Premier post de Dylan pendant l'évent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Lun 17 Juil - 0:50

Recrue
Points : 370
Messages : 13
Occupation : Étudiante
avatar

Assis sur mon lit j’écoutais Smash sans me douter que ce serait une putain de journée! Moi qui pensais que j’allais tranquillement me prélasser jusqu’à ce que Jai sorte faire le mur pour rejoindre son copain, un abruti si vous voulez mon avis,… afin que moi-même, je puisse m’infiltrer en douce dans sa chambre.

Je sais qu’il cache des potions quelque part. Et, ce quelque part, je compte bien le découvrir.


Despite all my rage I am still just a rat in a cage


Mais non, c’était pas au programme. Le destin avait prévu autre chose! Et c’était loin d’être dans le genre « écouter de la musique étendu comme une larve sur mon lit ».

Then someone will say what is lost can never be saved....

— DAKOTAH!

— Merde qu’est-ce que...

Now I'm naked, nothing but an animal
But can you fake it, for just one more show?


J’ai retiré mes écouteurs, qui se sont coincés dans mes cheveux...

— MERDE, ça fait mal! Grrr.

pour comprendre que ce qui enterrait The world is a vampire n’était rien d’autre que mon père. J’ai d’abord cru qu’il s’énervait une énième fois contre Da.

— Merde… ils peuvent pas nous foutre la paix pour une fois…

Mais, au moment où j’ai voulu remettre mon casque, avec précaution parce que si j’haï bien une chose c’est qu’on tire sur mes cheveux,...je disais donc à ce moment, le ton a monté. Curieux, je suis descendu au premier. Ouais,…je les entendais du deuxième.

J’ai ralenti le pas dans les marches lorsque j’ai commencé à entendre les premières bribes de leur conversation. Je ne pouvais entendre que la voix de ma mère, mon père et Da, mais j’avais la certitude qu’Abigai et Jai étaient aussi présents. Owen était parti s'entraîner.

Qui d'autre qu'Owen n'était pas présent à cette magnifique réunion de famille?

Roulement de tambour!

Moi, Dylan Anderson Le Pathétique et son acolyte…

Murmurant pour moi-même, seul au milieu des marches.  

— Ariel Le Touffu.

En bas, la conversation se poursuivait.

— Ils ont tous manifesté les mêmes symptômes!

Mon attention fut vite attirée par leur échange.

— Et alors!? Il n’a pas assez d’expérience.

— Tu ne crois pas qu’il est temps pour lui d’en acquérir? Il pourra faire ses preuves en participant à l’excursion!

— Dakotah!

— Maman, Da a raison et, puis, nous serons là tous les deux.

— Merci Abi. Papa est d’accord aussi.

— Je ne sais pas… cette zone n’a pas été explorée depuis longtemps. Il doit bien y avoir des raisons.

— Tu as vu cette fresque tout comme nous Maman! C’est notre devoir!

— Dakotah. Ils ont parlé de volontaires. Tu n’as pas l’obligation te t’y rendre.

La tournure de la conversation laissait sous-entendre que j’allais enfin prendre part à une mission. Je me penchais plus vers l’avant et descendit doucement les dernières marches en restant bien à l’abri de leur regard, mais prêt à sortir lorsque…mon père donna son avis…

— Dakotah, Abigail vous êtes plus vieux. Vous pouvez vous y rendre. Je veux de vos nouvelles d’ici demain à la première heure. Sinon, je rejoindrai le groupe. Pour ce qui est de votre frère…, il vient à peine d’atteindre la majorité… Votre et mère et moi devons en discuter.

— JAI! VRAIMENT!

Tous se sont retournés vers l’escalier…

— Dylan sort de là tout de suite!

J’étais tellement énervé. Si Jai n’avait pas le droit d’y aller alors moi… avec mon jeune 17 ans… C’était mort! Mort, mort, mort!

— Tu sais que c’est mal épier espèce de petit… tss.

Ma mère m’a tirée par le bras et m’a fait sortir de ma cachette. Tout le monde était là sauf Jai. Discret le frère! Il était donc déjà sorti, rejoindre son crétin de petit ami. Ariel et moi on ne l’appelle pas Jai Le Ninja pour rien! Du moins on ne l'appe…

Mon père me regarderait d’un air désespéré.  Pendant que ma mère me sermonnait le de plus belle, Da me regardait un sourcil levé puis me lança un sourire arrogant qui me fit rougir de colère.

— Tu écoutes Dylan!

Abigail, elle, me fit une grimace derrière maman et se mis à imiter ses mimiques pour me faire rire, ce qui eut pour effet de désamorcer la bombe prête à sauter au visage de Da. Il faisait exprès pour me mettre dans cet état. De nous cinq, de nous quatre, il était le meilleur dans tout et il se faisait un plaisir de me le rappeler.

— Dylan! Écoute… Abigail, ça suffit! Vous allez me faire mourir un jour! Peter occupe toi des enfants, moi j’ai du travail qui m’attend!

Et avant même que j’aie pu ouvrir la bouche...

— Et la réponse, Dylan, est non. Tu n’accompagnes pas ton frère et ta sœur. Commence par apprendre à ne pas te faire repérer et on verra!

— Mais!

— Il n’y a pas de mais.

Bien sur, j’aurais pu gentiment écouter ma mère et retourner dans ma chambre… mais… avec moi il y a toujours de la place au mais!

***

J’ai exploré la chambre de Jai et toutes ces cachettes, mais je n’ai pas trouvé ce que je voulais à temps. Je devais trouver le moyen de me cacher dans le coffre de la voiture avant qu’Abi et Da ne partent. J’ai fait un détour dans la salle de bain, pris un comprimé pour le mal des transports et suis retourné dans la chambre de Jai.

J’ai d’abord pris le temps de fixer le deuxième lit vide, toujours vide, comme je le fais chaque fois que mon frère n’est pas là. Je me suis assis un instant. J’ai contemplé l’affiche d’Amy Winehouse au-dessus de celui-ci. Le sac d’Ariel était toujours sur son oreiller. C’était la seule chose que je n’osais fouiller. On aurait dit qu’il était là depuis une décennie. Et pourtant…

Et pourtant, je l’ai pris. Je ne sais pas ce qu’il y avait de différent cette fois, mais je l’ai pris avec moi. J’ai ouvert la fenêtre et je suis sorti à la manière Jai « va voir son stupide boyfriend ». Je me suis faufilé dans le coffre et j’ai prié pour qu’Abi conduise…parce qu’entre nous… Da ne sait pas conduire…

***

Dakotha a conduit.

Après que la voiture ce soit arrêté pendant au moins 20 minutes, l’estomac tout à l’envers, j’ai fini par ouvrir doucement la porte. Gracieuseté de cet ingénieux bouton en cas de « d’enlèvement » qui permet l’ouverture du coffre de l’intérieur!

J’ai pris le sac d’Ariel, l’ai mis sur mes épaules et ai volé une des lampes de poche et un des couteaux de survie que Da laisse toujours dans son automobile.

J’étais au maintenant milieu de nulle part. Il y avait d’autres voitures, mais personne de visible aux alentours.

-Merde! Quel con!

À quoi avais-je pensé! Il n’allait pas arrêter la voiture au milieu des ruines. Je devais sûrement faire le reste du chemin à pied. En tournant sur moi-même, j’entrevu au loin une sorte de fondation étrange. Les plantes et des arbres semblaient recouvrir ce qui devait être autre fois une ville ou peut-être même un sanctuaire! Je marchai dans cette direction pendant une dizaine de minutes en restant le plus possible à l’écart de ce qui ressemblait à une ancienne route.

Je finis par apercevoir un groupe de volontaires avec qui Abi et Da semblait partager de la nourriture et des bouteilles d’eaux. Je reconnu l’ex-petit ami de ma sœur parmi ce qui devaient être plusieurs autres chevaliers ou civils.

Ils devaient préparer un plan… distribuer les endroits à fouiller… ou encore, je ne sais pas moi, peut-être faire des équipes d’exploration…

J’aurais pu essayer de me rapprocher pour écouter, mais je n’étais pas très bien caché et, surtout, je ne voulais pas me faire prendre par Da!

Alors, j’ai filé à toute vitesse vers les ruines. On pouvait voir de grands piliers aux sols, j’aurais voulu prendre plus de temps pour les observer de près, mais je ne pouvais pas prendre cette chance.

Je me suis caché derrière des décombres….et puis j’ai vu…

— Je peux pas y croire, parmi toutes ses ruines… après toutes ses années…OUAH!

Oups. Tout ça c’était tellement excitant, c’est sorti tout seul. Devant moi, il y avait une construction qui tenait toujours debout et qui n’était pas obstruée. Les autres allaient sûrement suivre une sorte de protocole et inspecter l’extérieur avant d’entrer...

J'avais donc du temps devant moi.

— Aller hop, à nous deux!

Ariel aurait tellement été jaloux.

J’ouvrai ma lampe, un peu angoissé quand même… j’ai beau être le plus courageux de ma famille, je ne suis pas fou nous plus…

et je me suis enfoncé dans les ruines. Même avec la lumière de ma lampe, on n'y voyait pas grand chose. Le sol n'était pas droit et il y avait beaucoup de poussière. Normal, quoi, pour un lieu abandonné...rien d'inquiétant non...

— Ah!

Qu'une toile d'araignée, ouf.

À l'intérieur, je découvris que je devais, tel Paris devant les trois déesses, choisir la plus belle... plutôt le moins douteux des chemins et, ce, en gardant en tête le lot de conséquences que pourrait avoir mon choix...  

— Ahhhh vraiment?! Tss...Gauche, tout droit, un escalier louche de violeur...

Et avec la plus grande maturité, la patience et la sagesse, je pris ma décision.

Eennie Meenie Miney Moe
Catch a tiger by the toe
If he hollers let him go
Eennie Meenie Miney Moe


— Eh bien, on dirait que ça va être entre toi et moi l’escalier!


Facepalm
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Premier post de Dylan pendant l'évent

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» bonjour mon premier post je vous presente mes kroots ...
» Deck dragon joute (choix difficile et premier post !)
» Présentation d'Eberron - premier post de recherche de joueurs 2012
» Premier post
» [MOC] Mon premier post de MOC
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Old Fyre :: La paperasse :: Archives :: Aventures oubliées-