LIENS UTILES
Code de vie
Contexte
Annexes
FAQfadet
Actualités
Habiletés
Défis
Défis mensuels
Missions
RP vedettes
Absences
Partenariat
RUMEURS
La société de l’étoile du soir aurait tenté de recruter un chevalier. Soyez sur vos gardes.
Le QG est étrangement vide depuis le début de la mission d'infiltration au Canada.
Attention aux pluks : ils sont en plein rut et suspicieusement affecteux. Eurk.
SCÉNARIOS





Ooze line is it anyway ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Sam 17 Nov - 19:33

Toujours savoir tirer mérite des actes auxquels la nécessité nous contraint
Points : 4318
Messages : 753
Habitation permanente : À Old Fyre, dans l’appartement qu’elle partage avec Tullio Cavaleri. Elle a aussi un appartement en Italie, bien qu’elle n’y soit pas très souvent ces temps-ci.
Occupation : Anciennement détective, maintenant chevalière à temps plein.
avatar

D’égouts poisseux à souterrains humides, la boue visqueuse grimpait lentement sur ses mollets pour étouffer les bottes imperméables dont le jaune criard ne se voyait plus que par paillettes éparses. Au fil de pas salissants, le tunnel sinuait en rondeurs, s’enfonçait dans une lente rainure convolutée et sans fond ; sur les murs, l’humidité dessinait des spirales qui couraient jusqu’à la ligne d’horizon et qui s’enroulaient pour former un œil qui ne clignait jamais. Cet abyme lointain regardait sa progression sans jamais sembler s’approcher, mais en se distordant parfois, comme s’il souriait de la voir s’essouffler pour rien.

Derrière elle, des échos portaient une rumeur qu’elle ne pouvait plus ignorer. Ainsi, au détour d’une courbe particulièrement crue, elle sortit son arme, attendant d’ouïr clairement ce qu’elle ne pouvait pas encore voir. Elle était prête faire feu, mais ce qu’elle aperçut lui tira seulement un soupire exaspéré.

- Ne pas me suivre, il me semble que c’était clair. Dit-elle d’une voix acérée, frustrée comme si elle ne s’y attendait pas. Sans la possibilité d’être suivie, elle ne porterait certainement pas l’accoutrement qui la transformait en Olivia dans de telles circonstances. Maquillage, perruque, rembourrage ; un tout inconfortable qui lui procurait quand même l’avantage de la protéger un peu plus contre le froid et les fluides environnants.

Les échos de sa voix continuaient de s’épandre tandis que l’agent Parker – Penelope, s’obstinait-elle – s’approchait finalement, abandonnant sa dangereuse filature. Victoria l’attendait impatiemment, les poings sur les hanches, ainsi qu’une expression furieuse et inquiète sur le visage. Pour une fois, elle n’était ni en train d’essayer de la manipuler ni amusée de la tournure des évènements ; sa seule envie était de la faire sortir d’ici au plus vite, mais ce tunnel creusé était si long qu’elles étaient à une bonne demi-heure de la marche de l’issue connue la plus proche et il était hors de question de la laisser faire demi-tour toute seule.

- Vous ne devriez pas être ici, réitéra-t-elle à voix basse, mais avec les sifflements furibonds de quelqu’un qui voulait crier plutôt que chuchoter, vous êtes complètement inconsciente des dangers qui … Enchaina-t-elle avant que le son de pas lointains ne l’immobilise en pleine phrase. Tous ses sens en alerte lui disaient de fuir, sauf que les sons provenaient justement de la sortie. Sa frustration se métamorphosa en affolement et elle regarda Penelope, l’air de peser leurs maigres options : affronter la créature inconnue alors que sa collègue y était aveugle ne serait pas impossible, mais d’autant plus périlleux ; fuir alors ? Mais vers l’inconnu...

Les pas s’approchaient, et soudainement, il s’y ajoutait de sinistres ricanements qui mutèrent son affolement en terreur. Sans plus y penser, elle saisit brusquement la main de l’autre femme avant de l’entrainer dans une course folle, distançant rapidement les bruits menaçants, sans toutefois trouver la moindre issue. Quand, quelques minutes plus tard, elles durent s’arrêter devant un cul-de-sac, Victoria était désespérée. Derrière elles, la créature regagnait déjà la distance, amenant avec elle une vague de froideur et d’engourdissement que Victoria reconnut soudainement comme de la peur artificielle. Elle fouilla dans son sac avec lenteur et maladresse, bégayant des explications impossibles à comprendre jusqu’à finalement serrer les doigts autour d’une toute petite bouteille de courage liquide qu’elle porta à ses lèvres tremblantes. La chaleur naquit immédiatement dans son ventre, traversant tout son corps d’une impression d’éveil en sursaut ; instantanément, toute cette situation ne semblait plus si difficile. Elle passa le flacon à Penny en lui aboyant de boire le reste. Se plaçant devant elle, Victoria ressortit rapidement son arme d’une main, tandis que l’autre était redescendue dans son sac. Quand la créature se montra enfin – humanoïde et distordue, avec un sourire figé, des yeux vides et des mains trop longues – c’est la deuxième qui agit en premier, projetant dans l’air une poudre brillante qui grésillait douloureusement au contact de la chaire tannée comme du cuir.

Sans plus attendre, Victoria tira plusieurs fois, mais au lieu de saigner, la forme s’était mise à vibrer avant d’exploser en un torrent de vase putride qui aspergea absolument toutes les surfaces à plusieurs mètres à la ronde… Y compris, bien entendu, les deux femmes qui se tenaient juste devant elle. Toria avait juste eu le temps de détourner la tête et de placer son bras pour protéger au moins ses yeux, mais tout le reste du devant de son corps, de la tête jusqu’aux genoux, dégoulinait de la substance horrible.

Crispée et dégoutée, la bouche ouverte pour respirer malgré le mucus qui s’était faufilé jusqu’aux bords de ses narines, elle posa un regard contrit sur Penelope qui ne devait absolument pas comprendre tout ce qui venait de se passer.

- … Oui, nous devons nous parler, mais pas avant une douche. Dit-elle en avalant difficilement malgré son haut le cœur.

Sur la peau, la vase un peu acide commençait déjà à causer de légères démangeaisons.



Avatar fait à partir d'une œuvre de Pheberoni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Ooze line is it anyway ?

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Necrotic Ooze + level up avec capacités activées
» Hold the line !
» scavenging ooze reedite en M14 ?
» Zéline - Tours
» [M13] Ooze your daddy? Gutterball!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Old Fyre :: Le monde :: L'Amérique du Nord-