LIENS UTILES
Nouveau?
Code de vie
Contexte
FAQfadet
Groupes
Sanctuaires
Artéfacts
Bestiaire
Fonctions
États magiques
Défis mensuels
Textos
Missions
RP vedettes
Absences
Partenariat
PRÉDÉFINIS




Back In Black - Page 2 Empty

Back In Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Aller à la page : Précédent  1, 2
Message Back In Black - Page 2 Empty
Ven 25 Sep - 18:20

Toujours savoir tirer mérite des actes auxquels la nécessité nous contraint
Points : 7284
Messages : 1048
Age : 30
Habitation permanente : À Old Fyre, dans l’appartement qu’elle partage avec Tullio et Elana Cavaleri. Elle a aussi un appartement en Italie, bien qu’elle n’y soit pas très souvent ces temps-ci.
Occupation : Anciennement détective, maintenant chevalière à temps plein.
Victoria Machiavel

Victoria Machiavel
En sortant de la douche, Emanuel pétille avec légèreté là ou Cy se dissipe et voudrait s’effacer comme de l’écume. Dans les deux cas, Victoria sait qu’elle pourra compter sur ses collègues, même si l’un allait clairement être plus agréable que l’autre tout au long de l’escapade. Déjà sur la route, ils parlent un peu, et le premier rit tandis que l’autre grommelle. Enfin, dans le silence relatif qui s’installe inévitablement, Victoria, fatiguée elle aussi, finit par se concentrer sur sa conduite en laissant aux deux hommes la liberté de cuver leurs endorphines. Après le concert, la voiture et l’observation des lieux, supposer que Victoria dort bien serait peu dire ; elle se réveille le lendemain midi avec l’impression d’avoir tout juste fermé les yeux, mais elle se sent bien.

Levée avant les deux autres, on la surprend en chien tête en bas et elle salue – en plus du soleil – ses collègues en les dirigeant vers la cafetière chaude de laquelle elle se sert aussi une tasse une fois de retour sur ses pieds. Le reste de la routine matinale est un enchevêtrement cotonneux ponctué de mots envolés et de sobres éclats de rire qui l’amène immanquablement jusque dans les replis d’une robe soyeuse. En vérité, celle-ci s’apparente plus à un morceau de lingerie qu’à autre chose, car elle tombe sur ses formes comme une nuisette de soie noire, fendue des deux côtés et ornée de cette dentelle assortie à celle du sous-vêtement, visible quand elle marche sur ses hanches exposées.

Ils sont beaux, apprêtés comme ça, les chevaliers. Si le videur s’attarde une seconde de trop avant de les laisser entrer, c’est uniquement pour prendre le temps de bien les regarder de haut en bas avant de leur ouvrir grand la porte. T’es un homme chanceux, est à peu près ce qu’il glisse à Emanuel au passage, parce que si Cy c’était pendu à son bras d’un côté, Victoria avait fait de même de l’autre.

L’intérieur est tamisé, plein de gens vêtus un peu comme eux qui s’abordent et se séduisent dans l’espace central. Il y un bar, au fond, ainsi que des recoins plus intimes formés par un agencement impressionnant de paravents, de teintures diaphanes et de banquettes coussinées. Tout cela est sans oublier le couloir, là sur la gauche, qui semble donner sur des pièces fermées, privées, dont les fonctions – Victoria en était certaine – ne plairaient assurément pas à Cy.

Le lait magique qu’ils avaient bu un peu plus tôt leur permettait de voir que plus d’un convive cachait, aux yeux des gens normaux, des plumes, des cornes ou autres spécificités les identifiant comme des êtres surnaturels. Évidemment, ceux-là vaquaient à leurs occupations sans déranger qui que ce soit, alors que le cas du changelin était une tout autre histoire dans la mesure où il assumait l’identité de personnes ordinaires dans le but d’en manipuler d’autres… Causant ainsi des conflits interpersonnels importants parmi d’autres réalités discutables. Que ces lieux soient fréquentés par des personnes affluentes n’aidait en rien et rendait, finalement, la capture de leur cible un enjeu politique plus qu’autre chose.

Malheureusement, le changelin, de par ses illusions parfaites, serait difficile à identifier. Ils pourraient réaliser cela à l’aide de bracelets de fer – ils en avaient chacun un – dans la mesure où un contact prolongé rendrait à sa peau sa texture naturelle, similaire à celle d’un amphibien. Pour se faire, bien sûr, ils devraient trouver un suspect, puis interagir avec lui d’assez près et pour assez longtemps de sorte à prouver sa véritable identité.



Avatar fait à partir d'une œuvre de Pheberoni.
Revenir en haut Aller en bas

Back In Black

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 2 sur 2Aller à la page : Précédent  1, 2

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Old Fyre :: Le monde :: L'Amérique du Sud-