Les gueules cassées du joyeux corbeau | Loeva Tullio Zakuro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Sam 12 Aoû - 0:32

« GNAGNAGNAGNANGANGNAGNA » - K. J. M.
Points : 732
Messages : 90
Age : 26
Habitation permanente : Constamment sous le ciel.
Occupation : Fuir l'ennui avec acharnement.
avatar



Il inspire.
La nuit a chassé les relents des gazs trop nauséeux que l’alcool a cherché à enfoncer dans ses veines. Son sang noyé sous les bulles d’une lucidité qu’il s’acharne à conserver activement, Zakuro écoute les battements des accouphènes que son cerveau fait irradier du travers de ses tympans jusqu’aux cartilages enfouis de son état larvaire. Il va mieux. Il va assurément mieux. Il a besoin de continuer à respirer, mais assurément il va mieux. Il n’y a plus ce besoin dangereux d’aller enfoncer son corps sous l’eau pour recouvrer un semblant de logique. Son cerveau s’est lassé de l’absence de contrôle, et titubant, Zakuro avance. Il est comme un petit soldat de plomb hésitant, persévérant dans son élan à contrôler sa dynamique. Son corps n’est plus en mesure de le trahir maintenant que son esprit est de nouveau à ce statut d’allié à sa volonté. Sous les voiles de cette nuit trop fraîche, il exhale sa provocation à l’alcool. Il ne boira jamais assez pour perdre complètement le contrôle. Il a besoin de savoir, toujours, ce qu’il fait. Et porter un gamin aux cheveux bleus sur son dos consiste assurément en une situation dans laquelle il a besoin de savoir ce qu’il fait.

Zakuro étudie des yeux les possibilités d’abandonner cette dimension pour s’enfuir dans la réalité d’une apocalypse aux dévorés enfermés. Il cille et exhale la nuit qui lui glisse dans la gorge.

« Tu ne me vomis pas dans les cheveux. Sinon je te défonce ta race. Je te le promets. »

Il a récupéré le gamin sur son dos parce que Tullio s’est avéré devenir un jouet cassé. Incapable de marcher, incapable de ne pas trembler, Zakuro l’a soulevé de force, et sans lui demander vraiment son avis, par souci de commodité et par envie de vitesse plus que de politesse, a refermé les cuisses de l’enfant autour de ses lombaires.

« Je crois qu’on arrive au quartier où tu habites, non ? »

Il n’est pas certain d’avoir tout compris, l’autre ayant donné une adresse d’une certaine « Victoria ». Zakuro a simplement hoché la tête, et en emportant la bouteille, a forcé l’autre à le suivre. La suite n’a probablement été que temporaire. Zakuro a abandonné l’idée de se traîner un gosse exténué, et a fini par le soulever. Porter un humain ivre sur son dos est moins contraignant que de laisser un humain ivre marcher dans son ombre. Un sourire glisse sur sa face, et il envisage envoyer un message à Joshua, pour lui en faire la remarque.

Il parvient à l’immeuble indiqué, et lève le visage vers les escaliers qui se dressent. Il soupire. Ses mains se referment sur les cuisses du garçon, pour le maintenir, et il enfonce ses phalanges dans le gras.

« Tu me fais faire trop de sport, c’est moi qui vais dégueuler. »

Il se l’interdirait. Mais il y a encore trop de grammes d’alcool dans ses veines pour qu’il puisse faire cela aussi aisément que d’habitude. Zakuro fronce le nez, et commence à escalader. Il s’agit de grimper les étages pour aller ficher le garçon dans un lit où il sera en sécurité.

Il a l’impression d’être un St-Bernard, et l’idée le fait doucement rigoler.



Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Les gueules cassées du joyeux corbeau | Loeva Tullio Zakuro

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» [RP] Histoire d'un joyeux brigand
» bus cassé
» Joyeux anniversaire Président
» Joyeux Gobs Koupe, tournoi de Blood Bowl des 27, 28 Juin 09
» Joyeux Noel!!!
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Old Fyre :: Le monde :: Old Fyre :: La ville :: Les habitations-