Poster un nouveau sujetRépondre au sujet


Annexe: Les sanctuaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Ven 28 Avr - 15:18

Admin
Points : 479
Messages : 164

 Les sanctuaires  

Au sens large, les sanctuaires sont des réserves fauniques enchantées, dissimulées par de puissants sorts de distraction. On en retrouve partout sur la planète, avec des biomes, des superficies et des infrastructures variées ; l’important, c’est qu’ils soient propices à l’épanouissement des créatures qui les habitent. Souvent, ils contiennent également des artéfacts et des trésors trop dangereux ou précieux pour être égarés chez les mortels.

Les sanctuaires sont régis par des traités qui établissent des règles de conduite et délimitent les zones accessibles aux diverses créatures. Autrement, les sanctuaires sont presque toujours supervisés par des humains, appelés gardiens, qui ont avant tout un rôle de médiateur entre les diverses communautés magiques, ainsi que le devoir d’intervenir en cas de n’importe quel évènement mettant en péril l’équilibre établi.

 
Le gardien, le registre et le traité

Le gardien d'un sanctuaire est lié à celui-ci par un contrat magique et permet la mise en fonction du traité. Sans gardien, les limitations et les protections s'effondrent  ; pour cette raison, il doit autant que possible rester sur place et prévoir un intérim en cas de sortie obligatoire ou de mort subite.  

Autrement, il veille à l’organisation des territoires et des ressources, admets de nouvelles créatures selon les besoins de l’écosystème, décide qui peut visiter ou rester au sanctuaire, et surtout, sert de médiateur en cas de conflit interne (ex. : entre deux espèces magiques) et gère les relations avec le monde extérieur (ex. : contacte les chevaliers de l’aube en cas de problème grave). Officiellement, ils suivent un code éthique et promettent de mettre les besoins des créatures devant toute chose. Comme ils ont, dans les faits, tous les pouvoirs nécessaires pour régner en tyran sur leur domaine et l’isoler du monde extérieur, l’Ordre va souvent élire les gardiens, même si ceux-ci doivent ensuite se détacher de toute allégeance aux chevaliers et vice-versa. Il existe un partenariat entre les deux, mais aussi une obligation à la neutralité.

Le registre est un document magique, généralement un livre, qui permet aux gardiens de contrôler les allées et venues des habitants et des visiteurs.

Tout d'abord, il empêche les créatures enregistrées de sortir ou de franchir certaines limites. Inversement, quand le nom d'une personne est ajouté au registre, les défenses du sanctuaire cesseront de la déranger, tandis que des protections magiques lui seront offertes en accord avec le traité. Sans cela, l'accès à un sanctuaire devient presque impossible, et sinon très dangereux.

Le traité est un ensemble de lois fondamentales qui dictent les privilèges et les protections des habitants et des invités. Il délimite les différentes zones, ainsi que les règles propres à chacune. Notons que la plupart de ces règles sont basées sur la loi du talion : malice pour malice, méfait pour méfait, magie pour magie.

Trois lois communes à tous les sanctuaires :

  • Ne pas tuer un autre être sensible
  • Ne pas utiliser de magie sur un autre être sensible
  • Respecter les territoires assignés

En général, les rétributions seront égales à l’infraction. De la sorte, il faut blesser pour être blessé, tuer pour être tué et utiliser de la magie sur un autre pour qu’il puisse utiliser de la magie sur nous en retour.

D’ailleurs, même si les humains ne sont pas fondamentalement magiques, ils peuvent l’opérer avec certains gestes. Un exemple : les fées vont choir à l’état de mutard si elles sont enfermées toute une nuit. Si un humain est responsable de sa déchéance, il a, par le fait même, opéré un principe magique en conséquence duquel les autres fées pourront se venger en le transformant en monstruosité.

À propos des territoires, finalement, certains sont destinés seulement aux êtres humains, d’autres aux humains et aux créatures amicales envers eux. Certains territoires sont totalement neutres, d’autres divisés selon les natures ou les races. Finalement, certaines zones vont servir à limiter l’influence d’individus trop dangereux pour se mélanger avec les autres. Notons que la plupart des créatures n’ont pas le choix de respecter les limites de territoire, ainsi, même si elles le veulent, elles ne pourront franchir certaines frontières ; les humains et les autres entités dotées du libre arbitre, au contraire, peuvent franchir ces limites, mais à leurs risques et périls. Par exemple, un démon ayant un territoire limité par le traité ne pourra en sortir, mais si un humain s’aventure dans son territoire, le démon pourra l’anéantir sans pénalité.  

Du moment qu'une personne enfreint une loi, il devient  pour toujours susceptible d'en payer le prix.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Sam 10 Mar - 14:07

Admin
Points : 479
Messages : 164

Localisations géographiques 


Notons que les sanctuaires recensés ci-dessous sont loin d’être les seuls au monde. Au contraire, ce sont seulement ceux où les chevaliers de l’aube ont juridiction, soit à cause des relations qu’ils entretiennent avec les gardiens, ou, dans la grande majorité des cas, parce que les sanctuaires ont cruellement besoin de l’aide des chevaliers pour survivre à une situation précaire.




UC
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Annexe: Les sanctuaires

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous pouvez répondre aux sujets dans ce forum
Old Fyre :: La paperasse :: Savoirs essentiels-
Poster un nouveau sujetRépondre au sujet