Hylïane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Jeu 17 Aoû - 16:53

L'histoire se meurt la nuit, mais ne cesse de recommencer à l'aube
Points : 183
Messages : 14
Age : 25
Occupation : Boire, s’entraîner, dormir, ...
avatar

Hylïane



" L'histoire se meurt la nuit, mais ne cesse de recommencer à l'aube. "

Fiche signalétique

 

Nom : Blodwyn, mais préfère le taire.
Prénom : Hylïane.
Origines et nationalités : Originaire d'une petite tribu de naga sauvage. Située dans les forêts vierges de l'Amérique du Sud, près de Rio Branquo.
Race : Naga.
Âge : Plus d'un siècle et demi maintenant. (150 ans)
Genre : Féminin.
Orientation : Pansexuelle.
Taille :
Forme humaine : 1 mètre 70.
Forme naga : Plus de 4 mètres de long.
Couleur des cheveux : Ils sont de couleur blonds, mais peuvent parfois être pris pour du blanc. Ils restent de la même couleur dans ses deux formes.
Couleur des yeux :
Forme humaine : Des yeux simples d'humains de couleurs émeraudes, avec un petit fond de jaune sur les bords. Peuvent parfois laisser croire qu'ils sont bleu.
Forme naga: Sa pupille fendue vous sonde jusqu'au plus profond de votre âme, de couleur verte comme sous sa forme humaine, le jaune ressort tout de même plus.
Traits particuliers :
Forme humaine: Dotée d’une aide magique pour ce crée l’avatar parfait, Hylïane décide de garder ses cicatrices sur le corps, afin de montrer les étapes difficiles de sa vie, elle les montre assez fièrement, enfin à ceux en qui elle a confiance, c'est comme un trophée. Une plus grande cicatrice se situe dans son dos. De par sa grandeur, elle traverse la colonne vertébrale allant en dessous de son omoplate gauche, direction le bas du dos vers la droite.

Forme naga : Bien qu’elle soit assez imposante au niveau de sa longueur, on peut admirer ses écailles rouges. Parfois laissant voir un reflet doré. Son ventre est, quant à lui, de couleur crème. Elle aime attacher une petite armure sur le bout de sa queue, lui servant en cas de nécessité au combat, car après tout, on ne sait jamais sur qui on peut tomber !  

Dossier de l'ordre

Langues parlées : Latin, Portugais, Français, la langue des signes et la langue de lumière et ombre de niveau 1.
Habiletés : Habile et puissante de ses mains/bras , elle maîtrise le combat avec deux épées. Elle maîtrise aussi les épées doubles lames mais se limite qu’à une lors-quelle  l’utilise.
De par son enfance dans la tribu elle sait utiliser des plantes pour ce soigner, durant sa vie elle a chercher à en savoir plus afin de se soigner le plus naturellement possible. Elle s’intéresse donc a l'alchimie sans s'en vanter les mérites. Elle a déjà fait le tour du monde afin de trouver les meilleurs mélange pour soigner au mieux ses maux.
De par sa véritable nature, hylïane fait appel à son sens le plus primaire, lui permettant alors de voir la température corporel, ce qui est un avantage lors d'un combat. Malheureusement, elle ne peut en faire appelle longtemps, cela lui demande beaucoup de concentration et d'énergie.

Qualités prédominantes : Curieuse - Patiente - Loyal - Coopératif - Débrouillarde
Failles notables : Insouciante - Solitaire - Avare  - Boudeuse - Jalouse

Note particulière : Même si lors des missions, Hylï' ce montre très coopératif, en dehors elle est plutôt une personne qui reste dans sa bulle. Elle ne souhaite plus de faire de liens avec des mortels cela lui fend trop le cœur de les voir partir avant.
Hylï' adore boire de l'alcool et il faut le dire, elle supporte plutôt très bien. Si vous souhaitez la voir soûle, il faudra plus qu'une soirée de shoot.
Même si elle adore sa forme de naga elle reste le plus souvent en humaine afin de réalisé son rêve de devenir une chevalier de l'aube à plein temps. Malheureusement, il lui arrive de ce lever le matin avec sa forme primaire.
La serpente n'aime pas trop les vêtements humains, être nue est un de ses hobbys favoris. D'ailleurs elle rêverais de pouvoir se rouler dans le sable chaud sous sa forme de naga.
Bien sur Hylïane déteste le froid, elle le fuis comme la mort. l'hiver est la première choses à élimer si elle étais dame nature.

Bonus
Forme humaine de Hylïane (pour ceux qui sont curieux)
[Bon c'est pas hyper comme ça, mais dans l'idée c'est ça avec ses deux épées !]
Clic moi ! ♪

Historique


Dans la vie, on prend toujours des décisions, chaque jour qui s’écoule amène à une prise de risque. Ça, depuis la naissance… Je ne sais pas trop si j’ai pris les bonnes dans ce parcours. Chaque choix que j’ai fait m'a toujours causé des ennuis. Aujourd’hui, avec le groupe, on doit mettre à mort des sauvages de la forêt sauvage, pas trop loin de là comté de rio Branco. Quel nom de merde quand même. Enfin, je ne suis pas là pour étaler mes idées sur le nom de chaque ville que je visite. Bref. Pour faire simple.

Les nagas, je crois que c’est ainsi que l’on nomme ses femmes serpents aussi impressionnants que charmante. Ces femmes ont franchi le cap du non-retour. Après maints avertissements et rencontre de courtoisie pour apaiser les tensions entre leur clan et le village. Rien ne se passe correctement, cela va même de pires en pires. Cela fait maintenant quelques jours qu’elles vont de nuit dans le village afin de tuer vieux et autres enfants. Les corps sont exhibés au plein cœur du village, l'enveloppe charnel mort des victimes maintenu par des piques de bois, boyau prenant l’air, le sang coulant laissant sur le sable chaud une couleur pourpre. Le travail n’est même pas minutieux, les corps sont en charpie, c’est à peine si on reconnaît la victime. Autant le dire, la première fois que j'ai vu ce décor, j’ai laissé sortir ce que j’avais mangé durant le voyage. Je pense que ce qui m’a marquer le plus, c’est l’odeur. Cette odeur de fer qui me revient parfois en mémoire me laissant un goût amer dans la bouche. Elle te hante comme un esprit, ou comme une chanson de ses coureuses de remparts de ménestrel.

En tout cas, avec notre petit groupe, on ne pouvait pas laisser ses femmes tuer encore, on avait rejoint ce clan anonyme de chevalier de l’aube. De plus, un de nos supérieurs sur place nous en a donné la quête. C’était un moment que je voudrais effacer de ma mémoire. L’oublier en crachant au fond d’un puits. Malheureusement, il y a des combats qui ne partiront jamais. Laissant au passage une cicatrice béante. Je m’en souviens comme si c’était hier. On avait mis un plan en place. Cacher dans des coins sombre, remplis d'une liqueur collante pour caché notre température afin de ne pas être détecter avant l'heure, restant là comme des chiens dans une position aussi bien ennuyante que douloureuse, à attendre la nuit tombe sagement sur le village, finalement elles sont arriver, prise alors par surprise. Malheureusement tout ce ne s’est pas passé comme il le faudrait. Au total, on a perdu dix gars. Des gens bien, toujours souriant ce malgré les masque qu’on s’imposé pour rester anonyme, j’ai jamais compris ce principe. Entre nous, c’était plus qu’une bande pris au hasard pour accomplir un devoir, mais comme une famille secondaire.

Nous sommes désormais plus que quatre. Moi, Joris, tonatona et Tilly . Bien sûr, c’étaient des noms fictifs. Faut bien savoir de qui on parle. On a décidé du nom de chacun en jouant à pierre papier ciseau. J’ai perdu en premier, on m’a donc surnommée affectueusement : Bouiboui.
Je n’ai jamais su comment le prendre, mais avec le temps, on n’y prête plus attention. Au moins grâce à ça, on est uni. Malheureusement, c’est plus les rires qu’on entend en ce moment. Ce sont les larmes, c’est toujours dur de dire adieu à un compagnon de route. Pourtant, on s’habitue aux cadavres qui s'entasse, on s'habitue même a voir des corps exhibant leur tripes, même a voir ses morts vivants hanté des villages fantômes,bouffant un homme encore plein de vie, hurlant à l’agonie, mais là.

On a peu eu tellement le temps de leur faire un enterrement digne de ce nom. Notre mission n’était pas finie, on devait fouiller la forêt avoisinante pour vérifier qu’aucune d’entre elle n’était cachée. En fouillant nous avions trouvé son camp provisoire, même si elle semblait nomade sur leur territoire, elles s’installent toujours à un endroit fixe quelque temps, sûrement pour chasser et reprendre des forces.

C’est là que je trouve mon cœur faible. Mon cœur d’humain trop tendre avec ce que la nature peut créer. Elle était là, sur le sol, à pleurer de sa petite voix. Au départ, j’ai cru que c’était un piège tendu, mais après observation, non. Cette petite fille que j’osais approché m'a fait basculer choix et dévotions pour lequel j'ai sacrifier ma vie. J’ai tué toute sa famille comme elles ont tué la mienne, malheureusement pour elle il n’y a aucun survivant. Tonatona voulait l’abattre afin de finir au plus vite la mission, mais au fond de moi, je ne pouvais pas. Je l’ai retenu, discutant avec les autres. Ce n’était qu’une enfant, bon dieu, qui pourrait abattre une enfant aux larmes coulant sur son visage ? Au final, ils ont pris la décision de la laisser là, elle finirait par mourir de faim, c’est ce qu’ils ont dit. Sans la moindre hésitation. Je ne pouvais juste pas, la voir perdue, apeurée, mais aussi si seule. Mon cœur a cédé. À l’instant même où j’ai posé mon regard sur elle, j’ai pris la décision contre tous d’en faire ma fille. D’être sa seule famille. C’est sans doute égoïste, peut-être même est-ce là un élan de conscience. J’ai quand même le sang de son clan sur mes mains. Je ne peux pas l’abandonner là. Que dieu me pardonne...

•••

Tu t’en souviens bien, de cette nuit-là. Songes-tu en refermant le livre de note que ton père tenait chaque jour. Il t'arrive encore aujourd'hui de le lire, pour te souvenir de ce temps où tu étais des leurs. Mais cette nuit-là, elle t'a marqué en plus des autres. Alors que ta tribu ne cesse de te prendre en exemple pour montrer aux nouvelles générations, à quoi peut être la définition de la faiblesse, elles, elles ont couru à la mort la plus brutale qu’il puisse donner. Tu leur avais pourtant dit, de ne pas y aller. Des frissons de terreur avaient secoué ton corps la veille. Mais personne ne t’a cru, la tribu n’a fait que ramper à sa perte. Tu avais même accroché le bras de ta mère pour pas qu’elle n’aille rejoindre le reste des membres, enivrée d’une folie certaine. Mais en vain.

Depuis peu de temps, tu ne reconnais plus la douceur de ce clan. Bien que sauvage vous étiez si proche l’un de l’autre. Même si pour toi ce ne sont pas tous les jours faciles. Toi, tu es née à la mauvaise étoile. En plus d’avoir pris ton temps pour venir dans ce monde. Tu étais chétif et fragile. Il te fallait une présence quasi-permanente pour être sûr que tu ne meurs pas. Autant le dire, tu n’étais pas la bienvenue dans cette tribu, pourtant, elles t'ont gardé. On n’abandonne pas un membre de la famille. C’est la règle première dans, le clan. Tu as passé dans les bras de chacun, te laissant un petit peu de leur savoir, leur manière. Chacun racontant son histoire. Pour certaines, c’était une longue vie bien remplie, elles ont même vue la naissance des humains.

D’autres ont vu les ravages que peuvent causer l’humanité. Certaines plus sage ont des remèdes pour soigner chaque maux. C’est ce qui te passionne le plus. Tu aide souvent pour chasser les herbes médicinales. Même si tu été trop faible avec tes crocs pour tuer une proie, ton sens de l’observation aider souvent à trouver la proie. C’est un don que ta transmis ta mère. Ce regard perçant qui permet de ne voir que la chaleur. Mais aussi souvent que tu t’entraînes, cela te demande trop d’énergie. Tu l’utilises rarement, le plus souvent pour te cacher ou guider les autres membres du clan. Bien que faible, le clan a su tirée de toi des bénéfices non-négligeables. Même si on te charrier souvent sur ta condition, tu avais ta place parmi elles. Mais depuis peu, depuis que ses hommes sont venus pour parler, il n’y a que la mort dans leurs regards. L’odeur du sang a remplacé celui des herbes d’antan. Vengeance est le seul mot qui sort de leur bouche.

C’est fini le temps des histoires. Le temps des câlins réconfortants. Le temps de la famille, des rires autour d’un feu, des chants pour t’endormir. C’est fini. Alors que tu les vois s’élancer vers le village, hurlant à t’en déchirer le gosier pour qu’elles reviennent, c’est fini désormais, plus rien ne sera comme avant. Tu voudrais les rattraper, mais tu ne peux bouger, la peur te crispe et tu ne peux que les regarder ce fondre dans ce village humain. Tu cris une dernière fois que tu les aimes, avant d’entendre le fracas des armes s’entrechoquer. Tu t’en bouches les oreilles. Les cris perçants de tes semblables sont trop durs pour ton jeune âge. Tu recules vers la forêt, pour ne plus entendre les cris, pour que le silence de la nuit remplace celui des chants douloureux de tes proches meurtris. Rejoignant alors ton camps, pleurant de toutes larmes de ton corps, épuisée tu t’effondres sur le sol. Tu les attends, certaines reviendront, non ? Tu crois en elle, au moins en ta mère, c’est la plus forte de tous avec tes sœurs. Malheureusement, les heures tournent, mais personne ne vient, c’est alors que tu comprends que désormais, tu seras seule. C’est sans doute là, qu’il a croisé ton regard. Que vos chemins ce sont croisés. Oh, ce n’était pas facile pour lui.

Un départ un peu hasardeux, tu lui en voulais, enfin tu en voulais a l’humanité d’avoir arraché ta famille. D’un autre côté, tu leur en suis presque reconnaissant d’avoir libéré ton clan de la folie qui c’était épris d’elles. Avec lui, tu étais très distante, déjà parce que tu ne comprenais strict mot qu’il pouvait t’adresser. Ensuite, il te suivait partout, en gardant une distance avec toi. Tu n’osais pas l’attaquer, il était toujours avec ses armes. Et surtout, il n’était pas toujours seul. Ce n’est qu’avec le temps que tu acceptas sa présence. Surtout quand il préparé à manger et que l’odeur charmer l’estomac vide. Petit à petit, au fil des mois, un lien se tisser doucement. Il avait des drôles de manie, mais tu faisais avec. Finalement, c’est par un langage des signes un peu maladroit que la communication se faisait. Il t’apporter des livres plein d’images pour comprendre ses mots, ses gestes. Au fur et à mesure, à grand coup de motivation et de volonté, tu appris la langue des signes. Il fallut un moment, mais ce n’était si dur que ça. Tu avais retenu son nom, Camillien, Camillien Blodwyn. Un Français malgré son nom de famille un peu spécial. Âgé d’à peine dix-neuf ans.

Finalement, après plus de deux ans de lutte pour lui, afin de t’approcher, de montrer qu’il est digne de confiance. Il t’expliqua tout ce qu’il avait sur le cœur, cette fameuse nuit, cette volonté de vouloir t’approcher. Il voulait être un père pour toi, afin de ne pas te laisser seule. Au départ, cela te vexa, d’abord parce que tu dois être plus vieille que lui et puis il faut dire que votre race est plutôt fière. C’est dans tes gènes. Puis cela te rassura, tu ne seras jamais seule. C’est alors qu’il avoua l’autre côté de la pièce. Ta race. Bien que lui cela ne lui pose aucun souci, car il t’apprécie telle que tu es. Pour ses supérieurs et ses camarades, cela était une toute autre histoire. Pour le moment, tu étais surveillé afin de vérifier si la folie ne t’avait pas atteint toi aussi. C’est pour ça qu’il fallait rejoindre un sanctuaire, afin de montrer que tu n’es pas celle qu’il prétend. Tu acceptas sans réfléchir, tu voulais plus vivre dans la forêt, et ses récits sur les autres pays te motivèrent, tu voulais toi aussi voyager.

•••

Vivre dix ans dans un sanctuaire, c’est long. Surtout quand ton père te laisse seule quand il part en voyage. Entre-temps tu as appris la langue locale grâce à une créature vivant là elle aussi. Tu n’as jamais vraiment sur ce qu’elle était, mais elle était animée d’une grande sagesse, et d’un humour un peu douteux. Le portugais fut alors la première langue parlée. Malheureusement, toujours pas celle de ton père. Mais au moins tu pouvais parler avec d’autres créatures. Au cours de ses retours, il te ramena toujours un petit souvenir. Un livre, des plantes sèche dans un herbier, des bijoux. Il faut dire qu’il était un peu papa poule sur les bords. Et puis une année, il te parla de sa fiancée. Entre-temps, tu as appris la langue locale grâce à une créature vivant là elle aussi. Un sentiment nouveau naquit en toi.

-C’est ce qu’on nomme la jalousie Hylï’
-Et, ça partira un jour ?
-Tout dépend de toi, parfois sa pars le lendemain, d’autre fois sa reste à tout jamais.

C’est ce que t’expliquas la créature à qui tu confier tout. C’était inconfortable d’avoir la jalousie en soi, mais tu laisseras le temps faire son affaire. Du moins, c’est ce qu’on ta conseillé. Tu l’écoutais beaucoup, elle avait tout pour calmer tes crises et tes sauts d’humeur quand ton père n’était pas là. Un peu comme une troisième maman-papa. Oui, tu n’as jamais su si c’était une fille ou un garçon et ses réponses étaient bien trop énigmatiques pour comprendre. C’est d’ailleurs elle qui t’enseigna ton pouvoir. Celui que possède chaque naga en soi. Celui de pouvoir prendre la forme humaine. Quand tu l’as su, c’était comme un jour de fête, avec ce pouvoir en main, tu pouvais voyager avec ton père partout dans le monde !
-C’est maintenant ?
-Non Hylï tu es bien trop jeune.
-… et maintenant ?
Un soupir laisse à comprendre que tu l’ennuies. Cela fait maintenant deux ans depuis cette nouvelle magie que tu t’entraînes à devenir une jeune fille. Parfois tu y arrives, mais ça tiens jamais longtemps. Camillien est venu avec sa femme pour fêter le premier noël ensemble. C’était une personne aimante, tout comme lui, elle fait partie des chevaliers de l’aube. Elle n’a même pas eu peur lorsqu’elle a vu qui tu étais. Elle est douce et sait mieux faire à manger que ton père. Elle t’a tout de suite acceptée. Pour elle, tu seras sa fille adoptive, même si une fois de plus tu devais être plus vieille qu’elle. Qu’elle drôle de famille. Une fille plus vieille que ses parents. Sans doute à cause de ta bouille d’enfant, tu grandi moins vite qu’eux. C’est un avantage !

•••

- Eh bien ma chère ! Vous voilà désormais apte à nous suivre partout !
- Merci mère ! N’est-elle pas géniale cette forme ? Par contre, c’est compliquer, deux jambes…

Un rire apaisant comme le miel raisonna dans la petite maison. C’était un soir d’été, ta magie est apparue comme ça. Maintenant, tu maîtrises la transformation humaine, mais deux jambes, c’est beaucoup moins facile qu’une grande queue ! Au début, tu étais incapable de marcher droit, ou même te tenir. Mais maintenant, te voilà en train de courir et sauter partout, bien que maladroite, tu trébuches encore un peu. Avec le temps, les membres du groupe qui accompagne ton père, on fait abstraction de ce que tu es. Il t’accepte tant que tu partages l’or que tu trouves. Mais ça jamais, tu es bien trop amoureuse de ce qu’il brille pour partager ! Ils sont tous très gentil. Mais très à cheval sur certaines choses, comme la religion. Avant chaque repas, c’était le temps de prière, en latin, une langue que petit à petit te rendais curieuse et donc demanda à l’apprendre pour en comprendre le sens. Mais c’était chiant et barbant. Tu ne crois pas en celui que tout le monde semble louer grâce et bonté. Mais tu ne leur tiens mots de ce que tu ressens, au fond chacun crois en ce qu’il veut !

•••

Les années passent, ta famille d’adoption a sa propre famille, un nouveau-né. Un petit garçon, la joie était énorme, surtout que les conditions n’étaient pas top. Dans les missions plus dures les unes que les autres, la fatigue s’installa, mais ce petit bout de chou changer la donne. Pour ne pas être un boulet, ton père t’entraîna à l’épée. Ce n’est pas pour te vanter les mérites, mais tu été plutôt douée ! Rapidement, tu appris les gestes, les postures, les parades. Tu as un goût particulier pour les grosses épées, celle qui fait mal ! Rapidement, une ne te suffisait pas et c’est lors d’une mission où tu as pris conscience que, tu as deux mains, et donc possibilité d’avoir deux épées ! C’est un style qui te va bien, tu la maîtrise surtout sous ta forme naga, grâce à l’équilibre qu’elle te donne, c’est plus simple. En humain, c’est plus délicat, mais tu y arrives sans mal. Finalement, c’est devenu ta méthode. Deux épées ou la lame doubles.

Tu grandis, désormais en plus de l’espagnol et la langue des signes te voilà française. Ça a pris du temps, mais c’est acquis, du moins la base. Bien que vous soyez sur les routes et parfois à la maison, tes parents veille à ton éducation. Malheureusement, tu le constates, ils vieillissent tous. Au fur et à mesure que le temps passe, les rides, la fatigue s’installe, doucement, mais sûrement. Tandis que toi, toi, tu grandis si lentement. Tu le sais, un jour, ils ne seront plus là, mais toi oui.

•••

Nous sommes en août, cela fait maintenant quarante ans que tu vis au côté d’eux. Malheureusement, il est temps de dire au revoir. Au revoir à ce couple d’humains qui t'on prit sous leurs ailes. Cette dernière bataille était de trop. Ne pouvant lutter avec leur force, ils ont succombé. Tu as tout fait pour les protéger, mettant ton corps en danger. Malheureusement, cela ne suffit pas. L’éboulement causé par ce troll des cavernes ne peut être vaincu. Ils t'ont regardé avec tellement d’amour et de fierté, te poussant suffisamment fort pour que tu vives, le sourire sur le bord des lèvres. Ton père te cria des mots d’amour, ceux qui te répètent chaque jour avant que tu t’endormes, embrassant sa main pour te l’envoyer une dernière fois. Sous ton regard envahis de larme pour ne pas y voir assez clair, la chute de pierres à emporter le lien familial qui te reste. Secoué par l’instant, pour la seconde tu vois les tiens mourir, laissant pendant une seconde flotter les images des jours heureux, te rendant ivre de rage, de tristesse, de refus. Malheureusement, donner des coups d’épée sur ce troll afin de le réduire en charpie ne fera pas revenir tes parents adoptifs. Tu le sais, mais au fond de toi cela soulage. La sensation de faire quelque chose de bien.

•••

Quelques mois après ce douloureux deuil, c’est un membre du groupe qui part, son corps fatigué a fini par trouver le sommeil éternel après une crise cardiaque. Tu as pris les enfants de tes parents sous tes bras, travaillant au possible pour leur donner ce qu’il y a de mieux comme vie. Même si tu fais partie de la famille, le lien n’est pas aussi fort. Tu vas souvent au sanctuaire, revoir l’esprit de ton enfance. Celui qui a toujours apporté réconfort dans ses paroles. Malheureusement, après plusieurs années lui aussi n’est plus là. Disparu comme la fumée après un feu de camp. Les enfants grandissent, ce maris, ont des enfants et l’histoire recommence. À chaque jour un autre mortel disparaît.

•••

Tu as eu le titre de conseiller auprès des chevaliers de l’aube, autant dire que tu es le mercenaire des : on a besoin d’un coup de main, mais ton rêve n’est pas encore acquis, tu passes trop de temps sous ta forme naga. C’est quelque chose qui t’enrage. Tu n’as jamais fait de mal et tu te dévoues pour que les liens entre naga et humain trouve un terrain d’entente. Tu parcours aussi le monde afin de trouver des plantes rares ou même commun, comme si tu chercher une raison d’exister, une raison de garder l’esprit intact. Tu fais de nouvelles rencontres, mais plus les années passe plus tu gardes une distance avec eux, pour ne pas t’y attacher, pour ne pas créer de lien. Autant dire que tu n’as jamais eu d’amoureux, tu les fuis, tu ne souhaites pas en avoir un mortel, le voir mourir serais un supplice de plus. Finalement, tu es solitaire. Tu cherches la compagnie auprès des autres nagas, mais là encore, tu ne rentres pas dans le moule.

•••

Aujourd’hui tu fêtes ta 150 éme années dans ce monde. Autant dire que les changements t’étonneront toujours, aujourd’hui, la technologie est avancée, en un clic, on peut recevoir des vivres chez soi. En une application, on rencontre l’amour. Aujourd’hui, ce monde semble devenir de plus en plus aveugle à ce qu’il se passe autour. Les chevaliers de l’aube sont maintenant ouverts à tous, moins anonyme comme à ton époque. Les transports sont tellement plus rapide, plus besoin d’avoir un sac à dos remplis de quoi manger en route. Cela change, mais tu ne t’y fais pas vraiment. Même si tu aimes te balader avec des écouteurs et de la musique sur tes oreilles. Tu restes dans ta bulle, passant du temps pour t’entraîner pour ne pas perdre les gestes. Tu n’es toujours pas dans l’ordre, après tout, tu as fait une pause durant tout ce temps. Tu as découvert l’alchimie et tu t’y passionnes avec douceur, tu ne souhaites pas devenir un grand alchimiste, mais concocter des potions à l’aide des plantes que tu as noté dans ton herbier, et puis les potions d’émotions sont aussi drôles à faire qu’à prendre.  Tu veille sur la descendante de ton père, mais en restant au loin, avec le temps il n’ont plus rien en lien avec la magie, ce ne sont que de simple mortel. Tu caresse le livre de ton père, qui malgré son grand âge a su garder une bonne présentation, il faut dire que tu le chouchoute un peu. Puis d’un geste soigner tu le range sagement avec les précieux livres qui rappelle avec mélancolie, le bon vieux temps.


Code:



"Rex tremendae majestatis. Qui salvandos salvas gratis. Salve me, Fons Pietatis"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Mer 23 Aoû - 17:24

Toujours savoir tirer mérite des actes auxquels la nécessité nous contraint
Points : 1536
Messages : 461
Habitation permanente : À Old Fyre, dans l’appartement qu’elle partage avec Tullio Cavaleri. Elle a aussi un appartement en Italie, bien qu’elle n’y soit pas très souvent ces temps-ci.
Occupation : Anciennement détective, elle est maintenant chevalière à temps plein.
avatar

Hi ! Je vais commencer par te souhaiter officiellement la bienvenue, même si on a eu la chance de se parler pas mal ces derniers jours.

On a notablement pas mal discuté de l’histoire de ton personnage pour que tout se tienne, et je suis contente de voir que ça ressort bien en considérant qu’on y retrouve quand même des éléments improbables et rares.

J’ai donc lu ton histoire en essayant d’avoir un esprit critique, pour relever et te permettre d’enlever les possibles incohérences, mais en somme, je n’en ai pas vraiment trouvées. Au contraire, j’apprécie comment certains passages clés ont été exécutés, notamment comment tu décris la méfiance initiale, sa vie au sanctuaire avec les (surtout une) autres créatures, puis, à la fin, comment son vécu affecte sa vision du présent.

J’ai juste une question : est-ce que le sanctuaire où elle a grandi est Rio Branco ? Si c’est le cas, je voudrais juste souligner que c’est au Brésil, et donc un pays où l’on parle beaucoup plus portugais qu’espagnol.  

Sinon je ne sais pas si c'est parce que c'est écrit à la deuxième personne pendant une bonne partie de la fiche, mais j'ai noté beaucoup de fautes d'accord en lien avec le genre. Attention au masculin et au féminin, donc, mais rien de très grave non plus.

En dehors de ça, tout me semble bon pour la validation.

Je vais donc te demander de publier le code ci-dessous dans cette section.

Code:
[center]<div class=dossierinfo><table><tr><td style= "width: 300px; margin-right: 20px; margin-left: 50px;">[b]Missions accomplies :[/b] 0</td><td style="text-align: right; width: 300px; margin-left: 20px; margin-right: 50px;">[b]Défis surmontés :[/b] 0</td></tr>
</table></div>
[/center]

[center]<div class=boutiquesepa></div>[/center]

<div class=titreboutique>[b]Les Défis[/b]         </div>
[center]<div class=dossierdefi><table><tr><td><img src="https://s22.postimg.org/5s9aze4f5/ph_nom_ne_magique.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s12.postimg.org/rofe3i7zh/voyage.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s22.postimg.org/o6ju3dgpt/ordi.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/RVjcD64.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s15.postimg.org/en1a3kjob/etatmagie.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s22.postimg.org/5cy16diht/mag_vs_norm.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/YSVVcxs.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s1.postimg.org/hiwcr2dof/art_fact.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s1.postimg.org/tak81v8an/potion.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/i00wvko.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/FCsY8YA.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i64.tinypic.com/t0ncsx.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i65.tinypic.com/2exxc9d.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s21.postimg.org/g0qaiirev/plait_infecter.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s12.postimg.org/hppu3a965/image.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s21.postimg.org/cslt5h553/desordre_mental.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/cbCx7IB.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s12.postimg.org/5iqozgsml/alcool.png" class="unitéd1" /></td></tr><tr><td><img src="http://i.imgur.com/nsB1VXV.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/aR3F4Dd.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/QHv6Gji.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/WSl1bc8.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s10.postimg.org/7ax7d31a1/odlfyre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s9.postimg.org/5xvkwxb2n/obsidienwaste.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s10.postimg.org/408ud7bcp/naufrag_e.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s29.postimg.org/zdrfo72bb/Takuatshin.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s22.postimg.org/jpz5bpvwh/fourpine.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s13.postimg.org/rilky7enb/fable.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s9.postimg.org/paw47rrz3/lostmesa.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s22.postimg.org/ga7125yo1/fretteencriss.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s4.postimg.org/yf6qbjtj1/Verdant_Depths.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/OaB26X7.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s9.postimg.org/btu3y2frj/stonyvale.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s9.postimg.org/r8neazsbj/fort-loin.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s9.postimg.org/3vv3iod3j/livingmirage.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s10.postimg.org/ub3upez3t/redoak.png" class="unitéd1" /></td>><tr><td><img src="https://s9.postimg.org/rui3xao9b/Ardhi_Nne.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s3.postimg.org/xxj056s3n/mis1.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s3.postimg.org/buis1q5s3/mis_2.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s3.postimg.org/ghou3ht4z/mis_3.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s3.postimg.org/ks3hz2y83/mis_4.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s11.postimg.org/dkrgysk43/rp25.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s11.postimg.org/dnbclmnrn/rp1003.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s11.postimg.org/qdfkypvpv/RP75.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s12.postimg.org/nk9tx9mnh/2000.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s12.postimg.org/tu9oy0bfx/preshorsj.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s12.postimg.org/haeka9n8t/questionnaire.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/j0RfceW.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/9PFwEPN.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/Tt1ClmC.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/RJTt5hE.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/lJnZjf1.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/JwO35yC.pngg" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/1jTTBcC.png" class="unitéd1" /></td></tr><tr><td><img src="http://i.imgur.com/Nwgdsma.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/LtxGzvb.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/GNr1drY.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s23.postimg.org/ltmkkeivf/message4.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/e1Jflsb.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i67.tinypic.com/205fsr9.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s2.postimg.org/f3ubcrhkp/membre4.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s23.postimg.org/jns9pwfez/membre_s.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s13.postimg.org/za3th7wfr/membre2.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i63.tinypic.com/erg39u.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/zSXCjC8.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s9.postimg.org/5ju8xbqz3/cr_atif.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s12.postimg.org/yc7ecd23x/rpmois.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s12.postimg.org/io675kmi5/loup-garou.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s9.postimg.org/523ov7qrz/flood-o-thon.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s9.postimg.org/5dl57z77z/RP-o-thon.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/3lmZtEi.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="http://i63.tinypic.com/2nlaej9.png" class="unitéd1" /></td></tr><tr><td><img src="https://s28.postimg.org/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s28.postimg.org/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s28.postimg.org/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s28.postimg.org/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s28.postimg.org/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s28.postimg.org/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s28.postimg.org/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s28.postimg.org/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s28.postimg.org/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s28.postimg.org/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s28.postimg.org/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s28.postimg.org/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s28.postimg.org/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s28.postimg.org/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s28.postimg.org/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s28.postimg.org/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s28.postimg.org/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td><td><img src="https://s28.postimg.org/7otfyy4r1/event_neutre.png" class="unitéd1" /></td></tr>
</table></div>[/center]

[center]<div class=boutiquesepa></div>[/center]

<div class=titreboutique>[b]Les états[/b]         </div>
[center]<div class=dossieretat><table><tr><td><img src="https://s17.postimg.org/3u6enf2nj/toncherfee.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s18.postimg.org/xe4cpnfbd/charmeombre.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s4.postimg.org/etgop68fx/sorciere.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s27.postimg.org/dnceh3o2r/mal_diction.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s9.postimg.org/oex7audm7/dragon_tamer.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s30.postimg.org/tbhn7bcwx/spare.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s22.postimg.org/6rn0jmh01/dechu.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s12.postimg.org/yy3frg8xp/blix.png" class="unité1" /></td></tr>
</table></div>
[/center]

[center]<div class=boutiquesepa></div>[/center]

<div class=titreboutique>[b]Les compétences[/b]         </div>
[center]<div class=dossier><table><tr><td><img src="https://s7.postimg.org/4fg99a24b/cr_ature2.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s7.postimg.org/40j6tp2qj/creature1.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s4.postimg.org/yo9ea93m5/cr_ature3.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s7.postimg.org/j0bjhjjmj/cr_ature4.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s14.postimg.org/5klhgu2ld/art_1.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s14.postimg.org/ccbwjorkx/art_2.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s14.postimg.org/tqw4ryopt/art_3.png" class="unité1" /></td><td><img src="http://i.imgur.com/YyS4OWt.png" class="unité1" /></td></tr>
<tr><td><img src="https://s21.postimg.org/f7u1gv2if/potion1.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s21.postimg.org/b03uluqgn/potion2.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s21.postimg.org/jwempsh2v/potion3.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s21.postimg.org/5r8tnz81j/potion4.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s9.postimg.org/trm1oz1in/p_e1.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s9.postimg.org/sqqedl9wv/p_e2.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s9.postimg.org/75lbpzd67/p_e3.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s9.postimg.org/wcw7q8ga7/p_e4.png" class="unité1" /></td></tr></table></div>
[/center]

[center]<div class=boutiquesepa></div>[/center]

<div class=titreboutique>[b]Les maitrises[/b]         </div>
[center]<div class=dossier><table><tr><td><img src="https://s30.postimg.org/pzjce0l5t/lum1.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s30.postimg.org/5tfuf4pi9/lum2.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s30.postimg.org/3q5f7gppd/ombre1.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s30.postimg.org/446r729sx/ombre2.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s18.postimg.org/dsatwc6kp/armeblanche.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s27.postimg.org/rroe7842r/art_martiaux.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s18.postimg.org/7ss4pss3t/armecorde.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s18.postimg.org/4ag4ter7t/armefeu.png" class="unité1" /></td></tr>
<tr><td><img src="https://s18.postimg.org/5b33klfll/polyglote.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s10.postimg.org/7k3ihzgi1/science.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s10.postimg.org/kmz5196q1/premiersoin.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s10.postimg.org/uj080wci1/histoire.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s4.postimg.org/5n0bomxhp/mecanic.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s10.postimg.org/7e6t5bzm1/informatique.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s10.postimg.org/ktttus83t/art.png" class="unité1" /></td><td><img src="https://s10.postimg.org/utoqaojd5/survie.png" class="unité1" /></td></tr></table></div>
[/center]

Pour les habiletés à mettre au dossier, on va évidemment retrouver l’avatar, ensuite, pour les compétences, son statut de Naga lui donne automatiquement le niveau 3 en créatures magiques, et ton histoire le niveau 2 ou 3 en combat et en alchimie. Comme ça serait un peu beaucoup puissant de mettre trois partout… Selon toi, est-ce que ton personnage est meilleur en combat ou en alchimie ?

Sinon, coté compétences, on retrouve évidemment, les deux langues magiques de base, la maitrise des armes blanches, et peut-être la survie également.

Bref, je vais donc de ce pas t’ajouter aux consultants, et après avoir répondu à mes deux petites questions et publié le code, tout sera validé et Hylïane prête au RP !  

Finalement, est-ce que tu veux que je fasse de la citation en haut de ta fiche ton rang. Elle sera donc affichée en haut de ton avatar. Ça peut être autre chose également si tu préfères.


Avatar fait à partir d'une œuvre de Pheberoni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne
Message
Jeu 24 Aoû - 2:25

L'histoire se meurt la nuit, mais ne cesse de recommencer à l'aube
Points : 183
Messages : 14
Age : 25
Occupation : Boire, s’entraîner, dormir, ...
avatar

Hey !
Merci pour ton courage d'avoir lu la fiche jusqu'au bout ~

• Alors pour les fautes c'est viral, j'arrive pas à m'en défaire, pourtant, j'ai fait des progrès. . .
Je suis de ce à qui le français reste trop dur à dompter ! (En général j’écris ce que j'entends, ça peux donner des mots très étranges....)  Je ferrais plus attention dans les Rps !

• Ah oui, je change alors le portugais par l'espagnol pour faire plus sens !

• Pour les compétences, Hylï' est clairement plus armes blanches, qu'alchimie ! Elle considère l'alchimie comme un passe-temps et non un but, donc le pratique sans vraiment y mettre de la détermination, au contrario de ses entraînements qui lui tiens vraiment à cœur à cause de son histoire.

• Et oui je veux bien ma citation en titre ♥️ (Sauf si elle est trop longue je changerais !)

Voila ! Merci pour la validation, j'ai hâte de  partir a la conquête de l'espace...oh... wait ?
Blink



"Rex tremendae majestatis. Qui salvandos salvas gratis. Salve me, Fons Pietatis"
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Message
Jeu 24 Aoû - 2:40

Toujours savoir tirer mérite des actes auxquels la nécessité nous contraint
Points : 1536
Messages : 461
Habitation permanente : À Old Fyre, dans l’appartement qu’elle partage avec Tullio Cavaleri. Elle a aussi un appartement en Italie, bien qu’elle n’y soit pas très souvent ces temps-ci.
Occupation : Anciennement détective, elle est maintenant chevalière à temps plein.
avatar

Ce fut mon plaisir. o/

Pour les fautes, au fond ce n’est pas grave qu'il y en ait un peu, on est quand même là pour s'amuser, mais c'est tant mieux si ça s'améliore du même coup. Le RP est un si bon outil pédagogique, huhuhuhuhuhuhu.

Pour le reste, tout est bon. J'ai donc activé ton dossier en donnant le niveau 2 en alchimie, et le 3 en combat.

Bon RP dans ... L'espace ! Parce que tu ne le sais pas, mais il y a sanctuaire sur la lune.
Non je déconne, y'a rien sur la lune.



Avatar fait à partir d'une œuvre de Pheberoni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur En ligne

Hylïane

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Old Fyre :: La paperasse :: Registre :: Présentations validées-