Épave éthylique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas
Message
Ven 7 Juil - 20:09

Toujours savoir tirer mérite des actes auxquels la nécessité nous contraint
Points : 1376
Messages : 373
Habitation permanente : À Old Fyre, dans l’appartement qu’elle partage avec Tullio Cavaleri. Elle a aussi un appartement en Italie, bien qu’elle n’y soit pas très souvent ces temps-ci.
Occupation : Anciennement détective, elle est maintenant chevalière à temps plein.
avatar



Où les rêves naufragés s'accrochent pour oublier qu'ils coulent
Sixième interlude
Été 2017

Sa nouvelle vie se résumait en trente-cinq mots : cinq semaines, trois missions à l’étranger, douze voyages en avion, en bateau ou en train, approximativement dix-sept gueules de bois et plus d’une centaine de hell-o infernaux hurlés par le hibou siégeant dans l’entrée de son appartement.

Son appartement. Temporaire. À moins que le colocataire ne meure pendant sa mission et qu’elle hérite de celui-ci. En attendant, Toria et Tullio n’avaient pas fait beaucoup d’efforts pour aménager les lieux. En attendant, ils survivaient en évitant les zones à risques et en contournant les épaves de carton et de bois laissées à la dérive. Elle n’avait pas non plus défait ses propres boites : les trois étaient soigneusement empilées dans le coin de la chambre, son nom en vert fluo tatoué dans le derme de papier.  Seul son gros sac de voyage avait été ouvert et gisait désormais, éventré au sol, près du lit, avec des vêtements propres et sales confondus qui giclaient sur le sol.

Elle avait fini par adopter la chambre déjà occupée, laissant l’autre à Tullio, bien que ce dernier préférait souvent le canapé… Ou le pied du lit qu’elle occupait… Mais pas aujourd’hui. Non. Aujourd’hui, elle lui avait défendu de la déranger ; aujourd’hui, elle avait un rendez-vous intime.

Lèvres entrouvres, elle gémissait sous d’effort ; une main était enfoncée dans une courbe creuse, l’autre, d’un mouvement constant et répétitif, commençait à faire mal. Victoria n’était pas prête à abandonner, toutefois, car elle devinait aux sursauts erratiques et aux fluides qui glissaient entre ses doigts qu’elle allait bientôt en venir à bout.

- Awwwwh ! Un long gémissement de satisfaction infusa l’air : le sceau de la bouteille de rhum venait enfin de céder.

Son ancienne vie s’effritait, tombait lentement en une poussière que l’alcool n’arrivait pas à fondre en une nouvelle fondation ; la plupart du temps, elle avait, en effet, l’impression de nager dans la boue. En vrai, elle ne se sentait à sa place que lorsqu’elle était en mission, quand elle pouvait s’investir corps et âme dans une quête, mais, le reste du temps, pour éviter de se noyer dans le miasme toxique de ses pensées, elle les étouffait avec des effluves éthyliques. C’est justement ce qu’elle avait entrepris, et, ne se sentant pas particulièrement sociable, elle comptait bien le faire dans ses sous-vêtements les plus moches, dans le lit, avec la bouteille trouvée dans une boite qui n’était pas sienne, avec des croustilles au fromage, et surtout, en toute solitude.



Avatar fait à partir d'une œuvre de Pheberoni.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur

Épave éthylique

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut

Sujets similaires

-
» Diorama 40k - L'épave du Dauntless
» l'épave d'un avion allemand mise à jour...
» Une épave d’ékranoplane
» Sous la protection de Thor !
» Bataille de Brest - Dispariton de Karl Von Schwepenburg
Page 1 sur 1

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Old Fyre :: Le monde :: Old Fyre :: La ville :: Les habitations-