LIENS UTILES
Code de vie
Contexte
Annexes
FAQfadet
Actualités
Habiletés
Défis
Défis mensuels
Missions
RP vedettes
Absences
Partenariat
RUMEURS
La société de l’étoile du soir aurait tenté de recruter un chevalier. Soyez sur vos gardes.
Le QG est étrangement vide depuis le début de la mission d'infiltration au Canada.
Attention aux pluks : ils sont en plein rut et suspicieusement affecteux. Eurk.
SCÉNARIOS








Alek Vasilev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Lun 7 Jan - 7:56

Recrue
Points : 14
Messages : 3
Age : 25
Habitation permanente : France, en périphérie de Nancy, en collocation avec son cousin Luben
Occupation : Musicien d'orchestre et compositeur de bande-son orchestrale
avatar

Aleksandar Vasilev



La vie après la mort, un ramassis de conneries... enfin, c'est ce que j'aimerais pouvoir croire.

Fiche signalétique

 

Nom : Vasilev
Prénom : Alek (son prénom complet est Aleksandar Mihaelov mais il ne le donne jamais)
Origines et nationalités : Né en France d’un père Bulgare et d’une mère Française

Race : Humain
Âge : 32 ans
Genre : Grand garçon
Orientation : Hétéro

Taille : 1,87 mètres
Couleur des cheveux : Châtain clair
Couleur des yeux : Marron
Trait particulier : Il est très fin malgré sa grande taille et plutôt palot. Ses traits de visage renfrognés et ses cernes donnent l’impression soit qu’il vient de se lever à n’importe quelle heure de la journée, soit qu’il est totalement blasé de la vie (ce qui n’est pas tout à fait faux). Il est souvent vu avec une clope au bec et une mèche de cheveux qui tombe négligemment devant ses yeux. Il a un écarteur à l'oreille droite et un tatouage au niveau de la clavicule gauche. Ce n’est pas vraiment physique, mais il a une voix assez grave et profonde.

Dossier de l'ordre

Langues parlées : Le français est sa langue maternelle. Il connait plus ou moins le bulgare dû aux origines de son père, mais il n’a jamais vraiment eu l’occasion de le pratiquer (il comprend généralement quand on lui parle dans cette langue). Il connait quelques phrases en anglais mais n'a jamais trouvé utile d'approfondir ces connaissances linguistiques.

Habiletés : Alek est un musicien de formation, il n'a donc aucune habilité particulière au combat. Il n'est pas très sportif non plus. C'est plutôt par sa vivacité d'esprit qu'on pourra le voir briller, car il est capable d'analyser les choses très vite et de réagir instantanément face à un problème. Seulement, dans son état actuel, ses angoisses sont bien trop profondément ancrées en lui pour qu'on puisse lui admirer ces qualités. Il aura plutôt tendance à chercher à fuir les problèmes qu'à tenter de leur trouver une solution.
Il joue du contrebasson, mais évite de le dire en général parce que peu de gens connaissent cet instrument. Il préfère simplement dire qu'il est « musicien » sans plus de précision.
Il est aussi très doué en cuisine quand il prend le temps de s'appliquer (oui oui, c'est une habilité qu'il faut lui reconnaître hahaha)

Qualités prédominantes : Protecteur envers les gens qu'il apprécie (même s'il le cache bien) - intelligent et vif d'esprit - très bon musicien, compositeur - généreux envers ceux qui montrent des passions/intérêts communs avec lui

Failles notables : Souvent de mauvaise humeur - très angoissé - peur maladive de la mort (il n'ose plus sortir de chez lui pour le moment) - n'a aucune patience - peut être très agressif verbalement quand il est énervé - utilise un peu trop souvent les plantes hallucinogènes de son cousin

Note particulière : Alek est une personne parfois difficile à cerner et il n’est pas toujours facile de savoir comment se comporter avec lui. Il peut réagir de façons tout à fait différentes selon son humeur et la personne à qui il s’adresse. C'est une personne très négative, mais cela est lié à ce qui lui est arrivé dernièrement (voir son histoire) : s'il rencontre des personnes de confiance qui peuvent faire preuve de soutien envers lui, il pourra se montrer attentif, détendu, voire blagueur.

Historique


- Votre nom ?
- Alek.
- … nom complet ?

Il se mordille la lèvre. Il déteste donner son nom complet, parce que les Français ne l’écrivent et ne le prononcent jamais correctement. Mais là, il n’a pas le choix.

- Aleksandar Mihaelov Vasilev.
- … écrivez-le vous-même, ce sera plus simple.

Soupir. C’est à chaque fois pareil. Quelle idée d’être né en France et d’avoir un nom si long, tout de même.

- Âge ?
- 32 ans.
- Sexe ?
- … masculin.

Quelle perte de temps.

- Allons donc… vous me dites que vous êtes ici parce que… des êtres malfaisants sèment la pagaille dans votre maison ? Pouvez-vous m’en dire plus à ce sujet… ?

Le policier soupire. Encore un illuminé qui vient lui faire perdre son temps.

- Tout à fait. Ces derniers temps, je sens comme des présences autour de moi… j’vous jure ! Je vous parle pas de fantômes hein, je suis pas fou non plus, je sais que ça n’existe pas ces conneries. Ces présences, elles respirent ! Elles renversent des tasses, elles déplacent des assiettes… elles volent même de la nourriture parfois ! Et puis, elles m’observent aussi… C’est tellement oppressant que je n’ose pas rester plus de deux minutes sous la douche pour le moment.
- C’est cela, oui…
- Je ne sais pas à quoi elles ressemblent, j’ai jamais réussi à les voir, ces saloperies… mais il faut faire quelque chose, monsieur l’agent ! Il faut enquêter sur ces foutues bestioles ! Sinon je vais finir par perdre la boule !
- Mon pauvre garçon… Je sais exactement quel est votre problème.
- … ah oui ? Enfin, tant mieux hein, mais ça m’étonne quand même.

La porte se referme violemment derrière lui. On vient de le mettre dehors, et ça ne lui fait absolument pas plaisir. « La fièvre, ça se soigne avec beaucoup de sommeil et une bonne tisane au miel », quel connard celui-là alors ! Il sait très bien qu’il n’est pas fiévreux, cela fait des années qu’il vit dans cette maison, pourtant, ce n’est que depuis quelques mois qu’il a remarqué ces étranges présences. Il va lui montrer, à ce policier à la noix, qu’il n’est pas fou ! Après tout, il y a un second témoin qui vit également dans cette maison, avec lui.

-------------

Jusqu’à ses quinze ans, Alek a vécu en compagnie de ses parents. Son père, beaucoup plus âgé que sa femme, était un ouvrier bulgare bien bâti, et sa mère, une femme d’affaires française aux boucles blondes. Puis, il y a eu le divorce. Le père a obtenu la garde du garçon, la mère, la maison.

Alek a donc vécu seul avec son père depuis cet évènement. Ce dernier racheta une grande maison avec un vaste terrain pour presque rien, car elle était presque en ruines. Mais c’était son métier, de réparer les maisons : il s’attela donc à rénover sa nouvelle propriété chaque fois que le temps le lui permettait.
Il n’avait pas fait d’études, et avait choisi de s’installer en France pour découvrir de nouveaux horizons et de nouvelles opportunités. D’abord sans le sou, il parvint à lancer une affaire florissante qui lui permit de nourrir sa famille durant toutes ces années. Il était également très croyant, et ne cessait de remercier le ciel d’avoir toujours été là pour le guider et le protéger lui et ses proches.

Alek a donc toujours connu son père comme étant un bosseur qui dû faire preuve de persévérance pour arriver à son confort actuel. Et son père, lui, souhaitait que son fils apprenne de ses propres expériences et devienne, à son tour, un battant.

-------------

- Luben ! T’es où ?

Il pose ses clés sur le petit meuble à l’entrée et enlève sa veste. Personne n’est venu lui ouvrir quand il a fait retentir la sonnette de la porte d’entrée. Son cousin doit probablement être en train de travailler à la serre, dans le jardin. Après tout, il passe la majorité de son temps là-bas.
Alek sort par la porte du jardin, et il ne lui faut que quelques secondes pour apercevoir la tignasse sombre du jeune homme à travers les carreaux du petit habitacle en verre.

- Ah ouais, t’es bien là. Bon, il faut qu’on parle de quelque chose de sérieux.
- Je écoute.

Luben ne prend pas la peine de se tourner vers son cousin, trop occupé à rempoter une plante d’origine douteuse. Alek ne s’en soucie pas : il sait que son cousin est toujours attentif à ce qu’il dit.

- Je ne t’en ai pas encore parlé, parce que… je me posais trop de questions à ce propos. Mais maintenant, j’en suis sûr. Il y a des présences dans notre maison. Des choses vivantes qui rôdent. Tu les as forcément remarquées, toi aussi. C’est pourquoi j’aimerais que tu viennes appuyer mon témoigne au commissariat. Cet imbécile de flic m’a jeté à la porte…

Son visage se crispe davantage en repensant à la scène. Il n’attend qu’une chose : retourner là-bas et prouver à ce type qu’il n’est pas complètement fou. Mais la réponse de Luben tarde à venir. Finalement, ce dernier se tourne vers lui, un air incertain sur le visage.

- Désolé Alek. Je ne vois pas quoi tu parles…

-------------

Alek et son père entretenaient une relation bien particulière d’amour distant et dissimulé. Ils s’appréciaient, mais ne passaient pas beaucoup de temps ensemble à part le soir, lors les repas. Ils avaient cet espèce d’accord tacite de laisser l’autre faire sa vie de son côté. Les repas étaient alors les seuls moments où ils discutaient l’un l’autre de leurs projets, leurs envies, etc.

Quand Alek avoua à son père qu’il voulait se lancer dans la musique, ce dernier n’apprécia pas du tout cette idée, même s’il n’essaya pas de l’en dissuader. Dans la tête du père d’Alek, son fils devait soit marcher sur ses propres traces en lançant sa propre affaire, soit se lancer dans des études prestigieuses que lui-même n’a pas eu l’occasion de faire. La musique était pour lui un domaine dont il se souciait peu, et il ne parvenait pas à comprendre l’intérêt économique ou intellectuel de l’art en général.

Malgré la désapprobation de son père, Alek entra au conservatoire où il étudia le solfège et la clarinette, qu’il troqua rapidement contre un instrument plus atypique : le contrebasson.

-------------

- Dis pas de conneries mec, c’est impossible que tu n’aies rien remarqué ! Et puis même, j’ai besoin de ton soutien moi ! Je vais vraiment passer pour un con si j’ai personne pour appuyer mon témoignage.
- Alek… Si je bien compris, tu as demandé à la police pour venir enlever des… monstres ? Tu n’as pas oublié quelque chose très important ??


Bien sûr, qu’il ne l’a pas oublié. Mais la situation est vraiment très grave. Si cela venait à s’amplifier… Si cela finissait par dégénérer… Il n’était plus en sûreté chez lui. Et c’était bien plus important que de maintenir secret leur petite activité illégale.
Mais Luben a la voix tremblante. Il a peur. Il n'est pas du tout du même avis que son cousin.

- Alek. Je croyais tu savais bien pourquoi nous ne pouvons jamais appeler la police ! Il y a plus que seulement une plante de cannabis ici : si ils viennent à la serre... Tu sais ce que on risque quand même !

Alek a rarement vu Luben aussi stressé. Il comprend quelque part. Le jeune homme risque plus gros que lui s'ils devaient se faire arrêter : il serait rapatrié dans son pays, et les prisons en Bulgarie, c'était moins la joie que celles de France.
Luben ne manque pas de lui rappeler d'une voix angoissée tous les problèmes auxquels la visite des forces de l'ordre pourrait l'exposer. Il lui parle aussi de ses parents, qu'il tient à laisser en dehors de tout ça.

- Tu dois promettre de ne plus aller voir la police. Ils peuvent vraiment pas venir ici. Ce n'est pas du tout une bonne idée. Tu promets... ?
- …
- Alors ?
- Ok.
- Tu promets vraiment ?.
- … Ouais ouais, je promets...

-------------

Pendant ses études, Alek était un jeune homme brillant et intéressé, mais il développa en même temps un caractère un peu arrogant et méprisant envers ceux qu’il jugeait ne pas pouvoir « comprendre l’art à sa juste valeur » (comme il le disait). Il voyait bien que son père, ainsi que sa famille en Bulgarie, désapprouvaient son choix de carrière.

Dérangé par l’incompréhension de son entourage, il finit petit à petit par perdre le contact avec ses relations qui ne partageaient pas de passion artistique, et se persuada qu’il ne serait compris que dans des milieux restreints plus marginaux. Tout en continuant sérieusement ses études, il rentra de moins en moins souvent chez lui, passant son temps dans des bars un peu underground où il pourrait rencontrer des gens sur la même longueur d’onde que lui. Il fit diverses expériences là-bas, que ce soit au niveau de l’alcool, de la drogue ou du sexe. A ses heures perdues, il s’essayait également à la composition musicale (ayant un très bon niveau de solfège, ses œuvres étaient plutôt de type orchestrales) et partageait ses premières créations maladroites avec les connaissances qu’il s’était faites dans ces milieux-là.  

Ses relations avec son père se dégradèrent à cette époque. Ce dernier ne parvenait plus du tout à comprendre son fils, et sentait qu’il commençait à accumuler les péchés. Les disputes éclatèrent régulièrement au retour à la maison d’Alek, surtout quand ce dernier rentrait ivre ou défoncé. Les repas en famille devinrent de plus en plus rares, et chaque fois qu’ils avaient lieu, son père finissait par mentionner le fait que son fils ne pourrait jamais rejoindre le paradis s'il s'enfonçait dans cette voie. Alek ne s’en souciait guère, et quittait généralement la table avant d’avoir fini son assiette.

-------------

- Tout de même... j'ai l'impression que tu ne comprends pas, Luben. On ne sait pas ce que sont ces choses ! Et si… et si elles venaient à attaquer ? Et s’il se passait quelque chose de grave, hein ? À qui est-ce qu'on demandera de l'aide à ce moment-là ??
- Tu sais même pas si ça existe, Alek…

Alek empoigne fermement son cousin par les épaules. Il commence à se sentir réellement exaspéré, forcé de constater que le jeune homme ne semble pas prendre la menace suffisamment au sérieux. Son visage se crispe davantage, et ses yeux s’emplissent d’une lueur mêlée d’angoisse et de peur.

- J’ai peur, Luben… Mais tu ne comprends pas. Pourtant, tu sais bien que la maison est le seul endroit où je sais que rien ne peut m’arriver. Maintenant qu’une menace est à l’intérieur, j’ai du mal à dormir la nuit. J’ai l’impression que tu ne comprends pas… Pourtant, tu sais que si je devais mourir…

Luben considère le visage de son cousin d’un air grave. Ce dernier a détourné la tête et fermé les yeux. Les doigts crispés sur ses épaules commencent à le serrer un peu trop fort. Il sait à quel point Alek a peur de la mort. Mais de là à se mettre à paniquer quand quelque chose d’anormal se produit dans la maison… C’était plus grave que ce qu’il pensait.

- On trouvera une solution.

-------------

Quand Alek eut 23 ans, son père fit une brusque crise cardiaque alors qu’il remplaçait le carrelage du hall d’entrée (il était déjà âgé de plus de 60 ans). Alek était présent à ce moment-là et parvint à appeler l’ambulance, mais sa vie était condamnée. Sur son lit de mort, le père fit comprendre à son fils qu’il regrettait cet éloignement entre eux, ce qu’Alek approuva. Cette rencontre fut cordiale, jusqu’au moment où l'homme supplia une dernière fois son fils de « regagner le droit chemin en s’éloignant de son quotidien rempli de péchés, afin qu’ils puissent se rencontrer là-haut, au paradis ». Outré que son père se sente obligé de critiquer son style de vie à l’article de la mort, le jeune homme rétorqua : « Eh bien, tu sais quoi ? Peu importe si je vais en enfer ! De toute façon, je n’y crois pas. » avant de quitter la pièce sans un dernier regard. Son père décéda quelques heures plus tard.
Énervé, et plus convaincu que jamais de poursuivre dans la même voie, Alek continua à sortir et à composer activement de la musique.

Les années passèrent. Alek fut diplômé et continua à vivre dans la maison de son père, qui lui appartenait désormais. Il intégra un orchestre local qui jouait pour les spectacles et les évènements dans la région. Il gagnait bien sa vie, mais se contentait toujours de garder ses musiques pour lui-même et son entourage, car il ne se sentait pas prêt de les faire connaitre au monde. Ce blocage artistique l’agaçait et commençait à l’obnubiler de plus en plus. Il n’hésita pas à tester des drogues plus dures, persuadé que s’il se sentait bloqué, c’était parce qu’il était un artiste qui trouvait son inspiration dans des états seconds. Cette réputation de « drogué » arriva aux oreilles de son voisinage, qui colporta de plus en plus de rumeurs à son sujet : des rumeurs comme quoi il n’avait de l’argent et un logement que grâce à l’héritage de son père, qu’il ne jouait pas vraiment dans un orchestre mais qu’il passait son temps à boire et à sortir, et qu’il était en quelques sortes un artiste raté. La vie d’Alek stagna ainsi jusqu’à l’arrivée de son cousin Luben dans son foyer.

-------------

- Je te promets, je vais réfléchir. Pour l’instant, tu as du mal à penser correctement parce que tu as la peur. Laisse-moi penser pour toi.
- D’a… d’accord. Ça marche. Mais fais vite, s’il te plait. Je ne vais pas tenir comme ça très longtemps.
- Tu veux quelque chose pour te détendre ?

Alek sourit. Ils pensaient à la même chose tous les deux.

- Oui. Tu peux me préparer ça ?
- Bien sûr.

Il se souvient de la fois où il découvrit que son cousin était passionné de plantes utilisées pour la fabrication de drogues hallucinogènes. Sa première réaction fut d’avoir peur que la police débarque et ne s’en rende compte, la seconde, de lui faire un high five.

-------------

Au début, Alek ne prêtait presque pas attention à Luben. Depuis quelques temps déjà, il était très souvent énervé, et piquait parfois des colères quand la panne artistique se faisait trop sentir. Ces dernières années, il avait publié quelques morceaux en ligne mais n’avait pas obtenu la reconnaissance qu’il espérait. Il était devenu solitaire, froid, et avait perdu presque tous ses amis (qui n’étaient déjà pas des amis proches à la base mais plutôt des connaissances qui partageaient les mêmes intérêts que lui).

Grâce à Luben, Alek retrouva ce qu’il avait perdu depuis la mort de son père : une présence à ses côtés qui se souciait de lui. Luben lui apprit à nouveau à avoir confiance, et Alek finit petit à petit par se confier à ce dernier. L’intérêt pour les plantes de Luben l’arrangeait bien, car il pourrait continuer à se droguer sans se plonger dans des milieux trop dangereux, surtout que Luben semblait veiller en quelques sortes sur lui. Auprès de son cousin, il réapprit (dans ses moments de bonne humeur) à s’ouvrir et à sincèrement s’intéresser à quelqu’un d’autre qu’à lui-même.

-------------

- Luben ! Luben, ça va ??

Il est affalé dans un canapé. La drogue commence à faire effet, mais pas dans le sens qu’il l’aurait souhaité. Des souvenirs lui reviennent. Des souvenirs qu’il aurait préféré oublier.

- Putain, j’ai vraiment cru que t’étais mort mon gars… J’ai vraiment cru… Quel cauchemar.

Il grogne. Ces souvenirs sont désagréables, mais il n’arrive pas à les réfuter. Décidément, rien n’arrivera à le détendre dans son état d’esprit actuel.

- Je ne crois pas au paradis. Mais j’imagine que ça vaut le coup d’essayer.

-------------

Une après-midi comme les autres. Alek, sur le chemin du travail, apprend que la répétition de la journée est annulée. Ça l’arrange bien, il avait justement une envie très pressante de passer sa journée en peignoir dans son canapé. Il fait demi-tour, et rentre chez lui.

Il annonce son retour à la maison, mais personne ne lui répond. Luben est probablement encore en train de travailler à la serre. Aah, la serre. Finalement, c’était la meilleure acquisition de son père. Bien plus utile que sa vieille baraque toute cabossée. Il enjambe les dalles de carrelage que son père n’a jamais fini de placer, restées en plein milieu du hall depuis ce jour, et pose tranquillement son instrument dans un coin du salon. En se tournant, il remarque Luben allongé dans le canapé. Il doit être profondément endormi, car il n’a pas réagi au retour de son cousin. Cela étonne tout de même Alek, qui n’avait jamais vu le garçon faire une sieste de la sorte en plein milieu de la journée.

« Alors, c’est ça que font les jeunes quand leurs aînés partent travailler ? Pff, quel mollasson ! »

Aucune réaction. C’était quand même bizarre, compte tenu de tout le bruit qu’il a fait depuis qu’il est rentré. Et puis, cette position de sommeil sur le dos, droit comme un piquet… Même s’il n’y croit qu’à moitié, il se penche vers Luben pour vérifier que ce dernier va bien.

Là, le choc. Son cousin est pâle comme la mort. Ses mains sont glaciales, et son pouls ne bat plus. Alek n’en croit pas ses yeux. D’abord trop choqué pour réagir, il tient le poignet de Luben, le pressant nerveusement dans l’espoir de sentir ne serait-ce qu’un infime mouvement. Il pâlit à son tour, et commence à trembler.

« Luben ?? Luben réponds-moi ! » Il sait que son appel est sans espoir. Il a compris.
« C’est un cauchemar… Un véritable cauchemar. »

Plusieurs minutes passent. Alek est assis dans un fauteuil face au canapé. Il se demande comment ça a pu arriver. Il se demande ce qu’il va devoir dire à sa famille. Il a la nausée, il a envie de vomir. Sa tête tourne.

Et là, d’un coup…

Luben se redresse, suffocant, reprenant son souffle comme s’il avait été en apnée depuis trop longtemps. Alek se lève d’un bond, il a d’abord l’impression d’apercevoir un fantôme. Il est tétanisé. Il lui faut plusieurs dizaines de secondes avant de se rendre compte de ce qu’il se passe : Luben est en vie.

-------------

Les souvenirs s’enchaînent. Alek ne parvient plus à contrôler ses pensées. Il ne comprend pas pourquoi ce qu’il vient de fumer le fait se sentir aussi mal. C’était vraiment la dernière chose qu’il aurait souhaité vivre aujourd’hui. Il se redresse et prend sa tête entre ses mains.

- J’ai vu… j’ai vu l’enfer.

Il pousse un gémissement. Pas ce souvenir ! Pas ce souvenir…

-------------

Luben expliqua à Alek qu’il avait découvert une nouvelle sorte de drogue. Une plante qui tue la personne qui la consomme et serait capable de l’envoyer quelques instants au paradis, avant de la ramener à la vie. Alek est d’abord grandement sceptique par rapport à cette drôle d’histoire, mais il est bien forcé d'accepter que le passage sur la mort du consommateur est réel : il l’a constaté par lui-même. Et puis, la description de Luben quant à cette expérience dépasse ce que n’importe quelle drogue pourrait être capable de faire. Alek se sent envieux, quelque part. Sa première réaction est de se demander pourquoi son cousin ne lui a jamais parlé de cette plante miraculeuse, car il lui a avoué que ce n’était pas la première fois qu’il tentait l’expérience.

« Alors comme ça, tu possèdes une plante qui est capable d’emmener visiter le -soi-disant- paradis, et tu ne m’en as jamais parlé depuis tout ce temps ? T’es sérieux mec ? »

Après quelques justifications de Luben, comme quoi il préférait être à l’aise avec la plante avant de laisser quelqu’un d’autre en consommer, les cousins se mettent d’accord pour qu’Alek soit la prochaine personne à tenter l’expérience.

-------------

Colère. Rage. Peur. Terreur. Ils sont là. Ils sont là.
Ne m’emmenez pas.

-------------

Alek s’allonge dans le canapé. Il vient de boire la substance préparée par Luben, et s’apprête à plonger au paradis. Petit à petit, il perd connaissance. Son souffle ralentit, son cœur cesse de battre. Il est mort.

Ce qui suit peut être décrit par un seul mot :
Enfer

Tout est lent, et rapide à la fois. Lourd. Et bref. Intense.
Il a l’impression de flotter, mais quelque chose l’attire vers le bas. Il chute vers un immense trou noir. Il ne voit pas ce qui est en bas.
Il distingue des formes. Elles sont d’abord très floues. Noires. Tout est noir ici. Les silhouettes commencent à bouger. Elles prennent forme. Elles sont longues, fines et toutes tordues, leurs visages sont hideux. Elles ne cessent de se déformer alors qu’elles avancent lentement vers lui.
Tout cela ne ressemble en rien au paradis.
Il entend des sons. D’abord un infime bourdonnement dans ses oreilles, le son se transforme en murmure indistincts, puis des chuchotements, des paroles impossibles à comprendre. Il se tourne brusquement, les silhouettent l’entourent et il entend leurs voix dans sa tête. Elles sont de plus en plus fortes, tellement fortes qu’il ne peut plus le supporter.
Il se bouche les oreilles. Il ferme les yeux. Tout cela n’est pas le paradis.
Il veut partir, mais il ne parvient pas à se réveiller. Il a mal. Il continue de tomber. Il a l’impression que les silhouettes le pointent du doigt, il sent qu’elles parlent de lui. C’est trop. Il faut se réveiller.
Il essaie de crier, mais il n’y arrive pas.
Cet endroit, c’est…
C’est l’enfer.

-------------

Il ne pourra jamais oublier ce souvenir. Il vient de lui revenir, plus intense que jamais. Cela fait un moment que ça ne lui était plus arrivé.
Il est encore sous le choc. Il a froid. Il ramène ses jambes contre son torse, et pose son front sur ses genoux. Depuis ce jour, il est terrifié. Terrifié de mourir. Depuis ce jour, il croit au paradis. Et à l’enfer. Et il croit que le jour fatidique, il finira en enfer.
Il est terrifié à l’idée de mourir.
Depuis ce jour, il n’est presque plus jamais sorti de chez lui. Il est de plus en plus paranoïaque, angoissé, presque hystérique par moments.

CLINK

Un cadre posé sur la cheminée vient de tomber tout seul. Alek pousse un cri de surprise au son du verre cassé et se lève d’un bond. Il est tout seul dans la pièce. Il le sait : ce sont les créatures invisibles. Il n’est pas fou.
Il se penche pour ramasser le cadre brisé. Il contenait une photo de son père.







Avatar et signature illustrés par len-yan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Lun 7 Jan - 18:50

Recrue
Points : 14
Messages : 3
Age : 25
Habitation permanente : France, en périphérie de Nancy, en collocation avec son cousin Luben
Occupation : Musicien d'orchestre et compositeur de bande-son orchestrale
avatar

Je ne sais pas comment je suis censée faire signaler que j'ai fini ma fiche, mais voilà : je l'ai terminée !
Désolée pour le double post, je supprimerai mon message quand l'info sera bien passée ^^
Flirt Cute Flirt Oh hey



Avatar et signature illustrés par len-yan
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Jeu 10 Jan - 11:50

Admin
Points : 802
Messages : 243
avatar

Bonjour !

Pardon pour le retard, c'est une période très chargée pour moi et je voulais prendre le temps de faire une lecture attentive, à la hauteur de ta fiche.

Globalement, j'aime beaucoup le personnage. Ses expériences avec les substances douteuses et ses peurs le rendent particulièrement intéressant et je sais déjà qu'il sera amusant à écrire pour toi et intéressant à lire pour nous. Sinon, je ne me positionne pas sur l'existence de l'enfer et du paradis dans notre contexte, mais d'autant qu'Alek y croit, c'est tout bon selon moi.

C'est au plan de son articulation au sein du contexte que je suis un peu plus inquiète. On en avait brièvement parlé sur Discord : il faut surtout éviter que lui et Luben se retrouvent isolés dans un coin. Les créatures dans la maison sont déjà un bon départ, mais je vous invite fortement à trouver un plan d'action avec les autres membres du forum dès maintenant. Évidement, c'est une recommandation et pas une entrave à la validation.

Flirt Cute

Du coup, je valide ! tu peux publier le code ci-dessous dans la section des dossiers. Quant à moi, je vais de ce pas d'ajouter aux civils.

Code:
[center]<div class=dossierinfo><table><tr><td style= "width: 300px; margin-right: 20px; margin-left: 50px;">[b]Missions accomplies :[/b] 0</td><td style="text-align: right; width: 300px; margin-left: 20px; margin-right: 50px;">[b]Défis surmontés :[/b] 0</td></tr>
</table></div>
[/center]

[center]<div class=boutiquesepa></div>[/center]

<div class=titreboutique>[b]Les Défis[/b]        </div>
[center]<div class=dossierdefi><table><tr><td><img src="https://2img.net/h/s22.postimg.cc/5s9aze4f5/ph_nom_ne_magique.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s12.postimg.cc/rofe3i7zh/voyage.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s22.postimg.cc/o6ju3dgpt/ordi.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/RVjcD64.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s15.postimg.cc/en1a3kjob/etatmagie.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s22.postimg.cc/5cy16diht/mag_vs_norm.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/YSVVcxs.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s1.postimg.cc/hiwcr2dof/art_fact.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s1.postimg.cc/tak81v8an/potion.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/i00wvko.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/FCsY8YA.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i64.tinypic.com/t0ncsx.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i65.tinypic.com/2exxc9d.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s21.postimg.cc/g0qaiirev/plait_infecter.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s12.postimg.cc/hppu3a965/image.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s21.postimg.cc/cslt5h553/desordre_mental.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/cbCx7IB.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s12.postimg.cc/5iqozgsml/alcool.png" class="unitéd1" /></td></tr><tr><td><img src="http://i.imgur.com/nsB1VXV.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/aR3F4Dd.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/QHv6Gji.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/WSl1bc8.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s10.postimg.cc/7ax7d31a1/odlfyre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s9.postimg.cc/5xvkwxb2n/obsidienwaste.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s10.postimg.cc/408ud7bcp/naufrag_e.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s29.postimg.cc/zdrfo72bb/Takuatshin.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s22.postimg.cc/jpz5bpvwh/fourpine.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s13.postimg.cc/rilky7enb/fable.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s9.postimg.cc/paw47rrz3/lostmesa.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s22.postimg.cc/ga7125yo1/fretteencriss.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s4.postimg.cc/yf6qbjtj1/Verdant_Depths.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/OaB26X7.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s9.postimg.cc/btu3y2frj/stonyvale.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s9.postimg.cc/r8neazsbj/fort-loin.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s9.postimg.cc/3vv3iod3j/livingmirage.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s10.postimg.cc/ub3upez3t/redoak.png" class="unitéd1" /></td>><tr><td><img src="https://2img.net/h/s9.postimg.cc/rui3xao9b/Ardhi_Nne.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s3.postimg.cc/xxj056s3n/mis1.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s3.postimg.cc/buis1q5s3/mis_2.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s3.postimg.cc/ghou3ht4z/mis_3.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s3.postimg.cc/ks3hz2y83/mis_4.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s11.postimg.cc/dkrgysk43/rp25.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s11.postimg.cc/dnbclmnrn/rp1003.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s11.postimg.cc/qdfkypvpv/RP75.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s12.postimg.cc/nk9tx9mnh/2000.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s12.postimg.cc/tu9oy0bfx/preshorsj.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s12.postimg.cc/haeka9n8t/questionnaire.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/j0RfceW.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/9PFwEPN.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/Tt1ClmC.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/RJTt5hE.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/lJnZjf1.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/JwO35yC.pngg" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/1jTTBcC.png" class="unitéd1" /></td></tr><tr><td><img src="http://i.imgur.com/Nwgdsma.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/LtxGzvb.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/GNr1drY.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s23.postimg.cc/ltmkkeivf/message4.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/e1Jflsb.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i67.tinypic.com/205fsr9.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s2.postimg.cc/f3ubcrhkp/membre4.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s23.postimg.cc/jns9pwfez/membre_s.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s13.postimg.cc/za3th7wfr/membre2.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i63.tinypic.com/erg39u.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/zSXCjC8.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s9.postimg.cc/5ju8xbqz3/cr_atif.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s12.postimg.cc/yc7ecd23x/rpmois.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s12.postimg.cc/io675kmi5/loup-garou.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s9.postimg.cc/523ov7qrz/flood-o-thon.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s9.postimg.cc/5dl57z77z/RP-o-thon.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/3lmZtEi.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i63.tinypic.com/2nlaej9.png" class="unitéd1" /></td></tr><tr><td><img src="https://2img.net/h/s28.postimg.cc/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s28.postimg.cc/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s28.postimg.cc/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s28.postimg.cc/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s28.postimg.cc/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s28.postimg.cc/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s28.postimg.cc/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s28.postimg.cc/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s28.postimg.cc/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s28.postimg.cc/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s28.postimg.cc/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s28.postimg.cc/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s28.postimg.cc/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s28.postimg.cc/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s28.postimg.cc/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s28.postimg.cc/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s28.postimg.cc/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s28.postimg.cc/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td></tr>
</table></div>[/center]

[center]<div class=boutiquesepa></div>[/center]

<div class=titreboutique>[b]Les états[/b]        </div>
[center]<div class=dossieretat><table><tr><td><img src="https://2img.net/h/s17.postimg.cc/3u6enf2nj/toncherfee.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s18.postimg.cc/xe4cpnfbd/charmeombre.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s4.postimg.cc/etgop68fx/sorciere.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s27.postimg.cc/dnceh3o2r/mal_diction.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s9.postimg.cc/oex7audm7/dragon_tamer.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s30.postimg.cc/tbhn7bcwx/spare.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s22.postimg.cc/6rn0jmh01/dechu.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s12.postimg.cc/yy3frg8xp/blix.png" class="unité1" /></td></tr>
</table></div>
[/center]

[center]<div class=boutiquesepa></div>[/center]

<div class=titreboutique>[b]Les compétences[/b]        </div>
[center]<div class=dossier><table><tr><td><img src="https://2img.net/h/s7.postimg.cc/4fg99a24b/cr_ature2.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s7.postimg.cc/40j6tp2qj/creature1.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s4.postimg.cc/yo9ea93m5/cr_ature3.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s7.postimg.cc/j0bjhjjmj/cr_ature4.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s14.postimg.cc/5klhgu2ld/art_1.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s14.postimg.cc/ccbwjorkx/art_2.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s14.postimg.cc/tqw4ryopt/art_3.png" class="unité1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/YyS4OWt.png" class="unité1" /></td></tr>
<tr><td><img src="https://2img.net/h/s21.postimg.cc/f7u1gv2if/potion1.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s21.postimg.cc/b03uluqgn/potion2.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s21.postimg.cc/jwempsh2v/potion3.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s21.postimg.cc/5r8tnz81j/potion4.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s9.postimg.cc/trm1oz1in/p_e1.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s9.postimg.cc/sqqedl9wv/p_e2.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s9.postimg.cc/75lbpzd67/p_e3.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s9.postimg.cc/wcw7q8ga7/p_e4.png" class="unité1" /></td></tr></table></div>
[/center]

[center]<div class=boutiquesepa></div>[/center]

<div class=titreboutique>[b]Les maitrises[/b]        </div>
[center]<div class=dossier><table><tr><td><img src="https://2img.net/h/s30.postimg.cc/pzjce0l5t/lum1.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s30.postimg.cc/5tfuf4pi9/lum2.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s30.postimg.cc/3q5f7gppd/ombre1.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s30.postimg.cc/446r729sx/ombre2.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s18.postimg.cc/dsatwc6kp/armeblanche.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s27.postimg.cc/rroe7842r/art_martiaux.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s18.postimg.cc/7ss4pss3t/armecorde.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s18.postimg.cc/4ag4ter7t/armefeu.png" class="unité1" /></td></tr>
<tr><td><img src="https://2img.net/h/s18.postimg.cc/5b33klfll/polyglote.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s10.postimg.cc/7k3ihzgi1/science.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s10.postimg.cc/kmz5196q1/premiersoin.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s10.postimg.cc/uj080wci1/histoire.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s4.postimg.cc/5n0bomxhp/mecanic.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s10.postimg.cc/7e6t5bzm1/informatique.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s10.postimg.cc/ktttus83t/art.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://2img.net/h/s10.postimg.cc/utoqaojd5/survie.png" class="unité1" /></td></tr></table></div>
[/center]


Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message


Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Alek Vasilev

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Old Fyre :: La paperasse :: Registre-