LIENS UTILES
Code de vie
Contexte
Annexes
FAQfadet
Actualités
Habiletés
Défis
Défis mensuels
Missions
RP vedettes
Absences
Partenariat
RUMEURS
La société de l’étoile du soir aurait tenté de recruter un chevalier. Soyez sur vos gardes.
Le QG est étrangement vide depuis le début de la mission d'infiltration au Canada.
Attention aux pluks : ils sont en plein rut et suspicieusement affecteux. Eurk.
SCÉNARIOS









Forêt dévorante - Mission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Dim 17 Déc - 17:32

Admin
Points : 718
Messages : 237
avatar

Forêt dévorante


Un autobus parfaitement rectangulaire, jaune moutarde, reposait renversé au milieu d’une plaine désertique. Quelques cadavres avaient été retrouvés dans sa carcasse de métal, leur mort vite attribuée à l’accident ; une battue civile a vite été organisée pour retrouver les survivants qui manquaient à l’appel.  Parallèlement, les chevaliers de l’aube ont suivi les activités avec attention à cause de la proximité entre le lieu de l’incident et d’Obsidian Waste.

Quand, deux jours plus tard, neuf personnes manquaient encore à l’appel, ils ont déployé cinq paires de chevaliers, chacune assignée à une zone en particulier, afin d’explorer les frontières du sanctuaire déchu.

 

Ordre de mission :
Participer à la battue afin de retrouver les survivants d’un accident aux frontières d’Obsidian Waste. Ramenez les à leurs familles, vivants ou morts, dans la mesure du possible.

Ce que vous savez : Vous êtes assigné à une zone boisée, assez dégagée, donnant l’illusion d’un terrien ouvert ; une forêt d’arbrisseaux encadrée de quelques grands arbres comme les barreaux d’une prison végétale.

Vous êtes au nord-ouest de l’Australie, à quelques kilomètres à peine d’Obsidian Waste.
 
Obsidian Waste est déchu depuis quelques années maintenant et de nombreuses créatures dangereuses ont pu s’échapper. La nuit, il y a notamment une prolifération de zombies depuis l’intervention d’un puissant viviblixe.  

Au décompte, il manque sept enfants, des élèves de primaire, âgés entre six et douze ans ; une jeune enseignante et un parent accompagnateur.  

Vous, Ambrose et Danaé, formez l’équipe 4. Vous êtes munis de talkiewalkie, ou émetteurs bidirectionnels, afin de communiquer avec les autres factions au besoin.  

 

Indications supplémentaires : Des indices vont occasionnèrent vous être fournis par le narrateur afin de guider votre recherche.  Ceux-ci pourront être observables dans l’environnement immédiat ou communiqués par une autre équipe de chevaliers. Autrement, des choix pourraient vous être proposés par le narrateur qui expliquera ensuite les conséquences de ceux-ci.  

Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Jeu 21 Déc - 3:57

Home is made of love, dreams and warm pancakes
Points : 1866
Messages : 30
avatar

Bon. Première mission.
Je retins difficilement un soupir, passant en revue le contenu de mon maigre sac à dos. Comme je ne savais pas du tout à quoi m'attendre, je n'avais pratiquement rien pris avec moi. Une lampe de poche, de l'eau, quelques snacks, une boîte de sparadraps et une autre d'anti douleurs. On m'avait confié un talkiewalkie, et je n'avais pas osé dire que j'ignorais comment on s'en servait.

Il fallait dire que tout le monde avait l'air de savoir à part moi et, même si c'était logique, ça ne m'avait pas empêchée de me sentir mal à l'aise. tout avait l'air tellement simple pour les autres…

Alors je m'étais dit qu'il serait toujours temps de demander à mon coéquipier une fois qu'on ne serait que tout les deux. Je ne savais pas encore de qui il s'agissait, on m'avait juste plantée à un endroit en me demandant d'attendre qu'il me rejoindre.
Génial.

En plus il faisait une chaleur à mourir. Heureusement que j'avais prévu une casquette, même si j'en aurais sans doute moins besoin une fois sous les arbres de la zone qu'on avait désigné à l'équipe 4 dont je faisais partie.

"Qu'est-ce qui pourrais pousser des adultes raisonnables à s'éloigner du lieu de l'accident, en sachant que leur absence serait remarquée? C'est bizarre qu'ils n'aient pas simplement rebroussé chemin."

Pensais-je tout haut, en tirant sur mon jeans tout simple pour le remonter sur mes hanches avant de replacer mon t-shirt clair correctement dessus.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Mar 23 Jan - 20:24

Sometimes, it is necessary to makes sacrifices of ourselves
Points : 2499
Messages : 157
Age : 49
Habitation permanente : Old Fyre & Appartement au coeur d'Albuquerque
Occupation : Chevalier de l'Aube | Contrebandier éclectique d'artefacts magiques | Treasure Hunter
avatar

DEVOUR ME
Cut off my hands like you would a luck charm.

HEARTBEAT VII .

-

Ils sont dix, soldats de féérie retraçant des sentiers battus à la recherche de réponses. Ils sont dix et Ambrose, bercé par une brise étouffante, songe à l’utilité d’envoyer autant d’effectifs à la recherche de cadavres. Il détaille les environs et consulte ses directives, s’assurant distraitement du bon fonctionnement de son talkie-walkie avant d’enjamber la nature pour gagner la zone ayant été assignée à son binôme. Une voix féminine appartenant à l’équipe numéro deux explique avoir rejoint sa zone assignée, incitant Ambrose à presser le pas. Mieux vaut perdre le moins de temps possible.

La mission consiste à retrouver des individus portés disparus dans le cadre d’un accident d’autobus scolaire et, là où un événement aussi bénin ne relèverait pas habituellement de leur champ de compétences, la proximité du sanctuaire déchu d’Obsidian Waste laisse des alarmes sourdes retentir dans l’esprit des dirigeants de l’Ordre.  Lui, Ambrose Meriwether, spécialiste des langues mortes, des artefacts et des situations à caractère dangereux, se voit donc contraint de ratisser le relief d’une Australie bouillante. De la sueur perle contre la racine des mèches qu’il a attachées en un chignon désordonné dans le vain espoir d’alléger le poids que l’humidité laisse peser sur son corps.

Il espère, comme toujours, comme jamais, trouver une babiole susceptible de rendre ce périple moins irritant. Chasser des cadavres n’a rien d’excitant et l’ombre contre laquelle est tissée son âme ne le rend pas plus enclin à festoyer parmi le déclin de la vie. Une nouvelle voix explose hors du talkie-walkie pour confirmer, aussi, avoir rejoint sa zone assignée.

Ambrose la reconnait comme étant celle de Julius Rosenbaum, un jeune chevalier sortant de convalescence et reprenant progressivement le travail depuis leur mission catastrophique au Soudan et la mort sanglante de leur collègue Thomas. Voilà une nouvelle presque réconfortante. Ambrose apprécie Julius pour ce qu’il est, un garçon trop idéaliste, qui vacille sous le poids des événements que la vie lui jette. Il apprécie le savoir en assez bon état pour prendre part à une mission plus complexe que la gestion d’une infestation de pluks.

Il s’aventure sur le terrain jusqu’à voir la silhouette d’une femme qui se doit être sa partenaire. Il se heurte à sa magie, lumineuse, doucereuse, et constate, avec une pointe de malaise, qu’elle n’est pas humaine. Il n’apprécie pas particulièrement coopérer avec des créatures magiques, non par dédain pour leur existence, mais davantage par crainte que sa nature sorcière soit portée au grand jour.

Il inspire, imagine sa montre toquer contre sa cage thoracique et poursuit son approche, éventuellement assez près, pour réceptionner les paroles que l’individu se sert à elle-même. Il la considère, presque dépité par le ton de son questionnement, appréhendant sa curiosité comme de la stupidité. Elle correspond toutefois à la description fournie avec ses directives ce qui lui apparait comme un élément contraignant de moins auquel accorder de l’importance.

Sa sueur lui donne l’impression que son t-shirt gris lui colle au dos.

« Nul doute qu’un événement supplémentaire est venu les empêcher de rester sur place ou de regagner leur point de départ. »

Il la rejoint et la contemple d’un air neutre, portant son talkie-walkie à ses lèvres sans réellement attendre une réponse. L’objet grésille et Ambrose prend la parole.

« Équipe numéro quatre, en place. Terminé. »

Il détaille la périphérie du regard, observe les grands arbres, puis les plus petits, le schéma épars selon lequel ils semblent répartis.  Il imagine les individus disparus s’érafler les genoux contre le sol, fuir des griffes d’un ennemi invisible.

Ambrose, malgré toute sa lassitude, se sent presque mélancolique.

« Nous recherchons sept enfants et deux adultes. Au vu de la prolifération de zombies qui rôdent dans les parages, je n’ai pas grand espoir de les retrouver vivants. »







Avatar fait à partir d'une œuvre de Omen-GF.
#8a5c7a
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Mer 24 Jan - 16:57

Home is made of love, dreams and warm pancakes
Points : 1866
Messages : 30
avatar

A intervalles réguliers, j'entendais des gens parler dans leur talkie-walkie grâce au mien, et cela me rendait d'autant plus nerveuse. Etais-je supposée leur répondre? Apparemment pas, puisque tout ceux qui parlaient se contentaient de signaler qu'ils avaient rejoint la zone qu'on leur avait assignée. De toute manière, même si j'avais dû répondre, je n'aurais pas su comment faire. Je me doutais bien que cela se faisait en appuyant sur l'un ou l'autre bouton de ce maudit appareil, mais lequel? J'essayais vainement de le déterminer lorsqu'une voix masculine me fit sursauter.

Le cœur battant bien trop rapidement, je me tournais si brusquement que ma lourde tresse violette me fouetta le cou, manquant de peu mon visage. J'aurais dû faire un chignon. Ca m'aurait évité ce genre de désagréments et en plus, il serait probablement facile pour quelqu'un de m'attraper par les cheveux. Pourquoi n'y avais-je pas pensé plus tôt.

"Euh… oui, sans doute."

Ca n'était pas ma réplique la plus intelligente, mais à ma décharge j'étais complètement impressionnée par le type qui se trouvait présentement en face de moi et qui me surplombait de vingt bons centimètres. C'était très certainement impoli de le fixer comme je le faisais mais hé, au moins j'avais repéré le bouton qui permettait de parler aux autres sur le talkie-walkie qu'il maniait de manière tout à fait experte.
J'étais probablement la seule à ne pas savoir m'en servir.

"Oh… je vois."

Il allait vraiment me prendre pour une imbécile, mais une fois encore je tombais des nues. DES ZOMBIES?! Ces foutus cadavres ambulants, qui ne pensaient qu'à manger et qui, s'ils nous trouvaient, n'auraient de cesse de nous poursuivre jusqu'à nous avoir dévorés ou qu'on aie réussi à s'en débarrasser d'une manière ou d'une autre? Génial. Merveilleux. Formidable!

"Au moins avec la chaleur qu'il fait on devrait les sentir arriver."


Grommelais-je, en songeant à regrets que les zombies en question n'étaient probablement pas de toute première fraîcheur. Cela dit, même si ça devait être encore plus répugnant que tout ce que mon esprit arrivait à imaginer, cela aurait au moins l'avantage de les rendre un peu moins difficile à repérer. Et ça, c'était plutôt une bonne chose.

"Je ne sais pas si on te l'a, pardon, si on vous l'a dit mais…"


Allez, courage à moi. De toute façon, avec ce que j'ai dit jusque là, s'il ne me prend pas déjà pour une débile ça n'y changera rien.

"C'est ma première mission, et ça ne fait pas longtemps que je vis parmi… les chevaliers."


J'avais failli dire les humains, mais j'ignorais si on l'avait informé du fait que j'étais une créature magique. Peut-être valait-il mieux que je ne le fasse pas savoir de façon systématique? Le fait que je sois une Lamia déchue ne changerait de toute façon rien au fait que j'étais coincée dans une forêt glauque par une météo étouffante avec un chevalier gigantesque qui venait de m'apprendre qu'on avait plus de chances de se faire bouffer que de rentrer en un seul morceau.

Soudainement, ma cuisine me manquait.

"Comment on s'y prend?"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message


Contenu sponsorisé
Revenir en haut Aller en bas

Forêt dévorante - Mission

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Jeu de la forêt
» [Software] Topic de discussion du jeu "Mission Von Nebula"
» ====ORDRE DE MISSION=====
» Mission de mes carottes
» Gobelins des forêts sur araignée
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Old Fyre :: Le monde :: L'Océanie-