LIENS UTILES
Nouveau?
Code de vie
Contexte
FAQfadet
Groupes
Sanctuaires
Artéfacts
Bestiaire
Fonctions
États magiques
Défis mensuels
Textos
Missions
RP vedettes
Absences
Partenariat
PRÉDÉFINIS




Wanna see a magic trick ? Empty
Wanna see a magic trick ? Empty

Wanna see a magic trick ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message Wanna see a magic trick ? Empty
Dim 18 Aoû - 15:35

« Je m'énerve si je veux. Vous n'avez pas l'exclusivité de l'énervement. » - Fred Vargas
Points : 2543
Messages : 61
Habitation permanente : Avec Tullio et V.
Elana Cavaleri

Elana Cavaleri
    Je traîne des pieds dans la poussière. Je regarde à nouveau mon téléphone, mais tout le monde dort encore à River Stone à cette heure. Certes, ma conv’ romaine, elle, est bien réveillée mais je n’ai rien de nouveau à leur raconter.

    Quitter Rome, ça avait été facile. J’étais tellement excitée à l’idée de retrouver mon frère, d’en apprendre plus sur le monde magique et d’être à l’autre bout du monde… Le deuil avait été rapide, et puis je pouvais discuter avec mes ami.es de toujours sur WhatsApp. J’avais dû trouver une explication plausible pour répondre à toutes leurs interrogations, j’avais opté pour une version déformée de ma conversation avec Mamma. Elle avait d'abord tenté de m'amadouer pour que je rentre, prenant ce ton mielleux qui n'augurait rien de bon, avant de me jeter au visage que si je voulais rester dans une secte, grand bien me fasse, elle attendrait que je rentre en la suppliant. Pour eux donc, mon frère dont le métier exigeait qu'il voyage avait trouvé intelligent que je bouge avec lui, que ce serait formateur et Mamma avait accepté. Elle n'irait jamais s'en vanter de toute façon. Je leur partageais donc photos et messages vocaux sur ma nouvelle vie, savourant chaque son d’italien qui emplissait alors mes oreilles. Évidemment, je ne leur parlais pas de la magie, mais tout le reste y passait. Ça n’était donc pas dur.

    Quitter River Stone, ce ne fut pas la même histoire. Pourtant, j’y avais vécu moins d’une demi-année. Pourtant, je savais que la mission parvenue à sa fin, nous partirions. Mais tout y avait été si… intense ! J’avais retrouvé mon frère et petit à petit, nous apprenions à nous apprivoiser, j’avais appris l’anglais à la dure, plongée dedans alors que je n’en maîtrisais rien, je m’étais fait des amitiés éclair, j’avais exploré ma sexualité avec « Monsieur Anderson », j’avais découvert l’Ordre via les fiches de V. et le mystère tout autour de la mission au lycée dont personne ne voulait que j’approche trop n’avait fait que renforcer ma curiosité du monde magique. En un claquement de doigt, ça avait été la fin. Du moins, c’était comme ça que je l’avais vécu quand V. m’avait annoncé la date de notre départ.

    Et en quelques heures, nous avions remonté le temps.

    Je n’étais tout de même pas partie à reculons, évidemment. Ma vie changeait encore ! Direction un autre bout du monde, l’Australie ! Et plus précisément, le sanctuaire d’Old Fyre, QG de l’Ordre. Enfin… la ville d’Old Fyre, qui n’était pas le sanctuaire. À ma grande déception, pas de créatures magiques déambulant dans les rues – même si j’avais aperçue une paire d’ailes.
    Mais tout était différent ici. Tullio et V. avaient une vie qu’ils avaient mise entre parenthèses le temps de leur mission à River Stone et voilà qu’ils la récupéraient, aussi facilement qu’on se glisse dans son pyjama préféré. Certes, j’avais ma chambre (et elle serait cool quand j’y aurais vraiment pris mes aises) et ils étaient prévenants tous les deux, mais je ne me sentais pas à ma place, là où eux, en quelques jours à peine, évoluaient comme à la maison. Ils étaient à la maison, et je n’y étais pas. En les voyant ce soir, s’installer comme pour une soirée film en me proposant une pizza, j’avais senti que je mettrais les pieds au milieu d’un rituel qui ne m’appartenait pas. J’avais prétexté préférer déambuler dans la ville, pour les laisser en tête-à-tête.

    Et maintenant, j’erre comme une âme en peine. Ce que j’étais, quelque part, Monsieur Anderson n’ayant pas changé d’hémisphère à ma suite. Pas d’amour entre nous mais il me manquait quand même. Je frissonne. Je n’arrive pas encore à me faire à la différence de température. Quelque part dans mon cerveau, j’avais oublié que les saisons s’inversaient en passant l’Équateur. Adieu agréable température de début d’été, bonjour frileux 15°C. J’en avais ressorti les pulls achetés à River Stone des mois auparavant.

    Les rues de la ville s’illuminent peu à peu avec la nuit qui tombe. Dans ma déambulation, je laisse mes pieds me porter jusqu’à l’Aquarium. D’accord, il n’y avait peut-être pas de centaures dans les rues, mais le bar avait des poissons volants. Volants de type nageant dans l’air comme s’ils étaient dans l’eau - how cool is that ? J’approche mon visage d’une des vitres et les observe évoluer. L’idée de profiter de ma filiation et de mon jeune âge pour me faire offrir un thé qui me réchaufferait me traverse l’esprit mais à vrai dire, je n’ai pas envie d’entrer dans ce brouhaha. De toute façon, j’y finirais s’il commence à faire trop froid, à attendre un signe de Tullio ou V. pour rentrer.

    Non. Je me souviens vaguement avoir entendu V. évoquer les bureaux généraux de l’Ordre lors de la rapide visite qu’elle m’a dispensé lorsque nous sommes arrivés. À cette heure, même si des Chevaliers doivent rendre des comptes de n’importe où sur le globe, il ne doit sûrement pas y avoir grand monde.

    C’est décidé. Ce soir, j’assisterai à quelque chose de plus magique encore que les poissons de l’Aquarium.

Revenir en haut Aller en bas
Message Wanna see a magic trick ? Empty
Ven 11 Oct - 18:13

Recrue
Points : 1854
Messages : 33
Habitation permanente : OF
Occupation : chevalière
Marie-Malaury de Brunelle

Marie-Malaury de Brunelle
Rentrer à la maison, cet appartement si proche de celui de son frère, se replonger dans des habitudes prises depuis si longtemps qu’il serait facile de se plonger là dedans et simplement vivre comme les autres. A force d’attendre un signe, Malaury se dit parfois qu’elle n’a plus qu’à être pleinement un chevalier et oublier ses idées fantasques. Pourtant, le parquage d’animaux même magiques, ça n’a jamais été réellement son truc.

Encore prise dans le jet-lag, perturbée par le changement de température, Mal’ se réhabitue à Old Fyre. Elle n’imagine pas pour ceux qui sont partis l’année complète : déjà quelques mois, c’est beaucoup pour elle, et si l’air frais de l’Australie n’est en rien comparable à l’Alaska, cela rajoute au décalage. Elle aurait envie de se poser dans un plaid et s'abrutir devant une série à la con, peut-être proposer à Cy de venir avec Nàtt, pour plus de douceur et de câlins. Et de la bouffe chaude et grasse, de préférence. Pour l'instant, elle lutte contre l'envie en se promenant dans la ville, comme pour se rappeler des chemins pourtant mille fois empruntés.

Perdue dans les rues, les bras enroulés autour du torse pour tenir son gilet clair, elle ne peut s’empêcher de penser à tout ce qui est arrivé à l’école, avec les Lindworms. Est-ce un signe que, bientôt, elle n’attendra plus dans le vide ? Le mécontentement ici est palpable, il y a quelque chose qui se prépare, mais à part à Loup de toute façon, elle n’a personne à qui en parler pour partager ses opinions.

C’est une gosse qui attire son attention, dans la rue. Elle l’a déjà vue au lycée, simplement, elle s’en rappelle comme… “la frangine Cavaleri”, parce que si elle a bien suivi, c’est le serveur de l’Aquarium qui s’est retrouvé avec elle. Pas épique, mais son prénom reviendra peut-être ? En tout cas, si la gamine est perdue, autant l’aider à retrouver son chemin, non ?

“Hey ! Tu cherche ton frère ?”

Au cas où, parce que de ce qu’on voit au travers de la vitre, le grand bleu n’a pas l’air d’être là. Pourtant, c’est un bon plan, dans l’absolu, de venir sur son lieu de travail. Quoi qu’elle pourrait l’appeler, sauf si elle n’a pas son téléphone sur elle ? Non, pour une adolescente, sortir sans téléphone, ça doit sûrement être impossible. La jeune femme sourit chleureusement, essayant d’être rassurante. Au moins un peu.

“Malaury, je bosse pour l’ordre, et j’étais une secrétaire, à River Stone.”

Avec un peu de chance, la jeune en cavale lui donnera son prénom en échange, se doutant qu’on ne peut pas retenir toute une association nom-visage, surtout après être passé dans un lycée et avoir lu des tonnes et des tonnes de mot d’absence plus ridicules les uns que les autres. Au fond, heureusement que ça n’était pas son vrai travail, elle se serait attaché les cheveux. Là, l’idée que c’était au final la merde d’autres personnes, de gérer ces cas, ça l’avait aidé à supporter les élèves.

Parce qu’elle n’a pas encore développé de fibre maternelle, Mal’, ou si peu. On pourrait lui demander, d’ailleurs, “est-ce qu’elle a une tête à faire la baby sitter ?” et la réponse serait “non”. Parce que les piercing qu’on devine sous le gilet, les autres aussi, la coupe, le branding sur les bras, ça ne fait pas super “sérieux”, dans l’absolu. Elle espère juste que l’adolescente se rappelle d’elle, que ça ne fasse pas trop “détournement de mineur, tu veux venir voir les super bonbons que j’ai dans mon van ?”, sinon, ça va être galère.


Wanna see a magic trick ? Signa
Revenir en haut Aller en bas

Wanna see a magic trick ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Old Fyre :: Le monde :: Old Fyre :: La ville-