photo, pourtant mon téléphone est à porté de main.. Mais ces petites créatures sont rapides. Un peu déçus, je contemple le morceau de verdure vide de toute magie sur mon écran avant de reporter mon attention sûr le garçon toujours à côté de moi.
Garçon toujours blessé, lui.
Maintenant que la pression du sauvetage se dissipe, il faut peut être songer à soigner cette blessure. Même s'il ne dit rien, ça doit lui faire mal. Je l'observe serrer la main alors qu'un son résonne plus loin. Celui d'une cloche, je crois. Ça semble embêter mon partenaire qui soupire encore une fois. Peut être que cette cloche est pour lui. Ou pour moi.. Ça fait un moment que j'ai disparue du champ de vision de mon père, mon absence passe rarement inaperçu avec lui. Mais je n'ai aucune envie de rentrer, pas après tout ça ! Surtout que je ne sais toujours rien du sauveur de Kitsune. Il est pleins de mystères et les mystères j’adore ça.

« Tu veux que je t'aide à mettre un bandage ? Ça doit faire mal.. Une copine m'a dit un jour que les garçons font toujours semblant qu'ils ont pas mal même quand c'est le cas parce que ça leurs donne l'air plus courageux et fort. Mais bon.. si on a mal suffit de le dire, comme ça les autres nous aident. »

Je pars à la recherche d'un bandage dans mon sac et gonfle mes joues en ne trouvant que la boite de pansements aux motifs mignons et colorés.

« J'ai que ça, c'est un cadeau, mais je veux bien t'en donner. »

C'est bien parce qu'il vient de sauver un Kitsune et qu'il m'a laissé être son assistante ! Tatsuya m'a fait ce cadeau à l'école en constatant que j'étais un casse-cou de première. Le premier cadeau du premier ami que je me suis fais ! En offrir quelqu'un uns au nouvel ami que je venais de me faire me semble être une très bonne idée.

« D'ailleurs, c'est quoi ton nom ? »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Mar 23 Oct - 2:40

Recrue
Points : 133
Messages : 21
Habitation permanente : Chez papa maman
Occupation : Consultant / aide veterinaire / prof de dessin d'anatomie
avatar

La joyeuse tirade d'Ayla tira le jeune homme de ses pensées moroses, lui faisant afficher un air ébahi avant d'exploser de rire. Un rire sincère qui illuminait son visage.

"Oui, oui ça fait mal."

A vrai dire, ce n'était pas qu'il faisait semblant de ne pas avoir mal. Ça n'était pas le sujet ? L'important, c'était les créatures et les animaux. Les éventuelles blessures n'étaient que des dommages collatéraux certes problématiques et à régler, mais qui n'étaient en rien le centre de son attention.

Ayumu observa la blondinette tandis qu'elle sortait avec une certaine réticence une boite de pansement kawai pour enfants. Mais elle semblait cependant décidée à les utiliser pour soigner sa main. Après tout, pourquoi pas, elle semblait motivée, et de toutes façons il devrait s'en occuper lui-même après, donc... Sa compagnie n'était pas désagréable, c'était même confortable d'être avec quelqu'un qui semblait comprendre son intérêt pour les créatures fantastiques, malgré la différence d'age.  

"J'avoue que j'aurai bien besoin d'une infirmière. Et moi promis, je ne mord pas."

Il utilisa sa main valide pour sortir de son sac une fiole de désinfectant, le genre qu'il utilisait toujours quand il était pressé et n'avait pas d'eau et de savon à proximité. La question sur son nom lui rappela qu'il ne s'était pas proprement présenté.

"Quinn. Et toi ?"

En bon japonais, il passa complétement à coté de l'idée qu'elle puisse lui demander son prénom. Si elle avait été plus jeune, il y aurait peut-être songé, mais la...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Mar 23 Oct - 7:53

Recrue
Points : 516
Messages : 31
Habitation permanente : Un appartement à Ankara en Turquie / Les auberges de jeunesses un peu partout dans le monde.
Occupation : Consultante
avatar

Après le rôle d'assistante, j'endosse celui d'infirmière ! Une première ! D'habitude c'est surtout moi qui ai besoin de pansement ou d'un plâtre ! Mais pour une fois, j'apprécie que les rôles soient échangés, surtout que ça à l'air de lui faire plaisir ! Il se met même à faire des blagues, les siennes ont l'avantage de pas être aussi nulles que celles de papa. Mais ça doit être un truc de papa de faire des blagues pas drôles.
Un sourire aux lèvres, j'ouvre la boite en carton avec précaution et en sort tout le contenu pour examiner plus attentivement chaque motif pour en choisir un qui lui irait bien. Quelques instants de réflexion intense me sont nécessaires pour finalement choisir celui avec les pandas et les lapins. Je défais précautionneusement la protection plastique et le colle délicatement sur la première plaie laissée par les canines du Kitsune qu'il venait de désinfecter.
Ouais. Il en faudra un peu plus qu'un seul.
J'en choisis un autre avec attention alors qu'il se présente enfin.

« Queen ? Comme le groupe de musique ? »

C'est curieux, mais c'est jolie, je lui offre un autre sourire et me présente à mon tour en attrapant un pansement orné d'un ourse mignon et pleins d'arc en ciels pour le coller une fois de plus sur la main avec la délicatesse d'un chirurgien en pleine opération.

« Moi c'est Ayla .. Enfin.. Yildiz.... Mais tu peux dire que Ayla si tu veux.... Depuis que je suis ici tout le monde appel tout le temps par mon nom de famille ça fait un peu bizarre.. j'ai bien dit à mes camarades de classe qu'ils pouvaient que dire Ayla s'ils voulaient mais y'en a aucuns qui l'a jamais fais.. »

Les règles de politesse au Japon sont vraiment différentes qu'en Turquie. Quelques fois ça me manque un peu.. Même si on s'habitue à la longue.
Après un troisième lot de pansement décoré de chats et de cœurs pastel, sa main était parfaitement recouverte, sûrement totalement guérie et carrément mignonne.

« Et voilà ! »

Un chef d’œuvre, sans l'ombre d'un doute !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Mar 23 Oct - 10:33

Recrue
Points : 133
Messages : 21
Habitation permanente : Chez papa maman
Occupation : Consultant / aide veterinaire / prof de dessin d'anatomie
avatar

Tandis que la jeune fille examinait avec minutie ses pansements afin de choisir le plus adapté pour la situation, Ayumu l'observa avec attention. Sa grande taille contrastait avec son attitude globalement enfantine, il ne parvenait pas à lui donner d'age. Son teint pale et ses yeux clairs confirmaient, s'il y avait eut l'ombre d'un doute, qu'elle n'était pas japonaise. Residante, touriste ? Sa capacité à voir les créatures magiques faisait d'elle la fille d'un chevalier ou d'un consultant, mais juste avant, l'idée de rencontrer un chevalier avait eut l'air de l'enthousiasmer. Alors, la fille d'un ou d'une consultante ?

Le déclic se fit dans l'esprit d'Ayumu tandis qu'il restait figé, comme fasciné par les pansements qui s'agglutinaient sur sa main - il avait déjà vu ce motif quelque part, mais impossible de se rappeler le nom de la mascotte- quand le nom de la jeune fille vint enfoncer le clou. Yildiz. C'était le nom du visiteur, qui devait venir avec sa fille. Ladite fille qui se présentait en monologuant. Ayla Yildiz. Les sonorités du noms lui étaient étranges, et il n'était pas sur d'arriver à les prononcer l'un ou l'autre.

Lorsqu'elle mis le point final à son oeuvre, Ayumu pris le temps de retourner sa main tout en bougeant ses doigts pour la voir sous toutes les coutures. C'était un peu embarrassant de porter ce genre de pansements pour un garçon de son age. Mais bon, ce n'était pas comme si grand monde allait les voir. Au pire Benjiro rallerait en lui disant que ça le déconcentrait quand il parlait.

"Ayoulla... Ioulloudiz ?"

Comme prévu, c'était bizarre en bouche, difficile à prononcer.

"Ayoulla... chan ?"

Il eut un petit sourire embarrassé. Le suffixe était venu tout seul, comme pour les jeunes kohai du club ou il faisait de la capoera.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Mar 23 Oct - 14:09

Recrue
Points : 516
Messages : 31
Habitation permanente : Un appartement à Ankara en Turquie / Les auberges de jeunesses un peu partout dans le monde.
Occupation : Consultante
avatar

Je crois que je m'en suis pas trop mal sorti. Puis de toute façon, tout est toujours mieux avec des pansements mignons, et comme ça au moins il n'a plus à se soucier de la morsure du Kitsune. Est ce que c'est dangereux de se faire mordre par un Kitsune d'ailleurs ? Je n'ai pas lu grand chose à leur sujet jusqu'ici, et c'est la première fois que j'en vois un.. L'aisance de « Queen » à s'être laissé mordre sans paniquer me laisse supposé que ce n'est pas plus grave que de se faire mordre par un chiot.
La blessure guérit, il tente de prononcer mon nom, l'écorchant un peu au passage. Mais la moitié du monde écorche mon nom, surtout ici au Japon. Je retiens un rire en l’entendant parler, mais salut l'effort ! Il finit tout de même par y arriver, ajoutant ce suffixe « chan » comme tous ceux de mon école, sauf que lui utilisait mon prénom. Je lui offre un sourire radieux en première réponse avant de hocher vivement la tête de bas en haut.

« Oui c'est pas trop mal ! C'est difficile à dire parce que c'est Turc. Des fois, j'ai un peu de mal avec le Japonais aussi. Du coup, je dois te dire .. Quinn-san ?  C'est ça hein ? »

Le plus amusant, c'est qu'on doit très certainement écorcher mutuellement nos noms ! Par chance le sien n'est pas si compliqué que ça en comparaison à certains camarades de classe, ou même certains professeurs.

« Je suis pas encore très habitué avec les usages... Mais alors tu es japonais ? Tu parlais très bien tout à l'heure ! Tu habites ici dans le sanctuaire ? »

Puisqu'il n'est pas chevalier, c'est forcément un résident. Dans ce cas il n'est peut-être pas japonais non plus, résident de longue date ? S'il a quelque chose à voir de prêt ou de loin avec l'Ordre, ça explique peut-être pourquoi quelqu'un d'aussi roux et occidental parle aussi bien la langue locale. Le roux n'est pas franchement la couleur capillaire la plus répandue.. mais bon après tout, avec ma peau blanche, mes cheveux blonds et mes yeux verts, je ne suis pas exactement l'image même des jeunes filles turques.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Mar 23 Oct - 15:15

Recrue
Points : 133
Messages : 21
Habitation permanente : Chez papa maman
Occupation : Consultant / aide veterinaire / prof de dessin d'anatomie
avatar

Turc ? Ayumu réalisa avec une certaine gêne qu'il n'avait aucune idée d’où se trouvait la Turquie, en Europe non ? Il préféra ne pas le préciser, approuvant la formule utilisée par la jeune fille d'un hochement de tête.

La question ne le surpris pas, il y étais habituée mais cela restait un peu blessant que d'être né dans un pays et ne jamais donner l'impression d'en faire partie. Vers ses 14 ans il avait essayé de se teindre les cheveux en noir. Le résultat avait été assez abominable, ses sourcils roux jurants plus que jamais et ses camarades de classe riant de son initiative. Sa mère avait essayé de le consoler, lui assurant que ses cheveux était les plus beau, et fort prisés dans plusieurs pays, et qu'ils lui feraient tourner les cœurs de toutes les filles bientôt. Voila qui lui faisait une belle jambe. En attendant, c'était assez pratique pour se faire retrouver par quelqu'un dans la foule, moins pour être discret.

« Oui, j'habite ici. Je suis né au Japon. »

Il s'en voulait un peu de ne pas résister à préciser qu'il était bel et bien né ici, cherchant malgré lui à souligner que malgré les apparences, il était lui aussi "un natif".

« J’habite au sanctuaire Omoriinari avec ma mère, elle en est la kannushi. Mon père… habite la aussi.»

Il avait failli déclarer de but en blanc que son père était le gardien du sanctuaire magique. Il se sentait un peu bête, il était quasiment sur que cette fille était l’enfant accompagnant le visiteur du jour, et que si ce n’était pas elle alors elle était bien au fait des us et coutumes du monde magique, mais son père lui avait appris la prudence. Il attendait qu’elle se révèle elle-même à lui. Si ce n’était pas maintenant, une fois de retour au sanctuaire il en aurait le cœur net.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Mar 23 Oct - 16:30

Recrue
Points : 516
Messages : 31
Habitation permanente : Un appartement à Ankara en Turquie / Les auberges de jeunesses un peu partout dans le monde.
Occupation : Consultante
avatar

Alors il est métis. Je me rends compte que ma question est assez maladroite. Pour pas dire carrément en faite ! J'en rougis un peu d’embarras, pince mes lèvres en triturant la boite de pansement dans mes mains. Heureusement Quinn ne semble pas m'en tenir rigueur, répondant à mes questions poliment. Je saute sur l'occasion de changer de sujet en espérant simplement effacer l'incident. Sa mère dirige le sanctuaire si je comprends bien, du moins, celui des humains. C'est assez amusant de constater que certains pays comme le Japon sont toujours aussi croyant, et placent les créatures, les mythes et beaucoup de légendes au centre de leurs cultures. Ça les rend forcément plus ouvert sur le sujet !
Malheureusement, je n'ai jamais vraiment eu l'occasion de parler de « tout ça » avec quelqu'un. Mon père est plutôt paranoïaque quand on parle de cet autre monde. D'ailleurs, s'il m'avait vu faire, il aurait certainement tourné de l’œil face à mon audace et mon manque de prudence.
Débarqué comme ça face à une créature et un inconnu.. Je crois que je vais garder ça pour moi jusqu'à ce qu'on soit rentré à la maison... Du coup, je ne suis pas spécialement pressé de le retrouver, surtout que je ne suis pas supposé avoir posé les pieds ici. Au moins j'ai un bon garde du corps ! Du moins, avec toutes ces cicatrices et ses pansements, il en a tout l'air.

« Mon père est venu leur rendre visite alors. C'est des vieux amis qu'il m'a dit... J'imagine qu'ils sont dans l'Ordre.. ou qu'ils l'ont été... »


Il n'a pas spécialement pris la peine de m’expliquer en détail. Des histoires de grands, tout ça, tout ce que je sais c'est qu'ils s'occupent de ce sanctuaire, magique et non magique... ça explique pourquoi Quinn peut voir les créatures en tout cas ! Mais une petite question me titille toujours. Je pince mes lèvres en me demandant une seconde si ce n'est pas un brin déplacé.. Mais la curiosité est plus forte que le reste.

« Si t'es pas un chevalier... Comment t'as eu autant de cicatrices ? Tu t'es battu contre qui ? T'es un genre de guerrier solitaire ? »

Parce que les guerriers ont toujours pleins de cicatrices c'est bien connu. Les yeux ronds d'admiration, j’attends peut être un peu trop de fantaisie de cette réponse.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Mar 23 Oct - 16:58

Recrue
Points : 133
Messages : 21
Habitation permanente : Chez papa maman
Occupation : Consultant / aide veterinaire / prof de dessin d'anatomie
avatar

Comme si elle avait lu dans ses pensées, Ayla lui confirma ce dont il souhaitait la confirmation. Ayumu senti un léger poids s’envoler de ses épaules. Il s’apprêtait à expliquer le rôle de son père, quand les questions de la jeune fille le laissèrent muet de stupeur. Il porta une main bandée au visage, cachant ses lèvres frémissantes tandis qu’il se retenait de rire. Jamais un kohai ne l’avait regardé avec de tels yeux plein d’admirations. C’était presque tentant de lui raconter des histoires, mais pour la décevoir après ? Aucun intérêt. En voyageant avec son père, elle rencontrerait de vrais héros dignes de son admiration. Pour le moment lui il était juste…

« Imprudent. Je suis trop imprudent. Enfin, c’est comme ça que le dit mon père en tous cas. »

Il eut un petit sourire gêné, désolé de détruire ses rêves trop vite. Il regarda ses avant bras, essayant de se souvenir d’ou venait chaque cicatrice. Il ne savait déjà plus. Cependant, il avait la sensation qu’Ayla en voulait plus. S’il ne pouvait pas lui raconter des histoires de bravoure et de chevalier solitaire, il pouvait lui raconter quelques épisodes de son 30 millions d’amis personnels, version « vient te casser la figure avec moi ». Il n’aimait pas forcement beaucoup parler, mais pour elle, il voulait bien se forcer.

« Mon père pense que toutes les créatures ne sont pas bonnes à approcher, qu’il faut se méfier ou être autoritaire. Moi, je veux les aider, alors des fois je… Je pense que c’est plus important de les sauver, alors... »

Il haussa les épaules, incapable de dire « me mettre en danger ». Les mots semblaient bien trop arrogants. Non, il était juste… Trop imprudent.

« Donc des fois elles mordent ou elles griffent, mais c’est pas grave… »

L’exercice était plus difficile qu’il ne l’aurait cru. Il se sentait idiot. Il se passa nerveusement la main dans les cheveux, révélant son œil droit. La cicatrice avait 2 ans désormais, propre mais pas vraiment gracieuse. Son sourcil était coupé en 2, et son œil de verre restait obstinément fixe. Il n’avait pas voulu d’un œil enchanté, l’idée le mettait mal à l’aise.

« Ça, c’est ma plus grosse bêtise. Ne fait pas comme moi, Ayula-chan. Sinon ton père sera triste. »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Mer 24 Oct - 4:44

Recrue
Points : 516
Messages : 31
Habitation permanente : Un appartement à Ankara en Turquie / Les auberges de jeunesses un peu partout dans le monde.
Occupation : Consultante
avatar

Mince, c'est pas non plus un guerrier ! Ma curiosité grimpe d'un cran du coup. Parce que c'est bien la première fois que je vois autant de cicatrices sur quelqu'un, surtout quelqu'un de pas si vieux que ça. L'imprudence comme excuse ne me satisfait pas. J'ai du mal à croire qu'il s'est fait tout ça ratant une marche ou en se prenant un passant à vélo parce qu'il à pas regardé en traversant la route.
Heureusement, il chasse rapidement ce genre de banalité en venant y ajouter les créatures.
Trop imprudents avec les créatures, c'est déjà beaucoup plus crédible.
C'est donc elles qui lui ont fait ça ? Mes yeux s'arrondissent de stupeur, un mélange à chemin entre la fascination et la peur. Même si mon père me répète toujours que certaines créatures sont dangereuses, je crois que je n'ai jamais vraiment réalisé que ça pouvait être à ce point. Je l'écoute avec attention scrutant la moindre cicatrice avec silence jusqu'à ce qu'il dévoile la parti de son visage caché par un rideau de cheveux roux.

« C'est une créature qui t'a fais ça.... »

Une cicatrice lui fendait l’œil jusqu’au sourcil, il me faut d'ailleurs quelques secondes de contemplation pour comprendre que cet œil n'en est en faite pas un vrai. C'est assez impressionnant à voir, si impressionnant que j'en oubli que ce n'est pas très poli de fixer les gens comme ça. Je m'empourpre brièvement en réalisant mon geste, penché en avant, le nez froncé à lorgner sur sa cicatrice. Je me ressaisis, me raidis un peu et chasse le moment gênant d'un sourire.

« Du coup.. t'es quand même un peu un chevalier alors .. Tu protèges les créatures au péril de ta vie. C'est ce qu'ils font les chevaliers dans les livres et les films... Bon normalement ils le font pour le peule, les gens pauvres ou ceux qui sont menacé par des sorcières ou des démons.... mais dans le fond le faire pour des créatures ou des humains ça revient au même. C'est sacrifier de sa personne pour protéger quelqu'un ! Donc t'es un chevalier.»

Aucuns doute possible, c'est d'ailleurs sorti comme une évidence aussi sûr que deux et deux font quatre. Et a juger par le nombre de cicatrices qui ornent son bras et son visage, c'est un chevalier plutôt passionné.

« Moi si je faisais ce genre de trucs, je suis sûr que mon père m'enfermerait dans une tour pour être sûr que jamais rien de trop grave ne m'arrive ! C'est un peu un papa poule. Un papa poule qui pique les fesses de tous ceux qui me font faire des bêtises. Mais t'inquiète pas, je lui dirais pas qu'on a aidé un Kitsune. Je t'aime bien, t'es gentil, alors j'ai pas envie que tu finisses picoré à mort. »

Parce que c'est certain qu'il va me demander ce que j'ai fait, je ne compte pas lui mentir, juste oublier deux ou trois détails, c'est pas vraiment un mensonge du coup, et si je lui raconte ce qui s'est passé avec le Kitsune je suis certaine qu'il va m’interdire de l'accompagner la prochaine fois.. et ça c'est hors de question.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Mer 24 Oct - 12:50

Recrue
Points : 133
Messages : 21
Habitation permanente : Chez papa maman
Occupation : Consultant / aide veterinaire / prof de dessin d'anatomie
avatar

Elle avait l’air effrayée. Il s’en voulait un peu de lui faire peur comme ça, mais en même temps, il était préférable qu’elle sache à quoi s’en tenir. Se raidissant, elle lui assena son raisonnement implacable, l’adoubant chevalier du haut de sa 10ene d’années et de ses idéaux de bravoure. Les portes de chevaliers de l’aube étaient closes pour lui, mais elles ne pouvaient rien face à la détermination d’une blondinette venue de l'autre bout du monde.

Il n’était pas certain de réellement protéger les créatures fantastiques. Il avait ses idéaux, il essayait de s’y tenir, après… Le monde était dans un piteux état. Les créatures étaient restreintes à des sanctuaires limitées par des barrières magiques dans lesquels elles étaient emmenées de force parfois. Le sacrifice de sa petite vie, si tant est qu'il sacrifie quoi que ce soit, ne devrait pas changer grand-chose à la situation… La mention du père d’Ayla le ramena à la réalité.

Il rit à la description, avant de remettre son rideau de cheveux en place et de se relever, s’époussetant les genoux des morceaux de feuilles mortes qui s’y étaient accrochés.

« Justement, je n’ai pas envie de finir picoré à mort moi non plus, alors on ferait mieux de rentrer au sanctuaire. J’étais censé accueillir votre arrivé, mes parents doivent déjà m’en vouloir »

Même s’il ne doutait pas qu’ils aient trouvé une excuse tout à fait valable pour justifier son absence. A moins que la présence d’un vieil ami n’ai fait dégager la retenue japonaise de sa mère et qu’elle ne se soit plainte de son vaurien de garçon qui n’en faisait qu’à sa tête. Cependant il lui faudrait bien trouver une justification pour expliquer sa réapparition en compagnie de la fille de leur invité. Ils trouveraient bien une histoire valable en chemin. Même s'il avait bien du mal à trouver une justification aux pansements colorés qui ornaient sa main.

« Au fait, mon prénom c’est Ayumu. Ça s’écrit comme marcher et rêver. »

La précision sur les kanjis utilisés devaient lui passer au dessus de la tête. Encore un automatisme dont il lui faudrait apprendre à se défaire à l’avenir lors de prochaines rencontres avec des non japonais.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Jeu 25 Oct - 5:58

Recrue
Points : 516
Messages : 31
Habitation permanente : Un appartement à Ankara en Turquie / Les auberges de jeunesses un peu partout dans le monde.
Occupation : Consultante
avatar

C'est dommage de déjà devoir rentrer. J'aimerais rester encore un peu dans ce sanctuaire, explorer de nouveau, tomber sur quelque chose d'autre. Mais une part de moi sait pertinemment que c'est déjà un exploit d'avoir pu voir un vrai Kitsune, et que je ne devrais même pas me trouver ici de toute manière. Écoutant la voix de la sagesse qu'était mon aîné, je me redresse à mon tour avec une légère moue de déception. Je prends grand soin de ranger ma boite de pansement dans mon sac, prenant bien mon temps simplement pour retarder l'échéance. Au moins je ne risque pas d'être la seule à me faire un peu gronder. On allait même pouvoir être solidaire l'un avec l'autre et trouver un truc convainquant à leur raconter.

« Oh, c'est jolie Ayoumu !  Ayla ça veut quelque chose comme .. halo de lune.. clair de lune ? Les prénoms hébreux, c'est un peu comme les prénoms japonais en faite, ça veux toujours dire quelque chose ! Je trouve ça plutôt jolie du coup.. Et Yildiz ça veux dire étoile.. »

Au moins on peut se venter d'avoir des noms poétiques !
Puisqu'il faut se résigner à retourner prêt des « vrais » adultes, je finis de ranger la boite à bento parfaitement nettoyé et hisse mon sac sur mes épaules. Le téléphone toujours à la main, je réalise que je n'ai toujours pas immortalisé ce moment. Même si le Kitsune est parti, il reste toujours son sauveur.

« Tu veux bien faire une photo avec moi ? Je prends des photos de toutes les nouvelles choses que je fais en plus on peut mettre pleins de filtre et tout, comme ça j'ai un souvenir de toi. »

L'éventualité qu'il me refuse ce caprice ne me traverse même pas l'esprit. Parce que tout le monde adore les photos, surtout quand y'a des filtres trop mignons. Le téléphone à la main, j’accentue la demande d'un grand sourire, tendant déjà l'écran en face de moi, prête à mitrailler à tout instant.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message


Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

[RP Flash back – 2008][PV Ayla] L'ami des bêtes

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Flash-back
» [Software] Screen des prochains Jeu flash bionicle 2008
» [Web] Preview Bionicle.com été 2008
» [Shop] Le site LEGO fait du rabais sur les 2008
» [Dérivé] Nouvelles cartes BIONICLE 2008
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Old Fyre :: Le monde :: L'Asie-