LIENS UTILES
Code de vie
Contexte
Annexes
FAQfadet
Actualités
Habiletés
Défis
Défis mensuels
Missions
RP vedettes
Absences
Partenariat
RUMEURS
La société de l’étoile du soir aurait tenté de recruter un chevalier. Soyez sur vos gardes.
Le QG est étrangement vide depuis le début de la mission d'infiltration au Canada.
Attention aux pluks : ils sont en plein rut et suspicieusement affecteux. Eurk.
SCÉNARIOS











White flags over the mountains [Ether]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Mer 5 Sep - 12:22

Recrue
Points : 366
Messages : 16
avatar

- Ce qui ne me tue pas~

Marchant à grand pas dans les rocailles, couvert des pieds à la tête de vêtements adaptés à un mission en montagne, son sac bien dans le dos et sa chienne à la jambe, Cy chantonne.

- Me rend vi-cieeeux~

Peut-être est-il un peu agacé d’être ici. Peut-être. Mais dans l'absolu, la mission ne le dérange pas : il a fait bien pire que de la chasse à la Harpie, même si celle-ci implique un voyage jusqu’au Tadjikistan.
Au Tadjikistan. Il ne savait même pas que c'était un pays avant d’y mettre les pieds et de faire tamponner son passeport. Il ne savait pas non plus qu'il allait se retrouver les pieds dans la terre à marcher en altitude mais ça à la limite, ça ne le dérange absolument pas. Il reste un fils d'homme des bois -et de fleuriste- alors la randonnée, ça le connaît.
Et puis il a un bon compagnon de mission. Pas Nàtt, non, un véritable humain qu'il aime bien. A qui il a envoyé un barrage de SMS terriblement américains dans leur formulation lorsqu'il s'est rendu compte du nom de son partenaire de chasse, quelque chose qui ressemblait à “OMG MEC ON PART ENSEMBLE CHASSER OMG OMG TROP BIEN MON DUDE".
Rien d’excessif quoi.

- Hey, Ether.

Au moins a-t-il la décence de ne pas laisser l'enthousiasme idiot de ses compatriotes le gagner lorsqu'il n’a pas de clavier. Il est même d’un calme olympien, d'un professionnalisme remarquable en tous points dignes de sa position.

- Est-ce que tu crois qu’ils étaient sérieux pour les manteaux de vison, ou c’est un prétexte idiot pour nous envoyer régler le problème ?

Parce que l'ordre de mission est formel : ils doivent s'occuper d'une Harpie voleuse de manteaux de fourrure. Au milieu du Tadjikistan. Difficile de ne pas croire à la mauvaise blague en assemblant les éléments entre eux, tellement le tout semble sorti de l'esprit d’un scénariste sous acides. Il ne manque plus que le duo d'enquêteurs en pleine bromance, dissemblables mais assez assortis pour que les jeunes filles fassent des blogs plein de photomontages avec des coeurs et… Et cet ingrédient est déjà présent : c'est eux. Le bel asiatique sociable et l’américain mal embouché mais au grand coeur sous ses airs de bête sauvage.

- On est un pilote de série pour nénettes…

Ce qui n’a pas l'air de faire très plaisir au lovable bear de la série imaginaire, qui fronce les sourcils alors qu’il partage sa conclusion -probablement incompréhensible en dehors de son propre train de pensées.

- C’était un prétexte idiot pour une série pour gamines, mec.

Non, absolument pas, monsieur Thorne. Vous êtes à côté de la plaque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Mer 12 Sep - 8:27

Recrue
Points : 1150
Messages : 56
avatar

Le Tadjikistan… Ether pourra enfin mettre une croix dessus, et s’il pouvait visiter le Turkménistan ensuite, il aura fait le tour de l’Asie centrale.  Ainsi, il aurait accepté cet ordre même sans le bonus additionnel d’être en dyade avec son pote Cy. Dans son train, il avait reçu ses SMS avec plaisir, répondant coup sur coup avec des tournures fromagées et suspectes allant dans le sens de My body is ready en plus indécent. Des excès textuels ? Pourquoi pas.

Il l’avait rejoint dès que possible, gardant tout comme lui une certaine distance, mais moins par professionnalisme qu’à cause du faussé entre leur relation par correspondance active et leurs rencontres physiques beaucoup plus rares. D’ici quelques heures, il se réchaufferait à sa présence, tout au contraire de ses fesses à l’altitude.

- Elles ont intérêt à avoir les visons parce que j’me les gèle ! S’exclama-t-il. Oui, Ether portait un manteau, mais celui-ci était complètement inutile pour couper le vent. Il débarquait directement de la chine, voisine très connue et gigolette du Tadjikistan, où tout était sale, chaud et humide. Ici, c’était propre, c’était beau, c’était large, ça avait l’air accueillant en photo, mais le vent était un vrai salopard qui se glissait dans son dos comme un frisson d’appréhension avant un bon coup de poignard.

Il essayait de regarder la carte qu’on leur avait donné avant la mission, mais la brise n’était pas plus tendre avec elle.

- Fais attention aux caméras cachées Bro, jsuis pas mal certain d’en avoir vue une quand j’suis allé pisser. Ces gamines sont perverses et on devrait se mettre au boulot parce que je vois déjà le scénario : cette nuit, toi, moi, le froid, une tentative de rester au chaud. Elles vont perdre leurs culottes et ça va être dégelasse.

Si la carte voulait bien rester tranquille deux minutes, ils pourraient peut-être trouver l’endroit le plus stratégique pour planter leur campement avant de partir à l’aventure, histoire d’avoir une base ou revenir cette nuit, avec ou sans visons.  

- Ok tiens-moi ça. Dit-il en lui tendant le morceau de papier hyperactif.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Dim 16 Sep - 5:13

Recrue
Points : 366
Messages : 16
avatar

Cy renâcle, grogne et s'agace, dans son langage personnel proche de celui du Néandertal, de ces histoires de caméra cachées. Le problème vous voyez, c'est qu'il a une parfaite idée de ce qui arriverait dans une série romantique. Ou dans un livre Arlequin, dans un autre genre, parce qu'il en a lu un nombre certain. Foutu romantisme idiot.

- Et il n’y aura qu'un sac de couchage en fait et on le partagera.

Nouveau bruit dédaigneux, le nez qui fronce et le regard qui lance des éclairs sur le décor -fabuleux, merveilleux, il adore ces montagnes en bon homme des bois- tout autour.

- Je te préviens, si t'as froid tu dors avec la chienne. Mon sac de couchage est le territoire souverain du Cyjistan et on n’accepte pas les réfugiés climatiques. Personne ne perdra de sous-vêtement.

Et puis franchement, ce scénario serait nul. Il serait plus intéressant de les ensevelir sous une avalanche et de les faire mariner trois jours avant les renforts sauveteurs de dernière minute.
Ce qu'il ne va pas dire à haute voix.
A la place il continue de faire sa tête de bouc à la noix. Et il faut dire qu'il le fait très bien, de manière parfaitement convaincante : il y a même un caillou qui prend un coup de pied botté -bottes à doublure de fourrure, il est tellement bien là dedans il pourrait en mourir de joie- quand il s'avance pour tenir la carte.

Avec méthode, il en bloque les bords pour immobiliser le papier, puis se tourne pour être dos au vent, l'empêcher de souffler sur leur plan. Ou sur son ami slash collègue aussi, d'accord, il l'admet dans son for intérieur. Monsieur Thorne est un taiseux mais il a le mérite de ne pas être un mauvais bougre. Il aime bien l'autre Chevalier, il est prêt à se plier presque en quatre pour lui filer un coup de main ou rendre l'expédition plus confortable pour lui. S'il avait su il lui aurait apporté un de ses bons manteaux, d'ailleurs…

- J'ai un sous-pull en trop dans mes affaires.

Non, il a un sous-pull en pile-assez si jamais il tombe dans un ruisseau et qu'il a besoin d'en changer. Mais lui il ne manque pas de couches pour couper le vent, ou d'habitude des milieux glacés, et il est sympa. Ether l’est aussi mais il n’a pas les deux autres caractéristiques.

- Tu le prendras demain. Hors de question que tu rentres au QG avec un rhume alors que je suis avec toi.

Donc ce n'est pas une question, très bien. La politesse est morte. Il rajuste d’un coup d'épaule son sac dans son dos.

- Tu trouves ce que tu cherches là dessus ou tu veux que je jette un oeil ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Mar 2 Oct - 16:30

Recrue
Points : 1150
Messages : 56
avatar

Bruyamment, il renifle et rit, puis échange un regard avec la chienne dont les grands yeux expressifs semblaient dire qu’elle avait pleine conscience de son implication dans la conversation.  

Après avoir tendu la carte à son camarde, Éther lui caresse doucement la tête.

À la chienne, pas à Cy ! Ouste les petites perverses.

- Rassure-toi, je confirme qu’il y a deux sacs de couchage… Mais j’sais comment attacher les fermetures pour en faire un seul beau gros nid d’amour, si jamais. Dit-il distraitement, toujours amusé, mais trop concentré sur la carte enfin immobile, ou relativement immobile du moins, pour articuler son ton de sorte à rendre claire sa plaisanterie. Assurément, les jeunes analystes en herbe de leur émission nunuche verraient ça comme l’aveu inconscient de son désir débordant.

Quelle connerie.

L’asiatique suivit les mouvements de Cy, tournant en même temps que lui à contrevent de sorte à garder ligne de mire sur le gros bout de papier plastifié. Il le remercia au passage pour le sous-pull du lendemain. Malgré que ça ne l’aiderait pas dans l’immédiat, il appréciait vraiment cette petite attention … Au moins autant que les fanatiques imaginaires qui rêvaient déjà de le voir porter les vêtements de son compagnon.  Éther rigola silencieusement à cette idée, souriant malicieusement, mais sans partager sa connerie intérieure avec l’autre de peur de voir son offre retirée par pudeur vengeresse.          

- J’cherche un bon endroit pour camper… Comme ça on pourra laisser nos sacs lourds et nous réchauffer en r’venant au lieu de nous casser le cul à monter des tentes dans le noir.  

Évidemment, Cy allait sans doute se montrer plus apte que lui pour trouver l’endroit idéal. N’avait-il pas grandi dans un bled similaire ? Les yeux roulants, Ether geignit de frustration avant de reprendre la carte, échangeant sa position avec celle de son ami pour lui donner accès aux configurations géographiques de leur territoire de chasse.

Comme pour souligner l’urgence, la brise se leva, sifflant si fort qu’Ether se demanda si les sons venaient vraiment de l’air ou si des cris monstrueux se faisaient portés par les bourrasques. Et puis, comme en réponse à son interrogation, un hurlement déchirant retentit au loin alors que le vent s’apaisait.    
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Sam 6 Oct - 7:34

Recrue
Points : 366
Messages : 16
avatar

- J'ai une lampe frontale s’il faut monter des choses dans le noir.

Des choses.
Des choses. Pas des gens.
Et puis de toute façon, le ton de Cy est intensément plat, factuel. Lampe frontale dans la poche gauche de son gros sac, avec la trousse de secours, parce qu'il préfère être trop préparé que pas assez, parce que porter du matériel ne le dérange pas beaucoup.

- Et ils font des tentes qui peuvent être montées en deux secondes même par…

Des gens mous de la ville, se retient-il de dire.

- … Des festivaliers bourrés. On est des Chevaliers entraînés. Ca devrait être facile.

Ou pas. Toute cette situation peut devenir beaucoup plus difficile très rapidement, il en a parfaitement conscience. Il ne chassent pas de chaton, après tout, mais une Harpie. Une sale bête aux griffes cruelles, un véritable danger. Mettre en place deux tentes et deux sacs de couchage risquait de devenir le cadet de leurs soucis.
Mais ça ne l'est pas actuellement. Il échange de place pour chercher un endroit où poser leurs fesses et leur matériel, parcourant du regard la carte, inattentif au monde autour. Il y a une vallée un peu plus loin… Oh ! Un à-pic, c'est tout aussi intéressant. Un creux entre deux flancs de montagne ? Il regrette de ne pas avoir de plan des grottes du coin soudainement. Ils pourraient s’y cacher beaucoup plus facilement.

Pour éviter la Harpie par exemple.
Le cri perçant a un effet double absolument amusant : humain et chienne lèvent le nez en même temps, cherchant l'origine du son.

- Forcément, forcément…

Fin du cri. Un peu de temps pour respirer. Début du hurlement suivant. Cy marmone dans sa barbe de trois jours en essayant de replier la carte aussi rapidement que possible, avant de se souvenir qu'il n'est pas seul. Nàtt grogne, un roulement régulier et agressif sorti entre les babines retroussées.

- Il y a une vallée de l'autre côté de ça.

Ca c'est la surface rocheuse au sud, qu'il pointe du doigt. En courant ils devraient y arriver assez vite, avec de la chance. Et s’ils n’en n’ont pas… Bah. Ils verront.

- On peut s’y cacher le temps qu’elle nous lâche les miches. Ou trouver une grotte.

Le hurlement a l’air de s’approcher. Il n’y a plus de temps pour hésiter, ou lambiner ou prendre la pose pour les caméras. Le consultant attrape sans hésiter le coude de son ami pour le mettre en route, un geste proprement inutile avec un homme qui a plus de bouteille que lui -mais il a l’habitude des petits débutants en ce moment.
Au moins monsieur Thorne n’a-t-il pas l’air effrayé, juste agacé. La créature mortelle qui se rapproche d’eux le blase.

- Allez !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Mar 4 Déc - 18:04

Recrue
Points : 1150
Messages : 56
avatar


- Attention quand tu parles de miches et de grottes. Les montages hors contexte, de nos jours … Commença-t-il quand son pote lui tira la manche pour se mettre en course. Comme quoi le sense de la connerie prédominait celui de la survie. Une fois en mouvement, il ne se fit pas prier et, bien vite, il le dépassait de quelques pas. Pas trop non plus, parce qu’il suivait encore ses directions d’experts en montagnes froides. La chienne aurait très certainement pu les dépasser tous les deux aussi, mais elle faisait sensiblement la même chose que lui, suivre Cy.

Le cri unique qui traverse les montagnes trouve rapidement réponse. Ils courent vers le sud et s’éloignent vaguement des premiers, mais Ether aurait pu jurer qu’il y en avait de nouveaux qui s’approchaient de tous les sens.

- C’est moi où y’en a plus d’une ? Dit-il en pleine course, le souffle un peu court.
- Oh mec, j’ai tout compris, elles font une parade de mode en fait. Il parlait peut-être un peu fort, mais le vent criait bien plus fort que lui.

La bonne nouvelle, c’est que la vallée était plus proche qu’elles. La mauvaise, selon Ether, c’est qu’il ne comprenait pas trop comment une belle petite vallée à découvert serait systématiquement un bon abri contre des créatures volantes. Ah, et, à vue d’œil, parce qu’ils s’approchaient de plus en plus, il y avait une petite rivière au creux de ladite vallée. Pas gelée, mais un facteur refroidissant quand même.

Il se retourna, tout en avançant, pour voir si Cy était toujours sur de lui-même. Sauf que, évidemment, courir presque à reculons dans des rocheuses, c’est pas l’idée du siècle et l’asiat se prend vite les pieds, tombe sur le flanc et déboule quelques pieds avant de se relever d’un bond. Il se secoue à peine, mais en poussant une exclamation d’éveil, comme s’il venait de se prendre huit cafés plutôt qu’une chute de boulet, et continue d’avancer comme si de rien était. Il risquait de le sentir plus tard, mais pour le moment l’adrénaline lui coulait dans les veines.

En bas, dans la vallée, pas trop loin d’avoir les pieds dans l’eau, ils n’ont pas le choix de s’arrêter. Il y a une petite formation creuse pas trop loin d’eux et Ether la pointe à Cy. Malheureusement, ce n’est rien qui puisse vraiment les protéger d’une attaque massive de vieilles croutonnes ailées. Rendu dans son ombre, par contre, le chevalier aperçoit une vraie caverne dont la noirceur s’enfonce dans la colline… De l’autre côté du cours d’eau.

- Ah oui, c’est malin ça. Dit-il en la désignant de la main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message


Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

White flags over the mountains [Ether]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Ordered to Die de White Dog Games
» [WWK] White Weenie
» Jour 4 : White Spirit et eau de javel.
» Tattered Flags (Victory Games)
» Under the North Star - White Dog Games
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Old Fyre :: Le monde :: L'Asie-